Pokémon Let's Go Pikachu et Évoli
Réexplorez la région de Kanto sur Nintendo Switch !
Pokémon Épée et Bouclier
Découvrez la huitième génération à Galar !
Pokémon Café Mix
En cuisine !
Votre prochain client Pokémon vous attend !

Review : Pokémon Donjon Mystère – Équipe de Secours DX

Bonjour à tous et à tous !


Pokémon Donjon Mystère – Équipe de Secours DX, enfin le retour tant attendu des jeux spin-off Pokémon sur une vraie console. Qui plus est, la série des jeux Donjon Mystère est de loin la plus appréciée des fans ; quoi de mieux pour relancer la dynamique que de plonger dans la nostalgie en proposant un remake du tout premier épisode ?

newGrodou3

Sortis en 2006 sur Gameboy Advance et Nintendo DS, Pokémon Donjon Mystère : Équipe de Secours Rouge et Bleu offraient pour la première fois la possibilité d'incarner un Pokémon, ou plutôt un humain transformé en Pokémon ! C'est à l'aide d'un acolyte Pokémon que l'on s'engouffrait dans les tréfonds de ces mystérieux donjons générés aléatoirement tout en sauvant la veuve et l'orphelin.

logo logo

Néanmoins, on est en droit de se poser les questions suivantes : le chantier de ce remake a-t-il été entrepris uniquement pour être certain de son succès basé sur la nostalgie ou y a-t-il une vraie volonté de lui donner une seconde jeunesse et le faire découvrir à un nouveau public ? Les développeurs de chez Chunsoft (toujours fidèles au poste malgré les années), ont-ils réussi à préserver l'essence même de ces jeux sur GBA et DS ?

logo


Mais au fait, Pokémon Donjon Mystère, C'EST QUOI ?

Pour les personnes découvrant la série (ou les trois retardataires dans le fond, là-bas), on va poser les bases :

-

Pokémon Donjon Mystère propose toujours la même histoire. Vous êtes un humain, transformé en Pokémon et, au cours de votre aventure, vous serez amené à sauver le monde des Pokémon.

La recette semble à première vue très - trop ? - simple et pourtant, elle est très efficace, au point même de vous faire lâcher quelques larmes à la toute fin. Ne mentez pas.

Tout débute avec l'habituel, et plus si inévitable, test de personnalité. Celui-ci vous aiguillera dans le choix du Pokémon que vous incarnerez, parmi 16 propositions : évidemment, les starters des trois premières générations, Pikachu, Évoli, mais aussi quelques choix plus originaux tels qu'Osselait, Machoc, Skitty ou l'emblématique Miaouss. Ensuite, ce sera votre partenaire qu'il faudra choisir parmi les Pokémon restants.

-

À vous deux, vous formerez une « équipe de secours » à la rescousse de Pokémon égarés dans ces terribles « Donjons Mystères », véritables dédales modifiant leurs configurations d'une visite à l'autre.

Au cours de votre aventure, vous devrez parcourir ces donjons pour effectuer des missions de sauvetage en échange de récompenses pour augmenter votre grade, tout en prenant bien soin de ne jamais être à court de pommes pour remplir vos estomacs capricieux.

Pokémon sauvages, pièges, maisons de monstres ainsi que boss vous feront obstacle au cours de vos voyages dans ces longs couloirs, mais vous pourrez les recruter avec un peu de chance.

-

GAMEPLAY : faire du neuf avec du vieux

Le remake apporte son lot de nouvelles mécaniques par rapport à l'original. Certaines sont importées directement des opus plus récents (sur 3DS), d'autres sont totalement inédites.

Nouvelles mécaniques

En premier lieu, on peut citer les « Capacicools », qui remplacent définitivement les capacités QI qui étaient très laborieuses et peu intuitives par le passé. Les Capacicools sont comme un « deuxième talent » et n’agissent que lors de vos explorations dans les donjons. Pour les obtenir, exit les gelées comme dans le temps : maintenant, place aux Friandises Irisées et aux Friandises DX ! Elles sont relativement faciles à obtenir et apportent toutes leur lot d'avantages sans pour autant nuire à la courbe de difficulté comme pouvaient l'être certaines capacités QI.


À titre d’exemple, on peut citer la Capacicool « Pomme d’Appoint », qui permet de trouver très fréquemment des Petites Pommes à quasiment chaque étage d’un donjon (plutôt pratique, avouons-le, pour les explorations de 99 étages). Imaginez maintenant cette capacité combinée à une autre, comme « Nutriboost », qui permet de remplir entièrement l’Estomac, quel que soit le type d’aliment consommé : vos expéditions à travers les Donjons Mystères n’en seront que facilitées !


Bien entendu, il existe bien d’autres Capacicools, et ce sera à vous de trouver les meilleurs combos possibles.

-

-


Là où ce remake se démarque vraiment, c'est au niveau de son rééquilibrage : il paraît bien plus facile que son aîné, surtout pendant le scénario principal. Ces divers changements sont avant tout dans l'objectif de proposer un rythme de jeu plus rapide, moins rébarbatif et chronophage. Un des défauts principaux de cette série est qu'elle oblige les joueurs à « farmer l'XP », soit recommencer en boucle des missions dans des donjons parfois extrêmement longs, pour être à niveau dans la suite du scénario.

Grâce aux Capacicools, au déplacement libre en pressant la touche L ou encore au Dojo Makuhita (overcheaté !!), parfait pour gagner de l'expérience rapidement, la lassitude se fait ainsi ressentir moins vite et chacun peut avancer à son rythme, choisissant de profiter où non de ces facilités.

On pourrait regretter que notre estomac se vide bien plus vite qu'avant, nous obligeant à faire le plein de Pommes Parfaites avant de partir alors que 2 ou 3 suffisaient auparavant. La faim étant une notion assez anecdotique dans les précédents jeux, et même si cela peut être très agaçant parfois, nous trouvons que cela reste une bonne idée d'avoir accentué son importance dans cet opus.


Contrairement aux opus précédents, en dehors de la plupart des quêtes obligatoires, il sera possible, dès le début du jeu de changer le meneur de votre équipe pour les missions annexes. On apprécie l'effort au niveau du scénario qui introduit bien mieux cette mécanique au cours de l’aventure plutôt que de voir cette fonctionnalité arriver comme un cheveu dans la soupe dans l'original où on pouvait se sentir mal à l'aise en abandonnant son Pokémon ou son partenaire au profit de Pokémon lambda recrutés ici ou là. D'ailleurs, vous pourrez prendre le contrôle de n'importe quel Pokémon de votre équipe dans un donjon, très pratique quand l'un de vos équipiers se perd ou que l’IA lui fait faire n'importe quoi.

En appuyant sur la touche + de la console, changez de meneur à votre guise ! C'est d'ailleurs l'une des façons de gérer votre estomac pour éviter une surconsommation de pommes.


Par ailleurs, il est également important d’introduire les « Ennemis Puissants », désignés par une couronne sur leur tête -. Ils feront office de « mini-boss » d'étage dans certains donjons. Les vaincre, ainsi que les recruter, ne sera pas simple, surtout que vous aurez la possibilité de les croiser sous leur forme chromatique, une première dans un jeu Pokémon Donjon Mystère ! En vérité, cette possibilité est aussi apparue dans les opus Wii de Donjon Mystère. Néanmoins, ces jeux ne sont jamais sortis en dehors du Japon. Que les Shiny Hunters se rassurent : si la « capture » n'est pas systématique, ils ont un taux de chance de rencontre bien supérieur à ceux des jeux principaux.

-

Enfin, dans les petits détails intéressants qui ont été ajoutés, on peut noter la quasi disparition des temps de chargement entre les différentes zones (de la base à la ville, dans certains donjons), les chargements étant presque instantanés (et c’est vraiment agréable). Le trou reliant directement la Poste Békipan à la base, réalisé par le petit Taupiqueur - dans une cinématique très appréciable servant à nous introduire le personnage de manière moins abrupte que dans le jeu original, est aussi un de ses tout petits « plus », pas forcément important ou ultra pratique, mais vraiment appréciable malgré tout.

La transition entre les deux lieux se fait très rapidement


Mécaniques héritées des anciens opus

-

On appréciera le retour des Méga-Évolutions, fonctionnalité déjà présente dans le dernier opus Pokémon Méga Donjon Mystère sur 3DS, dont l'objet - la Graine Transcendance - a le bon goût d'être accessible avant le post-game (même si elle reste très difficile à obtenir).


Ne vous attendez pas à voir l'intégralité du Pokédex : son roster est composé, comme le jeu d'origine, uniquement des Pokémon issus des trois premières générations. Néanmoins, nous avons le luxe d'avoir un roster « amélioré », avec leurs évolutions, même si elles viennent d'une génération ultérieure. Par exemple, Évoli pourra évoluer en Nymphali ou Capumain en Capidextre.


On retrouve également toutes les capacités et talents qui ont été rajoutés avec la 7ème génération, ainsi que le type fée pour tous ceux qui ont eu un changement de type avec l'arrivée de la 6G.


Enfin, côté véritable nouveauté, la possibilité de recruter des alliés dès les prémices du jeu est un plus des plus agréables. En effet, quand bien même vous n’avez pas la zone pour l’accueillir, le Pokémon vous suivra à travers le donjon et vous donnera une somme d’argent proportionnelle au temps passé en donjon avec lui, à la fin de ce dernier (de quoi vous aider à financer les vacances de ce gredin de Grodoudou). En parlant de zones d’accueil, celles-ci se nomment désormais « camps de secourisme ». Leur accès est toujours géré via le Club Grodoudou sur la Place Pokémon, moyennant diverses sommes d’argent. On pourrait regretter cependant la suppression de la possibilité de les visiter. À la place, vous avez le droit à de beaux artworks où sont superposés les icônes de vos Pokémon recrutés. Il faut cependant avouer que ce changement simplifie grandement la gestion de vos compagnons d'aventure.

- -

Par ailleurs, la nouvelle mécanique permettant de trouver des Pokémon recrutables en donjon (hors Pokémon « sauvages » et missions de sauvetage) en l'échange d'une pomme est vraiment intéressante.

-

Pour en revenir au recrutement, si un Pokémon recruté vous tient vraiment à cœur, vous pouvez toujours utiliser l'Orbe Grodoudou pour acheter sa zone d'accueil pendant l'exploration du donjon ! Enfin, pour finir, il est vrai que pouvoir débarquer à 8 (3 Pokémon « principaux » entrant dans le donjon, et 5 places supplémentaires pour recruter des Pokémon dans le donjon) devant un boss, ça aide (coucou, Groudon) : cette amélioration est vraiment la bienvenue.


Fonctionnalités en ligne : secourir et être secouru en cas de pépin

Dans les jeux d’origine - Pokémon Donjon Mystère : Équipe de Secours Rouge et Bleue, en cas de défaite dans un donjon, vous pouviez faire appel à un ami pour vous secourir. Néanmoins, la méthode était relativement complexe. Selon la version, il fallait soit recourir au Câble Link™, soit recourir à la communication sans fil, ou encore utiliser la fonction double port de la Nintendo DS… bref, rien de forcément très simple d’utilisation. Il était également possible de vous servir de mots de passe, si vous ne pouviez pas utiliser la communication sans fil avec un ami (si ce dernier possédait la version GBA Équipe de Secours Rouge par exemple). Cependant, l’envoi ou la réception de lettre via cette méthode ne vous permettait pas d’envoyer de Pokémon en renfort.

Dans Pokémon Donjon Mystère – Équipe de Secours DX, les fonctionnalités en ligne ont été grandement simplifiées (et heureusement). Vous pouvez demander de l’aide ou secourir d’autres personnes de deux façons différentes :

  • Par Internet : cette fonctionnalité requiert, bien entendu, que votre console soit connectée. Vous avez ainsi accès à un tableau avec bon nombre de missions, venant des joueurs du monde entier. Chose très pratique à noter : il est possible de rechercher une mission précise, soit en entrant un ID indiqué sur la demande de secours, soit en filtrant les joueurs pour ne laisser apparaître que les amis présents sur la console.
  • Par mot de passe : le système reste très similaire à celui des opus d’origine. En effet, un mot de passe (très fastidieux) de 30 caractères est requis, que ce soit pour la demande de secours ou pour la réussite de la mission.

Si les fonctionnalités en ligne se limitent à ces deux points, elles restent tout de même très intéressantes puisqu’elles vous permettent d’accumuler assez aisément des points de secourisme ou encore de précieux objets (telles les Résugraines).

-



-


GRAPHISME : Ambiance pastel

Évidemment, impossible de terminer ce test sans parler des graphismes du jeu. Au premier abord, il est facile d’imaginer que beaucoup ont été perturbés par le passage à la 3D et au style « tout dessin ». Cependant, on passe vite outre tant les décors sont soignés et très plaisants à regarder et à jouer. Le style crayonné et la refonte des cinématiques du jeu, dont certaines ont vraiment gagné en epicness, restent clairement deux des plus gros points positifs du jeu. Ça colle, sans avoir besoin de Super Glue® ou d'effets spéciaux « de trop ». En résumé, c'est réussi.


graph graph

Comparaison entre les opus d'origine et le remake/remaster de 2019 : deux styles graphiques très différents !


MUSIQUE : sortez les trompettes

Concernant les musiques, elles sont évidemment d'excellente facture, et respectent évidemment celles du jeu original. On appréciera notamment les arrangements / ré-orchestrations des thèmes du Mont Ardent et de la Tour Céleste. Il faut dire qu’il s’agissait sans nul doute des morceaux les plus attendus au tournant par la communauté, avec le thème de la fuite.


Le thème du Mont Ardent dans Pokémon Donjon Mystère – Équipe de Secours DX


Un autre excellent point est la présence du « chiptune », présent dans les musiques originales et qui est caractéristique des limitations techniques d'époque et qui a été conservé pour être utilisé avec nos moyens modernes. Les donjons annexes, comme la Grotte Périls, ont reçu un très bon medley des jeux 3DS, dans la veine de celui proposé dans l'Île Blizzard dans les jeux DS, qui a été salué par la critique.


SCÉNARIO : Classique mais sans manquer de classe

-





-

On ne va pas se le cacher, le scénario de ce Pokémon Donjon Mystère reste très classique, en même temps, c’est le premier à avoir créé cette formule efficace. Vous êtes un humain amnésique qui se retrouve un beau matin dans la peau d’un Pokémon. Retrouvé inconscient par votre futur(e) partenaire, vous allez ensemble monter une équipe de sauvetage et vous engouffrer dans de mystérieux donjons pour sauver d’autres Pokémon sans défense. Au fur et à mesure que vous remplissez des missions, vous augmenterez votre grade et votre prestige. Comme dit précédemment, à part quelques cinématiques supplémentaires, on retrouve une progression et un scénario identique à l’original.


Pour celles et ceux qui y ont déjà joué il y a 15 ans, vous serez peut-être surpris de la durée de vie assez courte du mode histoire, mais n’oubliez pas qu’à l’époque, vous n’étiez que des enfants. Le jeu a toujours été très court et les diverses fonctionnalités rajoutées pour améliorer la qualité de jeu, notamment dans les menu, donnent ce sentiment d'aventure principale raccourcie mais il n’en est rien.


Une chose est sûre et certaine : cette histoire n’a rien perdu de son charme et c’est par sa simplicité qu’elle vous fera voyager, frémir par ses quelques rebondissements et vous faire pleurer à chaudes larmes, une fois la quête achevée. Après tout, qui n’a jamais rêvé d’être un jour un Pokémon ?


CONCLUSION

Pokémon Donjon Mystère – Équipe de Secours DX est un retour de plus de 15 ans en arrière, un plongeon dans les origines d’une série qui a marqué l'enfance de nombreux joueurs. Nul doute que cette refonte plaira autant aux petits nouveaux qu'aux « vieux de la vieille » à la recherche d’une bonne dose de nostalgie. Malgré l'aspect parfois répétitif de ses mécaniques, propres à son genre, c'est un jeu qui vous rendra clairement accroc, et qui vous permettra de tuer le temps et d'avoir l'impression de faire un Paris-Guadeloupe en 20 minutes d'avion.


aprouvede aprouvede


Bref, on recommande, sans hésiter !


Review co-écrite par plusieurs membres du Staff. Merci à chacun d'entre eux pour son investissement !

Eternia
Angé
Par Angé
le 25/03/2020 à 17:28
Catégorie
Analyse

© Eternia v.11 « La VéOnze » - 2004–2020 - Tous droits réservés. Design par Angé - Moteur « Glouton by Eternia » par Guradon. Artworks © leurs auteurs respectifs.
© 2020 Pokémon. © 1995–2020 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK Inc. est une marque déposée par Nintendo.