Le dossier complet pour finir l'aventure !
Pokémon Let's Go Pikachu et Évoli
Réexplorez la région de Kanto sur Nintendo Switch !
Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune
Toutes les infos sur le retour à Alola !
Pokémon, Attaques, talents... L'outil indispensable !

Retour de la PGW et Preview de Pokémon Let's Go Pikachu et Pokémon Let's Go Evoli

Bonjour à toutes et tous !

Cette année, Eternia était invité à la Paris Games Week 2018 où nous avons eu la chance de tester Pokémon : Let's Go, Pikachu et Pokémon : Let's Go, Évoli.


-


Mais tout d’abord, faisons un tour rapide du salon :

Les exposants principaux de la PGW

Parmi les jeux présentés au cours du salon, peu de jeux inédits étaient à disposition. Les éditeurs ont préférés mettre l’accent sur les derniers jeux sortis dans le mois ou qui sortiront au plus tard pour le premier trimestre de 2019.

Ubisoft a vu les choses en grand pour promouvoir son dernier Assassin’s Creed Odyssey qui nous fait voyager cette fois-ci dans le monde Grec de l’Antiquité ou encore pour présenter son nouveau Tom Clancy’s The Division 2 qui sortira en 2019. Le monde ouvert n’était pas le seul à l’honneur car un espace était dédié à Starlink Battle for Atlas et ses vaisseaux spatiaux en kit, ainsi que Brawlhalla, un Smash Bros-like, qui accueillera Rayman comme nouveau combattant.


Du côté du géant vert, s’il était possible de tester, entre autres, Forza Horizon 4, Battlefield V ou Devil May Cry 5 pour ne citer que les grosses nouveautés, la star du stand Microsoft était sans aucun doute PLAYERUNKNOWN'S BATTLEGROUNDS (PUBG pour les intimes) avec ses deux espaces dédiés pouvant accueillir plus de 80 joueurs en même temps chacun !


Si ce sont les combats bien shonen qui vous font vibrer alors le stand Namco Bandai était fait pour vous avec son espace dédié à l’excellent Soul Calibur VI et au terrible(ment moche) Jump Force qui regroupera tous les héros et vilains de vos manga préférés.


Chez Square Enix, deux ambiances très différentes : d’un côté la féérie Disney avec la démo de Kingdom Hearts III, de l’autre la survie en milieu hostile avec Shadow of The Tomb Raider.


Bien que son stand fasse parti des plus grands du salon, Sony avait beaucoup moins de jeux à présenter par rapport aux autres avec, par exemple, Marvel’s Spider-Man ou Call Of Duty Black Ops IIII sur PS4 pro.


Enfin, pour les plus patients d’entre vous, il y avait le gigantesque stand FORTNITE aux allures de Fête Foraine avec ses écrans géants et sa Tyrolienne (oui oui, une Tyrolienne).


Assez parler de la concurrence, si vous êtes sur cette news c’est pour qu’on vous parle du stand Nintendo et de ce qu’il proposait. On ne pas vous vous mentir c’est là bas que nous avons passé le plus clair de notre temps.


L’Espace Nintendo de la PGW

Chez Nintendo, l'ambiance était à la fête avec un espace entièrement dédié à Super Mario Party entouré de ballons multicolores. En plus de Pokémon Let's Go, Mario Tennis Aces était à disposition de tous, tout comme New Super Mario Bros. U Deluxe qui était jouable pour la première fois en France nous permettant d'incarner Toadette avec sa nouvelle transformation "Peachette" qui a enflammé Internet lors de son annonce.


Bien entendu, la star du stand Nintendo n'était nul autre que Super Smash Bros. Ultimate. On comptait environ une trentaine de bornes pour jouer au nouveau Smash Bros., toutes branchées sur la démo de l’E3 (ou de l’Invitationnal), avec déjà, une trentaine de personnages jouables.

Citation : L’intervention de Matt
Clairement LE jeu du stand : les parties s’enchaînaient à un rythme frénétique. Malgré la foule, on attendait au final très peu de temps pour poser ses mains sur les manettes.


-


Les fans d'e-sports étaient comblés avec quatre tournois par jour : deux juste pour Splatoon 2, un sur Super Smash Bros. Ultimate ou un autre sur Mario Kart 8 Deluxe.


Du côté des éditeurs tiers présent sur Nintendo Switch, il y en avait pour tous les goûts allant des simulation de sports (FIFA 19 et NBA 2K19), jusqu’aux jeux de combat (Dragon Ball FighterZ et My Hero One’s Justice), en passant par des Action-RPG pour les plus puristes d’entre nous (Dark Souls : Remastered et Diablo 3).

Citation : L’intervention de Ktouktou
Mention spéciale aux très sympathiques Megaman XI et Taiko no Tatsujin : Drum ‘n’ Fun! deux licences que j’apprécie qui font leur grand retour après des années d’absences.


N'oublions surtout pas l'espace dédié aux Nindies, les jeux indépendants sur Nintendo Switch qui proposait de sacrées pépites comme Dead Cells, ce Metroidvania/Rogue-Like de génie, réalisé par les français Motion-Twin, ou encore Gris un plate-former puzzle où chaque niveau ressemble à un tableau.

Citation : L’intervention de Ktouktou
Mes GOTY étaient dans cet espace avec les deux meilleurs jeux jamais créés sur cette Terre, et je dis ça alors que Super Smash Bros. Ultimate n'était pas loin.

Baba is You un jeu brillant où vous devrez résoudre des puzzles en déplaçant des mots qui en formant des phrases, deviendront de nouvelles règles qui changeront drastiquement le niveau dans lequel vous évoluez.

Untitled Goose Game est un jeu bac à sable où vous êtes une oie et votre objectif de vie est de kiffer dans votre parc tout en étant une nuisance pour les humains qui ont le malheur d'être sur votre chemin. Un jeu qui m'aura provoqué énormément de fou rire incontrôlés.

Je ne peux que vous conseillez ces jeux qui sortiront en 2019 !


Chaque journée était rythmé par diverses animations sur la scène autour de Super Mario Party, Splatoon 2, Super Smash Bros. Ultimate ou de Mario Kart 8 Deluxe agrémentées parfois d’invités vidéastes, pour se conclure par les finales des Tournois des jeux cités juste plus haut.


En bref

Citation : Avis de Matt
Ce que j’ai aimé :

  • Les tournois e-sport Splatoon avec les finales du championnat de France remportés par Alliance Rogue contre les Extralamars Firmament
  • Le tournoi Mario Kart (et la communauté qui va avec)
  • Les commentateurs Rémi, Fauster et Olivier.

Ce que je n’ai pas aimé :

  • Le traitement réservé à Pokémon : Petit stand, absence de tournoi, démo assez sommaire.
  • Les règles des tournois, censées arranger les joueurs occasionnels, mais qui ne leur offre aucune chance de gagner (littéralement) et qui ennuie plus les joueurs aguerris.

Citation : Avis de Ktouktou
Ce que j’ai aimé :

  • Le niveau sonore de la scène qui ne cassait pas les oreilles (contrairement aux autres stands similaires)
  • Les jeux indépendants de qualité !!!
  • La fresque de Super Smash Bros. Ultimate mise à jour avec Marie dessus
  • Toute l’équipe d’animation Nintendo toujours chaleureux et à l’écoute

Ce que je n’ai pas aimé :

  • L’espace trop petit, on était à l’étroit.
  • Pas assez de goodies
  • Aucun Capumain dans les allées



Preview de Pokémon Let’s Go

Condition du test

Réalisé sur une démo limitée à 10 minutes de jeu avec l’obligation de jouer avec la Poké Ball Plus.

Contenu de la démo

La démo nous donne accès à la Forêt de Jade uniquement et nous demande de la traverser en capturant un maximum de Pokémon. Il est également possible d’affronter plusieurs dresseurs disséminés sur le chemin. En remportant votre duel, vous recevrez de la part de votre adversaire de l'argent et des Poké Ball.

Notre équipe de départ est composé de 5 Pokémon en tout : Notre Partenaire Pikachu ou Évoli en fonction de la version, Bulbizarre, Salamèche, Carapuce, et en fonction de votre Partenaire, un Pikachu ou Évoli “classique”.

Notre Partenaire connaissait une de ses attaques exclusives pour faire face plus facilement aux Pokémon insectes qui règne en maître dans la zone : Pikachu connaissait donc l’attaque exclusive Pika-Piqué de type vol et Évoli connaissais déjà Evo-Flambo de type feu

Contrairement à la démo de l’E3 et de la Japan Expo, le menu était accessible, nous permettant de découvrir tous les nouveaux écrans pour accéder au PokéDex, à son équipe, leur page statuts, au Sac à dos et même au PC qui sera activable à tout moment.

En jetant un oeil sur l’écran des options, nous avons découvert que les cinématiques pourront être passés automatiquement : du pain béni pour les speedrunners ou simplement ceux qui voudront recommencer rapidement une nouvelle partie.

Il était également possible d'interagir avec son partenaire dans le mode dédié. Un peu à la manière de la Poké Récré ou la Poké Détente en leur temps, nous pouvions cajoler notre Partenaire, lui donner des baies à manger et lui changer sa tenue.

Les présentations sont faites, rentrons dans le détails avec l’avis de nos deux testeurs, Moah et Ktouktou, dans différents critères. Leur avis surPokémon : Let's Go, Pikachu et Pokémon : Let's Go, Évoli étant plutôt différent, cela vous permettra de trancher.


Les Graphismes

Citation : Avis de Matt
Autant passer rapidement sur les qualités, le jeu est beau au vu des standards de Game Freak, et est très fidèle au jeu d’origine.

Citation : Avis de Ktouktou
Visuellement, le jeu est beau malgré l'utilisation d'aliasing par moment qui fait briller les textures et les contours. Ça se voit particulièrement quand beaucoup de Pokémon sont à l’écran.

On retrouve bien le Kanto de notre enfance avec un coup de poliche. Il n’y a rien de plus agréable que de se balader avec son Pokémon derrière soi, sachant qu’ils ont tous une personnalité et une manière de se déplacer propre à leur espèce.

Les nouveaux écrans créés pour les différentes pages des menus sont excellents, à la fois beaux, concis et fonctionnels.


La Capture

Tout droit sorti de Pokémon GO, la capture se fait à présent en secouant sa manette vers l’avant. Toute une nouvelle mécanique de gain d’expérience a été mise en place en fonction de la qualité de votre lancer.

Citation : Avis de Matt
Pour le coup, après quelques essais, j'ai assez vite compris comment ça marchait. Ca reste intuitif (et très casu parce que pour rater c'est dur), à voir après la facilité pour se procurer des ressources pour la capture.

Citation : Avis de Ktouktou
Le lancer de Poké Ball est très permissif, il est rare de rater sa cible si on est bien droit au moment de secouer sa manette. La Poké Ball était attirée vers le Pokémon visé comme un magnet sur une surface aimanté.

On pourrait voir cela comme un argument supplémentaire pour affirmer que Let's Go serait trop facile et trop guidé mais sincèrement je préfère largement un lancer qui suit un tracé comme sur des rails plutôt que de galérer bêtement pendant plusieurs minutes pour attraper un énième Rattata.


Les Combats

Grand classique depuis toujours, quand un dresseur croise votre regard vous devez vous tenir prêt à vous battre.

Citation : Avis de Matt
Les combats sont assez dynamiques. Les animations ressemblent quand même beaucoup à celles de Soleil/Lune / Ultra-Soleil/Ultra-Lune.

Citation : Avis de Ktouktou
J’avais peur en me basant sur les bande annonce, qu’ils soient très lents, heureusement ce n’est pas le cas, les combats s’enchaînent assez rapidement. Ils sont fluides, sans lags (Enfin !) mais on reste encore loin du dynamisme et de la rapidité des combats de la Cinquième, voir de la Septième Génération.

A l’exception de notre Partenaire qui a reçu un traitement particulier, le reste des Pokémon paraissent un peu trop rigide. Au moins, leur taille réelle par rapport au dresseur est respecté et ça, ça fait plaisir.


Maniabilité avec la Poké Ball Plus

Mapping des touches : A en cliquant sur le stick pour valider, B en appuyant sur le bouton supérieur pour annuler ou afficher le menu et Y en secouant la manette pour afficher les options ou des pages annexes.

Pour utiliser les boutons +/-, Home, Capture d’écran, L et R, il faudra utiliser un Joy-con.

Citation : Avis de Matt
Le Poké Ball Plus est un peu petit pour ma main, ça restait donc assez difficile utiliser. J'ai missclick pas mal de fois avant de bien l'utiliser. C'est bien dommage.

Citation : Avis de Ktouktou
J’ai beaucoup apprécié la maniabilité avec le Poké Ball Plus quand je le tenais dans ma main droite. La manette se mariait parfaitement dans la paume de ma main. Par contre, ce n’était pas du tout le cas quand j’y ai joué avec la main gauche. Je la tenais mal, le stick répondais mal car j’étais mal aligné avec mon pouce.

Je ne peux que vous conseillez de tester votre confort avec la Poké Ball Plus avant de l’acheter.

A part cela, j’apprécie l’effort fait au niveau du mapping des boutons (l’emplacement des boutons sur la manette). Pas forcément intuitif au départ, on s’y fait assez vite et se déplacer dans le jeu ou dans les menus devient alors un jeu d’enfant.


En ce qui concerne la difficulté et le Multi Exp permanent

Pour ceux qui se pose la question, nous n'avons aucune information si le Multi-Exp sera désactivable.

Néanmoins, il est plus que probable que ce ne sera pas le cas dans le jeu complet. Et si on y réfléchit bien, cela n’aurait pas beaucoup de sens de le désactiver pour la capture de Pokémon.

En effet, comment répartir l’expérience reçue après une capture alors qu’aucun Pokémon n'y a participé. Le jeu nous encourage à capturer constamment énormément de Pokémon, bien plus qu’à l’accoutumé. En facilitant la prise d’expérience, l’objectif de Game Freak est de vous offrir la possibilité d’augmenter rapidement le niveau d’un Pokémon fraichement capturé.


CEPENDANT si jouer sans Multi-Exp est un impératif pour vous, nous avons la solution !

On peut imaginer une manière de "simuler" une partie sans Multi-Exp : il suffit de ne garder qu'un seul Pokémon à la fois dans son équipe et stocker le reste dans la boîte PC, qui est accessible n'importe où et n’importe quand dans le menu.

L’accès au PC à tout moment peut être vu comme un moyen de facilité mais cela peut être surtout un excellent outil pour adapter vos équipes sans perdre de temps. A vous d'être inventif en, par exemple en créant un équipe exclusive aux combats et une autre pour la capture. Je vous l'avoue ça peut être un peu rébarbatif mais ça a le mérite d’exister. A condition, bien sûr, que vos Pokémon ne soient pas soignés automatiquement en les stockant dans le PC. Ce n'était pas le cas dans la Première Génération, Let's Go étant une version inspiré grandement de Pokémon Jaune : cela reste tout a fait possible.

Vous pouvez également vous imposer des règles supplémentaires comme le célèbre Nuzlocke Challenge ou encore le N Challenge, à votre convenance.

Si vous avez l'habitude de vous imposer des challenges quand vous jouez à Pokémon, dites nous dans les commentaires quelles règles vous utilisez. Nous sommes très curieux de les connaître.

Définition du Nuzlocke Challenge et du N Challenge :



Bilan

Citation : Avis de Matt
Je ne comptais déjà pas acheter Let’s Go pour moi et la démo n’a pas réussi à me convaincre.

A voir si je le trouve à prix doux dans quelques mois/années. Smash passera clairement avant.

Citation : Avis de Ktouktou
Contrairement à la communication de The Pokémon Company, Pokémon Let’s Go n’est pas un jeu fait pour tout le monde. Il est là pour être une porte d‘entrée pour les enfants et tous ceux qui ont découvert la franchise grâce à Pokémon GO. J’aime les nouveautés que Let’s Go apporte, elles permettent de dépoussiérer certaines mécaniques vieilles de 20 ans.

Comme je l’ai dit plus haut, je trouve le jeu vraiment beau et pourtant quelque chose me gène : malgré les graphismes modernes, les Pokémon qui se déplacent librement, quand je joue à Let’s Go, j’ai pas le sentiment de jouer à un jeu en 2D avec un simple habillage 3D. C’est sûrement une volonté de Game Freak pour rester au plus proche de Pokémon Jaune mais ça n’aide pas à l’immersion surtout quand un PNJ se déplace case par case et se retourne comme un robot. Dans un jeu en 2D ça ne poserait aucun problème, ici ça fait tâche.

J’ai toujours peur que le jeu soit un peu trop rébarbatif et répétitif mais je ne doute pas une seule seconde que je prendrais énormément de plaisir à y jouer (pendant les 3 semaines qui me sépare de Smash Bros.).

Une chose est certaine : Pokémon Let’s Go est un vrai jeu Pokémon de la série principale au même titre que tous les autres et j’espère que la majorité des mécaniques qu’il a introduite seront de retour (en plus peaufiné) dans le prochain jeu de 2019


Il ne reste plus QUE SIX JOURS avant la sortie de Pokémon : Let's Go Pikachu et Pokémon : Let's Go Évoli exclusivement sur Nintendo Switch !!

En attendant, n'hésitez pas à éplucher notre dossier exclusif.

On se retrouve le 16 novembre 2018 pour fêter ça tous ensemble avec la VéOnze.


Restez connecté·e·s et à très bientôt sur Eternia !

Eternia
KtouktouTenCAPS
Par KtouktouTenCAPS
le 09/11/2018 à 13:59
Catégorie
Jeux

© Eternia v.11 « La VéOnze » - 2004–2018 - Tous droits réservés. Design par Angé - Moteur « Glouton by Eternia » par Guradon. Artworks © leurs auteurs respectifs.
© 2018 Pokémon. © 1995–2018 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK Inc. est une marque déposée par Nintendo.