Pokémon Let's Go Pikachu et Évoli
Réexplorez la région de Kanto sur Nintendo Switch !
Pokémon Épée et Bouclier
Découvrez la huitième génération à Galar !
De chouettes vidéos vous attendent pour devenir le meilleur !

Pokémon Mini : la mini console Pokémon Tamagotchi

Bonjour, Eternia !


Vous vous souvenez de moi ? Le type qui a fait un article sur des jeux Pokémon chez Sega. Figurez-vous que j'ai encore enquêté pour vous.

Ce coup-ci, et comme le titre de l'article vous l'aura sûrement déjà spoilé, on va parler de Pokémon et de Tamagotchi.

Une petite précision s'impose tout de suite : il ne s'agit pas de vrai Tamagotchi. Mais plutôt d'un bidule (la précision est mon métier, voyez-vous) qui ressemble à un Tamagotchi.


On va ici parler de Pokémon Mini. Un nom ô combien exact pour nommer une petite console dédiée aux jeux Pokémon. On aurait pu l'appeler "Mini Console Portable Exclusif à Pokémon" mais c'était un peu long.


-

Un incroyable logo. source


Description de la bête


-

Ce design me rappelle la Playstation 5, pas vous ? source


La petite console portable est sortie fin décembre 2001 au Japon et en Mars 2002 par chez nous. Autant dire que ça date pas d'hier, puisque, l'an prochain, nous fêterons ses 20 ans ! Ahlala, les 2000...


On va pas se mentir, la petite machine ressemble à un mini Game Boy (oui on dit UN Game Boy, retenez le) : on retrouve le système de croix directionnelles, les boutons A et B et des équivalents à Start et Select, mais sous les noms de Power et Reset, classique. On ajoutera néanmoins la gâchette chère aux manettes des consoles de salon avec le bouton C (visible en haut à droite de l'image). Cela dit, le Pokémon Mini fait quasiment la taille d'une cartouche Game Boy (n'essayez pas de la mettre dans la fente cartouche, ça ne marche pas).

L'écran du Pokémon Mini est très comparable à celui de la première Game Boy : un LCD monochrome qui est capable de gérer des animations assez simples. Ne vous attendez pas à Avatar 4k.

À noter qu'un vibreur est inclus dans la bête. Je pense que le Pokémon Mini est comme le TARDIS. Comment ça "bleu" ? Mais non. Plus grand dedans que dehors.


-

Un frigo TARDIS ! Moi aussi j'en veux un. source


Le Pokémon Mini dispose également d'un port infrarouge pour pouvoir jouer en multijoueur (mais seulement avec un autre Pokémon Mini, pas de possibilité de jouer entre Game Boy et Pokémon Mini, la Pokéball Plus attendra un peu). Malheureusement, ce mode de transmission limite l'utilisation de ce mode : les deux Pokémon Mini devant être en contact permanent pour pouvoir jouer, on imagine facilement la grosse galère lors de parties endiablées durant des heures... D'autant que certains jeux sont jouables à dix. Va falloir jouer des coudes pour jouer au Pokémon Mini à DIX !


579771285ea5b83facdfd

Si vous décollez un des 10 Pokémon Mini, ça bugue.


On ne regrette pas l'arrivée du wifi sur nos consoles récentes...


Pour les plus téméraires des collectionneurs, il existe trois couleurs (affectant les boutons seulement) différentes illustrées par des Pokémon au charisme plus qu'avéré, puisque nous aurons le vert Germignon (incroyable), le bleu Axoloto (douteux) et le rose Lippouti (foireux).

Oui, non, mais je ne sais pas pourquoi Lippouti non plus, la boisson sûrement...


- - -

Un changement de design a-bso-lu-ment incroyable. source


-

Ne pleure pas petit Kaiminus, nous on t'aime tu sais.


Pour ce qui est des jeux, que vous pouvez apercevoir sur les images des coloris, il s'agit de petite cartouche transparente ressemblant à une moitié de cartouche de Game Boy Color.


-

Vous imaginez jouer avec une cartouche GameBoy ? Bah vous êtes bizarres. source


D'ailleurs, parlons des jeux qui existent dessus ! Quelle transition absolument... Non, ne dites rien. Merci.


Les Mini-jeux mini de Pokémon Mini


Il existe dix jeux pour cette petite console. Néanmoins, seuls cinq d’entre eux sont sortis par chez nous.

La sortie des jeux s'étala sur toute l’année 2002 chez nous et durant 2001-2002 au Japon. Le dernier jeu sorti au Japon était pour Noël 2002. Une bien triste et courte vie.


On distingue sept catégories de jeux : Mini-jeux, Stratégie, Pinball, Puzzle, Course, Aventure et Simulation. Donc, plutôt un catalogue varié, malgré le faible nombre de jeux !

Commençons par le Pinball qui est le plus connu des jeux Pokémon Mini :


-

Mais comment un pinball peut-il rentrer là dedans ?! source


Le jeu est un flipper. Voilà. Merci pour votre lecture, on se dit à bientôt...

Le principe est rudimentaire : un Pokémon vous sert à envoyer la Pokéballe (jeu de mots, jeu de mots) avec sa tête (j'appelle la SPA) pour atteindre des cibles. Parfois (tous les dix niveaux), un Pokémon apparaît et, s'il est capturé, il pourra remplacer le lanceur de base Taupiqueur.

On retrouvera Pikachu, Mélofée, Qulbutoké et Ptitard comme lanceurs de balles. Une incroyable diversité qui n'a rien à envier au roster de Super Smash Bros Ultimate... Vivement le DLC Insolourdo. Il me fait énormément penser au Pokémon Pinball sorti sur Game Boy.


- - -

Et après on dit que la Switch est pas en HD... source


Le mini-jeu Pokémon Party Mini est en fait une mini compilation de six mini-jeux. Ça va, vous suivez ?


-

Et ils ont mis 6 jeux là dedans ? On pourrait y mettre un Pokédex National. source


On retrouve dans ces jeux la boxe Tygnon (où il faut affronter un Machoc, Arms et Punch-Out n'ont qu'à bien se tenir), la danse Joliflor (ça aurait été marrant avec Chétiflor) ou encore l'arbitre Roigada. Pour ce dernier, j'aimerais quand même m'y attarder : le joueur incarne Roigada qui doit arbitrer un match de Tennis. Oui, oui, vous devez arbitrer une partie de Tennis, pas la faire. Incroyable gameplay, tout de même.


Le suivant est le Pokémon Zany Cards, une sorte de Uno Pokémon en Noir & Blanc.


-

Un petit Poker avec Miaouss ? source


Bon, ok, j'exagère. Le jeu propose 4 modes dont un solitaire, un jeu où on doit faire le plus de points ou encore un jeu de combo (façon Poker). D'ailleurs, dans ce dernier, les combos sont assez amusants : les évolutions (Kaiminus et sa lignée, par exemple), les starters ensembles ou juste des rencontres (Ho-Oh et Pikachu forment le combo "Rencontre Légendaire" faisant référence au premier épisode de l'animé). À noter que lorsqu’un combo est réalisé, une animation est jouée.


Le jeu suivant est une collection de puzzles mettant en scène des Pokémon.Devinez le nom... Le fameux Pokémon Puzzle Collection.


- -

Je pense que M.Mime fait vibrer la cartouche. source & source


Le titre est tout à fait explicite : plusieurs modes sont à disposition et sont tous orientés sur les jeux de Puzzle. Il faudra réorganiser les images pour recréer un Pokémon (pas gagné avec les fossiles de Galar), reconstituer des formes (aucun lien avec les fossiles de Galar) ou encore déplacer des briques pour permettre à un Pokémon d'accéder à la sortie du niveau. Rien de spécial à en dire, c'est le niveau neutre de l'existence. 10/20. Too much normal.

Un volume 2 existe au Japon. Il est identique au premier, mais ajoute 80 nouveaux niveaux. Il est sorti quatre mois après le premier volume, autant dire qu'ils ont fait les 80 niveaux et l'ont sorti vite fait. Puis, ça sera sans doute le seul jeu Pokémon avec un Caratroc sur la boîte...


Le dernier jeu sorti en Occident présente un cross-over. Pensez Nintendo, pensez console portable, qu'est-ce qui vous vient ? Quoi, la Switch ? Mais non.

Tetris. Mais oui, Pokémon Tetris.


-

Le cross-over improbable, vivement le Pokémon Tétromino de type Virtuel. source


Pas de révolution du gameplay, c'est un jeu de Tetris. En réussissant ses lignes, on capture des Pokémon. Décidément, pour capturer un Pokémon, on peut vraiment faire n'importe quoi : des cercles, des lettres, des chiffres, des lignes de Tetris,...

Mais il y a quand une incroyable révolution : il existe dans le jeu 18 formes de Pentomino (donc des formes avec cinq carrés) avec des formes jamais vues auparavant. Incroyable, n'est-ce pas !

En vérité, il y a quand même une information plus que précieuse sur ce jeu : c'est le dernier dans lequel apparaît Lippoutou avec sa couleur de peau originale. Suite à la controverse due à sa couleur, il sera recoloré en violet par la suite... Bon, après, sur un écran monochrome, c'est pas forcément évident de faire du violet...


On passe maintenant aux quatre derniers jeux exclusifs au Japon. On reprend avec l'ancêtre du fameux Pokémon Dash. Un jeu de course entre Pokémon avec Pokémon Race Mini !


-

Pokémon Dash avant Pokémon Dash. source


Le principe est simple : le joueur incarne Pikachu et doit faire la course en 2D contre divers Pokémon (Germignon, par exemple). Il y aura des obstacles à éviter et, fondamentalement, les niveaux sont comparables à un niveau de Mario. Malheureusement, tout comme dans Pokémon Dash, il n'est possible d'incarner que Pikachu. Alors que, disons-le, on aimerait tous incarner un ÉNORME RAYQUAZA ET VOLER POUR EXPLOSER TOUT LE MONDE À LA COURSE. Ou alors, ce n'est que moi ?


Le suivant présente deux personnages envers lesquels j'ai une tendresse particulière, je vous explique tout avec le jeu Pichu Bros. mini.


-

Pichu Bros's Pro Skater 42 bientôt disponible. source


Il s'agit ni plus ni moins d'une suite spirituelle aux mini-jeux de Pokémon Party Mini jouable jusqu'à dix. Oui, moi aussi je veux voir dix Pokémon Mini collés les uns aux autres, mais j'ai déjà fait la blague plus tôt alors faites d'autres blagues s'il vous plaît...

Ce jeu est en fait le premier à présenter le duo des frères Pichu. On retrouve ces derniers dans des films Pokémon ou encore dans l'animé exclusif au jeu Pokémon Channel (on va y revenir) et même sur des cartes. Ces personnages sont généralement utilisés par Nintendo pour des dessins animés adaptés à un jeune public. Ah, et ceux sont des Pichu qui sont frères.


Le jeu suivant propose d'incarner un petit Togepi dans sa grande aventure pour sortir d'une tour.


-

Togepi : la Grande Aventure, la suite du manga éponyme. source


Un jeu à mi-chemin entre un jeu d'aventure et un jeu de puzzle : bien que l'on incarne un Togepi devant sortir d'une tour, certains passages tiennent du casse-tête. Bon, après, disons-le, il faut faire rouler Togepi comme une bille, alors en terme de respect des Pokémon, on repassera...


Il reste un jeu. Mais pas des moindres. Si, plus tôt, j'ai comparé le Pokémon Mini avec un Tamagotchi, c'était bien sûr pour sa forme et son écran, mais aussi pour ce jeu : Pokémon Éleveur Mini (Pokémon Breeder Mini).


-

Cette cartouche est aussi floue que le contenu des DLC. source


Le principe est presque le même qu'un Tamagotchi. Le Professeur Seko trouve un œuf, mais n'a pas le temps de s'en occuper (certainement trop occupé à se faire courir après par un Zigzaton) et vous le confie. Il en sortira un des trois starters de Hoenn : Poussin, Lézard ou Triton.

Contrairement à un Tamagotchi classique, on ne cherchera pas à faire survivre notre Pokémon, mais à l'élever : il faudra mettre au maximum au moins trois des quatre catégories suivantes : Amour, Force, Intelligence et Beauté.

À vous de voir si vous préférez un Pokémon fort, beau et intelligent, mais qui vous déteste ou encore un Pokémon qui vous aime, fort et très beau, mais d'une stupidité affligeante... J'ai ma petite idée pour Gobou.


Plusieurs options sont disponibles pour atteindre ce but : des jouets, une plume, un piano,... Comme une sorte de Nintendogs avant l'heure (pensez aux animaux que vous avez abandonnés dedans). Mais avec des Pokéblocs (oui, oui, la mécanique useless de Pokémon Rubis, Saphir et Émeraude).


-


J'aime les publicités.

Une fois cet objectif atteint, on arrive à la fin du jeu. Un nouveau propriétaire vient et vous lui remettez le Pokémon à qui vous avez poussé le niveau d'amour au maximum. En échange de quoi, vous obtenez une image du Pokémon et son nouveau dresseur dans la galerie.

...

...

...

A-FFREUX comme fin pour un jeu pour enfants. Apprenons-leur à dire adieu à leur meilleur ami Pokémon grâce à Pokémon Chenil Simulation.

Et je ne résiste pas à l'envie de vous donner quelques informations en plus :

  • Vous pouvez contacter le Professeur Seko ou Flora pour lui demander de l'aide ;
  • Vous pouvez utiliser la télécommande de votre télévision pour vous donner des Pokéblocs par infrarouge (la télévision nourrit les Pokémon, sale affaire) ;
  • Le jeu sauvegarde automatiquement, inutile de tenter de revenir en arrière une fois votre Pokémon offert à quelqu'un. Il ne reviendra ja-mais. JA-MAIS.

Je vous ai dit que c'était le dernier, ça n'est pas tout à fait exact... C'est le dernier à exister sur Pokémon Mini, mais il existe en vérité un dernier Pokémon Mini sur... Gamecube.


Pokémon Mini sur Gamecube ?


Tout à fait, c'est fou ces titres qui répètent ce que je dis.

Connaissez-vous le jeu Pokémon Channel ? Si oui, pensez à vous soigner, ça peut être grave.


-

Ce Pikachu sortit des enfers pour vous manger source


Le principe de ce jeu sorti sur Gamecube est de regarder la télévision avec Pikachu et de juger de la qualité des programmes selon les réactions de notre souris de compagnie. Oui, oui, un jeu à la télévision qui permet de regarder la télévision, Inception avant l'heure.

Parmi les options que propose le jeu, on trouve une mallette. Je vois d'ici votre déception. Mais, dans cette mallette, il y a six mini-jeux issus de Pokémon Mini !

On retrouve Roigada juge (le meilleur), Pokémon Pinball, Puzzle Collection, deux autres mini-jeux de Pokémon Party mini (mettant en scène Pikachu et Leveinard) et LunchTime (ou Le repas de Ronflex).

Vous remarquerez que je n'ai pas parlé de ce dernier depuis le début de cet article et pour cause : il s'agit d'un jeu exclusif (bon, faut quand même aller le trouver).

Le principe est tout à fait abominable : il faut trier ce que peut ou non manger Ronflex. Si un fruit tombe dans son assiette, le joueur doit appuyer sur A pour que Ronflex l'avale tout cru. Mais si c'est un pauvre petit Pichu, le joueur ne doit rien faire pour laisser le temps à Pichu de s'enfuir. Toute erreur met fin à la partie (et somme toute à la vie de Pichu).


- - -

A table ! source


Voilà pour notre petit tour d'horizon du Pokémon Mini.

Depuis, le Pokémon Mini a été démonté physiquement et logiciellement au point qu'il est possible de créer des mini-jeux compatibles avec. Mais ça, c'est une autre histoire !

Une légende voudrait que Nintendo ait prévu de rééditer des Game & Watch dessus. Bien que l'idée soit compréhensible et logique, on ne trouve aucune source fiable à ce sujet.


Ce genre de petits gadgets illustrent bien la proportion de Nintendo à se battre sur tous les fronts. Quelque part, je serais enclin à saluer la prouesse de proposer une console avec une seule licence dessus, difficile à imaginer aujourd'hui. Et pourtant, on se souvient tous du succès des Tamagotchi.


Je vous partage un petit lien vers le site Pokemon-mini où vous pourrez trouver de nombreuses informations et des traductions des jeux jamais sortis chez nous.

C'est par ici.


Sur ce, je vous dis à bientôt pour de nouvelles informations sorties du néant !

Et, n'oubliez pas, on n'interrompt pas Ronflex qui mange.

Eternia
Xyelios
Par Xyelios
le 16/05/2020 à 23:22
Catégorie
Analyse

© Eternia v.11 « La VéOnze » - 2004–2020 - Tous droits réservés. Design par Angé - Moteur « Glouton by Eternia » par Guradon. Artworks © leurs auteurs respectifs.
© 2020 Pokémon. © 1995–2020 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK Inc. est une marque déposée par Nintendo.