Pokémon Let's Go Pikachu et Let's Go Evoli : Nouvelle interview de Junichi Masuda pour le magazine Famitsu
Index •  •  Mot de passe oublié ?  •  S'inscrire sur Eternia !  •  Pokédex  •  Forum  • 
Tournetourne #739
Pokémon No. 739





Faites votre grand retour dans la région de Kanto sur Nintendo Switch !

Retrouvez toutes les infos sur les prochains jeux Pokémon : Let's Go, Pikachu et Let's Go, Évoli ! Soluce, astuce, Pokédex... !





Retrouvez toutes les informatoins à savoir sur Pokémon Ultra-Soleil et Pokémon Ultra-Lune : soluce complète, astuce, Pokédex régional ou informations sur les capitaines !

La région d'Alola n'attend plus que vous : devenez une légende !
Véritable encyclopédie, le Pokédex vous permettra de tout savoir sur les Pokémon, mais pas que !
Attaques, talents, Méga-Évolutions... Le Pokédex est un outil indispensable pour tout Dresseur qui se respecte, et il y en a pour tous les goûts !
Le Forum !
Discutez de tout et de rien, et soyez partie intégrante de la communauté !
est l'entité historique d'Eternia. C'est de là qu'est né le site sur lequel vous naviguez en ce moment. Vous y trouverez une multitude d'activités, de gens et de sujets sur lesquels vous pourrez intervenir, dans l'ambiance qui nous caractérise.
Ne soyez pas timides et n'hésitez pas à venir nous rejoindre !

Mises à jour

Les troupeaux de...
(Par Angé, le 22/08)

Les échanges in...
(Par Simon, le 21/08)

Les échanges in...
(Par Angé, le 21/08)

Les Pokémon off...
(Par Simon, le 21/08)

Les Pokémon off...
(Par Angé, le 21/08)

Et plus encore...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour l'enregistrement d'informations. ✓ OK

Pokémon Let's Go Pikachu et Let's Go Evoli : Nouvelle interview de Junichi Masuda pour le magazine Famitsu

Bonjour à toutes et à tous !

Dans le numéro de Famitsu de cette semaine, le magazine japonais a obtenu une longue interview de Junichi Masuda pour discuter de Pokémon : Let's Go Pikachu et Pokémon : Let's Go Évoli.


Masuda a parlé des graphismes du jeu, des changements drastiques aux aspects essentiels de la série (comme l'élimination des combats avec des Pokémon sauvages), la décision d'utiliser les mécaniques de jeu de Pokémon GO, et plus encore. Le directeur du jeu nous dévoile également de nouvelles informations sur le nouveau titre prévu en 2019.


Viser le plus grand nombre en rassemblant les familles

Grâce au succès de Pokémon GO, la franchise Pokémon s'est retrouvée sous le feu des projecteurs du monde entier. Cependant, Masuda remarque que malgré le fait que les événements Pokémon GO attirent toujours beaucoup de joueurs, ces derniers ne feront pas l'expérience du reste de la série Pokémon. Et inversement, les joueurs réguliers de Pokémon ne jouent pas nécessairement à Pokémon GO.

Ainsi, naturellement, la force motrice derrière le développement de Let's Go était de réunir ces deux groupes distincts de joueurs d'une manière ou d'une autre. La première approche du jeu pourrait donc se résumer en la création d'un "jeu Pokémon pour tous !".

c2ca448d931523f898d4b4a229dc0f3833b087fe

Un autre public est également en ligne de mire et ce sont tous les enfants qui n'ont pas de smartphones mais qui voudraient profiter d'un jeu du style de Pokémon GO. Ainsi, c'est l'occasion rêvée pour toucher les parents pour qu'ils jouent avec leurs enfants.

Masuda donne l'exemple d'un parent et de son enfant qui sortent jouer ensemble à Pokémon Go et qui, à leur retour, transfèrent leurs trouvailles dans Pokémon Let's Go et continuent de jouer sur leur TV dans le confort du salon familial, toujours ensemble grâce à la nouvelle mécanique en Co-Op.

Pour Game Freak, jouer à Pokémon doit devenir une partie de la vie quotidienne, à la fois pour les joueurs classiques et les joueurs sur mobile.


Des changements visuels et sonores doux

On pouvait s'attendre à des graphismes plus "réalistes" pour le premier jeu Pokémon principal en Haute Définition, mais Game Freak n'a jamais cherché à obtenir ce résultat. Let's Go devait ressembler au genre de jeu qui procurerait une tranquillité d'esprit à tous les membres de la famille, qu'ils soient devant l'écran à jouer ou juste de passage dans la pièce d'à côté.

c2ca448d931523f898d4b4a229dc0f3833b087fe

La bande originale a été conçue selon la même philosophie : exprimer un sentiment de douceur et de facilité dans le monde du jeu et tout cela en utilisant des instruments classiques et orchestraux.

Bien que Junichi Masuda se soit chargé de créer de nouveaux thèmes - sa spécialité étant la musique techno rapide -, la direction sonore a été prise en charge par Shota Kageyama, qui a déjà travaillé pour Game Freak dans le passé pour les jeux de la 5ème et 6ème Génération.

Un gros travail a également été fait au niveau des effets sonores et des ambiances pour proposer une grande immersion.


Des mécaniques débattues

Selon Masuda, Pokémon Let's Go incorpore les meilleures mécaniques issues des jeux principaux et de Pokémon GO en proposant un juste milieu entre ces deux types d'expérience. Il nous parle de houleux débats en interne sur certains changements drastiques, en particulier sur l'absence de combats avec les Pokémon sauvages et la nouvelle mécanique de capture. Masuda considère que c'était à lui de prendre cette responsabilité de chambouler la formule Pokémon en tant que directeur de la série. Il voulait, de la sorte, rendre les jeux plus agréables et plus faciles au plus grand nombre.

32741052f9c7775a6d21cc6a214133f232adf0f2

Il se représente la capture classique comme à la pêche à la ligne : vous ne savez pas ce que vous allez attraper et il faudra s'armer de patience et remonter sa ligne au bon moment pour remonter votre prise. En ce qui concerne la nouvelle mécanique introduite dans GO, il assimile cela plutôt à la chasse aux insectes avec un filet où l'on aperçoit sa cible à distance. C'est pour cette raison que les Pokémon sont visibles sur la carte, pour créer un sentiment de réalisme.

Quand on sait que tout a commencé grâce à la passion de Satoshi Tajiri pour la chasse aux insectes, c'est comme un retour aux origines mêmes de Pokémon.

Masuda considère qu'en 21 ans, il faut tenter de nouvelles choses, quitte à casser certains codes, sinon la série deviendra très vite obsolète et n'arrivera plus à se renouveler. Cependant, il veut rassurer les fans de la première heure : Game Freak et lui-même sont très attentifs aux commentaires de la communauté, qu'ils soient positifs ou négatifs pour les prochains jeux et en particulier celui prévu pour 2019.


Recréer un jeu vieux de 20 ans

La technologie a beaucoup évolué depuis Pokémon Jaune, et si les graphismes et la musique sont complètement différents, l'histoire, elle, est sensiblement la même à quelques éléments supplémentaires près.

Ces changements seront avant tout là pour guider les joueurs qui, d'après Masuda, pouvaient manquer d'indications dans la version Jaune.

Il y aura 3 méthodes pour entraîner ses Pokémon :

  • Affronter des dresseurs. Il sera d'ailleurs possible de les affronter à nouveau à la manière du Cherche VS dans Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille.
  • Capturer des Pokémon rapportera de l'expérience à vos Pokémon.
  • Envoyer vos Pokemon capturés au professeur pour recevoir des bonbons que vous pourrez utiliser pour augmenter directement leur force.

Si cette dernière mécanique, identique au système de Pokémon GO, semblait la plus simple et la plus compréhensible, l'interface utilisateur des menus et des combats restera très proche de l'interface des jeux classiques.


Les Pokémon sauvages

Dans Pokémon Let's Go, les Pokémon sont visibles sur la carte du monde et se déplacent indépendamment jusqu'à ce que vous les approchiez pour les capturer. Masuda félicite les programmeurs pour avoir réussi à réaliser des animations aussi réussies pour chaque Pokémon en fonction de ses caractéristiques propres. Marcher, courir, s'arrêter ou tout simplement regarder autour de soi, les Pokémon n'ont jamais été aussi vivants.

Tout comme dans le jeu mobile, les Pokémon n'auront pas de taille fixe. Sur la carte, certains Pokémon auront autour d'eux une aura qui représentera la taille du Pokemon. En effet, l'aura rouge représente un Pokémon plus grand que la moyenne, tandis que l'aura bleue représente un Pokémon plus petit. Masuda a remarqué que certaines personnes aimaient les Pokémon plus gros, tandis que d'autres préféraient les Pokémon plus petits - ces auras permettent aux dresseurs d'attraper des Pokémon de la taille qu'ils préfèrent. Néanmoins, il n'y aura aucune différence de puissance entre un grand ou un petit Pokémon.


La nouvelle mascotte Évoli

Le starter que vous pourrez avoir dépendra du jeu que vous aurez choisi et Masuda nous explique pourquoi Évoli a été choisi comme nouveau partenaire. Dans Pokémon Jaune, Évoli est le premier Pokémon de votre rival, mais ce qui a motivé la décision finale c'est l'amour des fans d'Évoli.

Entre les très nombreux fan arts d'Évoli et le soutien particulièrement important des fans le 21 novembre lors du Eevee Day - une journée célébrant Evoli et ses évolutions -, ce choix est très vite devenu une évidence.

c2ca448d931523f898d4b4a229dc0f3833b087fe

À l'instar de Pikachu, Évoli a également droit à une doubleuse en la personne de Yuki Aoi.

D'après Masuda, elle a été choisie après une audition à l'aveugle parmi 108 voix différentes et, en tant que fan de Pokémon, elle est très motivée et apporte énormément d'énergie au rôle. Si le nom de Pikachu est le même dans toutes les langues, ce n'est pas le cas pour Évoli (イーブイ Eievui en japonais, Évoli en français et allemand et Eevee dans le reste du monde). Yuki Aoi s'est chargé alors d'enregistrer sans relâche tous les cris d'Évoli pour chaque prononciation aux cotés de Mima Masafumi – le sound director de l'animé Pokémon.


Des interactions uniques pour chacun des starters

Masuda nous parle un peu plus du nouveau mode où on pourra interagir avec notre partenaire Évoli ou Pikachu. Beaucoup de clips vocaux ont été créés et compilés pour créer une grande variété de réponses si vous interagissez avec eux.

Il a été très attentif aux détails pour Pikachu et Évoli. Au début du projet, il n'y avait qu'une personne en charge des deux Pokémon pour créer toutes sortes d'animations et d'interactions, mais ayant "peur" que l'un soit plus favorisé que l'autre, Masuda a préféré qu'il y ait deux motion designers qui se focalisent chacun sur un seul Pokémon. Pikachu et Évoli ont fini par avoir beaucoup de gestes et de mouvements qui leur sont propres au point qu'il suffit simplement de les regarder pour ne pas s'ennuyer.


Compatibilité Nintendo Switch et Mobile

Dans un premier temps, Masuda cherchait une méthode pour connecter sa 3DS avec son smartphone mais c'était trop compliqué. Un système proche dans l'idée du Poké Walker était envisagé mais idem, rien de vraiment concluant. Heureusement, la Nintendo Switch est dotée d'une connexion Bluetooth qui a nettement facilité la tâche. Les joueurs de Pokémon Go peuvent déjà connecter leur Pokémon GO Plus à leur smartphone, la Pokéball Plus fonctionne sur le même principe.

c2ca448d931523f898d4b4a229dc0f3833b087fe

Masuda nous rappelle que le "GO Park" est la méthode par laquelle vous transférerez vos Pokémon de Pokémon GO aux jeux Let's Go et il nous confirme qu'il sera bien à Parmanie, vraisemblablement à la place du Parc Safari. Il ne sera donc pas disponible dès le début du jeu.

Par ailleurs, il sera possible de transférer ses formes d'Alola grâce à cette méthode et, bien qu'il ne sera pas possible d'en capturer dans la nature, il sera possible de les acquérir par des moyens extérieurs à Pokemon GO.

Sans plus de précisions, si vous capturez les 151 Pokémon, il est censé arriver quelque chose de bien.

Enfin, il faut savoir qu'en transférant un Pokémon, son CP sera recalculé. De plus, il rappelle que deux Pokémon du même niveau peuvent avoir un CP entièrement différent, cela signifie généralement que le Pokémon avec le CP le plus élevé aura de meilleures statistiques.


Pokémon GO et le jeu de 2019

Pour conclure, il parle rapidement du succès de Pokémon GO et du Pokemon GO Summer Tour aux États-Unis et au Japon. Il est très satisfait qu'après 2 ans, il y ait toujours autant de joueurs qui découvrent de nouveaux Pokémon et qui participent toujours plus nombreux aux événements.

En ce qui concerne le prochain jeu de 2019, Masuda nous rappelle qu'il sera proche du jeu Pokémon traditionnel. Il espère vraiment qu'il pourra permettre le transfert des Pokemon de Let's Go dans le jeu de 2019.


On vous le rappelle, Pokémon : Let's Go Pikachu et Pokémon : Let's Go Évoli sortiront dans le monde entier le 16 novembre 2018 exclusivement sur Nintendo Switch.

Restez connecté·e·s et à très bientôt sur Eternia !

Sources :
[Nintendo Everything]

J'ai posté cette news le Dimanche 22 Juillet 2018 à 18h09, dans la partie Jeux.

— KtouktouTenCAPS

KtouktouTenCAPS

Ecrire un commentaire
Réagissez à cette news en postant un commentaire :)

- - - - - - - - - - - -

Vos commentaires
Avatar de Angé
Par Angé,
23/07/2018
à 20:06
Par Angé, le 23/07/2018 à 20:06

Il semblerait qu'on ne puisse pas transférer Mew de Pokémon Go à Pokémon Let's Go. Mais il y aura sans doute un autre moyen de débloquer le chaton rose dans les jeux :)

Par Erffff,
23/07/2018
à 13:09
Par Erffff, le 23/07/2018 à 13:09

Nem : Tu peux déjà avoir Mew sur Pokemon Go en terminant les missions spéciales. Et t'auras qu'à le transférer sur Pokémon Let's go.

Par Nem,
23/07/2018
à 09:48
Par Nem, le 23/07/2018 à 09:48

" si vous capturez les 151 Pokémon"

Donc, si en plus d'acheter le jeu ,vous déboursez 40€ minimum pour avoir Mew ambassadeur Finalement, ce ne sera pas un DLC juste pour un seul Pokémon, mais aussi pour "quelque chose de bien".

Plus sérieusement, j'espère que, contrairement à ce qui a été dit, il existera un autre moyen d'avoir Mew. Déjà qu'en tant que manette, la pokéball plus est naze...

© Eternia 10.1 - 2004-2018 - Tous droits réservés

Design by Angé - Kazoo by Guradon

Artworks © leurs auteurs respectifs.

Pokémon est une marque déposée de Nintendo et de The Pokémon Company International.