Diamant Étincelant & Perle Scintillante
Repartez à Sinnoh avec un brin de nostalgie !
Écarlate et Violet
En route pour la neuvième génération !
Légendes Pokémon : Arceus
Une aventure dans la région de Sinnoh d'antan
Pokémon Épée et Bouclier
Découvrez la huitième génération à Galar !

Le problème avec Pokémon.

Disclaimer : Cet article n’engage que son auteur (aka Matt/Moah, ce que tu veux) et non l’équipe d’Eternia dans son ensemble. Si vous souhaitez échanger de son contenu, n’hésitez pas à m’interpeller sur votre réseau social préféré ou sur Discord.


Mettez ça en musique de fond, c'est plutôt cool :)



Hello, et bienvenue sur cet article au titre déjà bien trop racoleur pour ce qu’il va raconter. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je traîne sur le Pokéweb depuis près de 15 ans, et je suis rentré dans le staff d’Eternia en 2010 (gros coup de vieux). Je pense donc avoir le recul nécessaire pour identifier le problème avec la franchise en général. Et évidemment, je vais aller le plus possible dans les détails de ce que j’avance, parce qu’il n’y a pas qu’un seul problème avec Pokémon.



I : L’annualisation de la franchise.


Comme vous le savez, depuis maintenant plus de 10 ans, et la sortie de Pokémon Platine sous nos latitudes, Pokémon est devenue une série quasi annuelle. Et c’est probablement l’une des raisons qui m’a poussé à écrire ce pavé que vous lisez actuellement.


A ce jour, les jeux vidéos ne représentent plus qu’une goutte d’eau parmi la galaxie que représente la franchise Pokémon. Si The Pokémon Company International ne publie que partiellement ses résultats financiers, on devine facilement que ce qui rapporte le plus d’argent n’est pas les jeux, mais bel et bien tout ce qui n’est pas les jeux vidéos. Jouets, cartes, figurines, peluches, habillement, j’en passe et des meilleures.

Cependant, pour fonctionner, la machine a besoin de carburant. Et ce carburant, c’est le jeu qui sort tous les ans à l’approche des fêtes de fin d’année. Tous les ans, la même rengaine, un jeu qui sort, un event qui couvre la période faste de Noël, et on est reparti. Parfois y’a un truc en plus, par exemple les cartes chez McDo (qui viennent de revenir d’ailleurs !) qui vient booster encore plus les ventes.


-

Ce sont les cartes de l'année dernière, je n'ai pas encore eu le temps de m'arrêter dans un McDonald's depuis le retour des cartes au moment où j'écris ces mots !


Mais, et c’est là que le bât blesse, l’engrenage peut fonctionner de manière autonome que s’il est entretenu, et c’est la raison de l’annualisation de la franchise. Si certaines autres franchises sont soutenues de manière annuelle - on peut notamment parler de Just Dance, Call of Duty ou encore FIFA - et font partie du hit-parade tous les ans. Une différence majeure avec Pokémon vient du fait que Fifa et Just Dance proposent des micro-transactions, par le biais d’un gacha (le mode Ultimate Team) ou de nouvelles pistes, qui visent à maintenir le titre artificiellement en vie.




Pour parler de franchises moins connues, les deux franchises porte-étendard du nippon Nihom Falcom que sont Ys (ça se prononce comme «hisse» ou The Legend of Heroes sortent de manière quasi annuelle depuis près de 30 ans. Si ces deux séries ne sont connues que par un public de connaisseurs (ou d’autres qui subissent la propagande de ceux qui la connaissent, et je plaide coupable à ce sujet), elles restent un cas intéressant, car ce sont des séries qui sortent de manière annuelle ou presque. Mais ça c’est au Japon, ici, on a deux voire trois ans de retard (ou douze, c’est selon) sur les sorties nippones. Et la pour précéder le point qui va venir, Falcom choisit la quantité au détriment de la qualité, car le jeu dont l'image va suivre : Trails of Cold Steel 2 est sorti en 2014 !


2973630163486bf865b8a


Autre problème lié à l’annualisation de la franchise : les graphismes ne sont franchement pas à la hauteur, même en prenant la taille réduite de l’équipe de développement. Par exemple, Final Fantasy XIII, sorti en 2009 semble techniquement plus abouti que Pokémon Épée et Pokémon Bouclier, sorti pourtant plus de 10 ans plus tard ! Un problème pour une franchise qui brasse des milliards.


2973695563486dcc04775

Le saviez-vous, ça fait presque 10 ans que je me bats pour réhabiliter Final Fantasy XIII ?


Pour faire un parallèle avec une série qui a longtemps été annuelle, Assassin's Creed a fini par faire ce que je préconise depuis longtemps (comprendre depuis Pokémon Rubis Oméga et Pokémon Saphir Alpha) : skipper quelques années - deux pour être précis - pour sortir un produit qualitatif. Dans le sens ou la série allait decrescendo depuis la sortie de Assassin's Creed : Brotherhood, il a fallu un énorme backlash après la sortie de la duologie Rogue et Unity pour Ubisoft finisse par se bouger le cul et nous propose un Assassin's Creed Origins et Odyssey qui vaille vraiment le coup. Comme quoi, tout vient à point qui sait attendre ?



29736885634880afa638c


II : La communauté


Alors là je sais que je vais me faire insulter dans tous les sens. Mais oui, la communauté est pour moi le plus grand problème de Pokémon, et je vais expliquer pourquoi.


On est aujourd’hui en 2022, ça fait 14 ans que je suis la communauté Pokémon, et j’ai connu l’ère forum, puis l’explosion des sites spécialisés, avant leur lente agonie, puis le boom de Twitter et Discord… Et maintenant les youtubers et influenceurs.


Dans un premier temps, on va s’intéresser aux derniers et à un phénomène qu’on voit depuis plusieurs années : la création de contenu à partir de rien. Vous voyez forcément de qui je parle, et sans citer de nom, c’est probablement ce qu’il se fait de PIRE sur Youtube. Des vidéos théories à partir d’un micro détail d’un trailer, des théories repompées à gauche à droite sans créditer, et qui durent bien 10 minutes de manière à gratter la monétisation. En bref, de l’absence même de contenu. Et c’est sans évoquer les miniatures et les titres choisis pour aguicher le chaland de Youtube?


2973693463486e73d9468

J'ai volontairement pas inclus les miniatures, mais c'est l'essence du problème.


Deuxième souci, et c’est un point que j’ai longtemps évoqué au moment de la sortie des remakes Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante, c’est que les réseaux sociaux ont largement alimenté une minorité (souvent bruyante), c’est de pouvoir réhabiliter les différents jeux d’une ère à l’autre. Par exemple, et les plus anciens pourront s’en souvenir, à l’époque de leur sortie, Pokémon Noir et Pokémon Blanc avaient été conspués et étaient considérés comme étant les pires jeux de la licence. Plus de dix ans plus tard, les jeux de la cinquième génération sont unanimement considérés comme étant les meilleurs de la franchise. Veste réversible ?


III : Guerre de com ?


Ce dernier point fera office de synthèse et de pont entre les deux premiers points. Lors de l’annonce des remakes Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante et de Légendes Pokémon : Arceus, il y a un an et demi, je pointais que ça faisait la sixième année consécutive que Pokémon créait un bad buzz avec sa communication. Que ce soit la communication pour le moins intensive pour Pokémon Soleil et Pokémon Lune, le Dexit pour Pokémon Épée et Pokémon Bouclier, l’annonce de Pokémon Unite ou encore le style graphique et l’apparence de Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante, toutes ces annonces ont fait parler, au-delà de la communauté.


Encore aujourd’hui, la com de TPCI est encore relativement hasardeuse au-delà des trailers qui brillent soit par leur abondance, soit par leur relative absence. Seule éclaircie, la créativité de la com ces dernières années : livestream 24h, vidéo un peu floue ou bien ted talk. Les idées ne manquent pas pour révéler des Pokémon de manière attendue.

-

Vous vous souvenez de ce live qui nous avait rendus fous ? Nous aussi, hélas.


Et pourtant, ça masque ce qui est la plus grande révolution de Pokémon sur la dernière décennie : les jeux sortent mondialement. Exit cette époque où les jeux sortaient en premier au Japon, puis aux USA, puis en Europe, ce qui induit une nouvelle stratégie de communication. Un virage difficile à l’ère où l'instantané est roi.


Et c’est sur ces mots que je vais conclure ce qui est un très long dossier et je vous remercie de l’avoir lu jusqu’au bout. Evidemment, tout n’est pas noir ou blanc (ba dum tss), mais à mon sens, la licence est problématique. Est-ce une fin en soit ? Pas du tout, mais la licence mérite qu’on s’intéresse à ses problèmes.

Eternia
Matt
Par Matt
le 13/10/2022 à 22:48
Catégorie
Analyse

© Eternia v.11 « La VéOnze » - 2004–2022 - Tous droits réservés. Design par Angé - Moteur « Glouton by Eternia » par Guradon. Artworks © leurs auteurs respectifs.
© 2022 Pokémon. © 1995–2022 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK Inc. est une marque déposée par Nintendo.