Pokémon Let's Go Pikachu et Évoli
Réexplorez la région de Kanto sur Nintendo Switch !
Pokémon Épée et Bouclier
Découvrez la huitième génération à Galar !
Pokémon Café Mix
En cuisine !
Votre prochain client Pokémon vous attend !

Review du premier DLC de Pokémon Épée et Bouclier

Bonjour à tous !


Aujourd'hui, comme vous avez pu le lire, il est l'heure de vous donner notre avis sur le premier DLC de Pokémon Épée et Pokémon Bouclier : L'Île Solitaire de l'Armure. Au programme, un joli carnet de bord, notre review et l'avis de certains membres du staff à la toute fin en surprise. Bonne lecture à vous !


Carnet d'aventure

Nom : Illisible

Destination : Isolarmure


Jour 4 :

Cela va faire maintenant trois jours que notre Galion a quitté le port de Skifford. Le vent s’est levé hier en début d’après-midi et ne s’est pas arrêté depuis, nous glissons à vive allure sur la mer. Pour le moment, je profite de la fraîcheur de la brise matinale. Le calme va bientôt faire place au tumulte, j’aperçois au loin notre destination. La silhouette de l’île se dessine à travers le rideau de brume marine. Les rayons du soleil commencent à transpercer l’obscurité de la nuit, tandis que les Goélise s’élancent dans les airs en chantant. L’équipage s’active autour des voiles, à présent le bateau fend la mer et projette des vagues d’eau salée droit au visage du Machopeur du capitaine. Ah, on me fait signe de descendre de la vigie, nous sommes donc bientôt arrivés. Isolarmure me tend les bras.


Jour 5 :

Lorsque j’ai quitté Skifford, le « Défi des arènes » venait de débuter. La pauvre Donna a vu arriver une foule de dresseurs venus relever son défi. Ses Pokémon Eau et elle ne font qu’un. Rien qu’à voir la mine déconfite des jeunes dresseurs à la sortie de son arène, on ne doute plus de ses talents de championne. Tiens, en parlant de Pokémon de type Eau, j’ai pu apercevoir un Wailord ce matin. Cela faisait longtemps que n’avait pas été observé ce spécimen à l’état sauvage. Cela doit remonter à l’époque où je parcourais les mers de la région de Hoenn. Les Pokémon de cette île paraissent plus sauvages qu’à mon habitude. Cela doit être dû à la faible activité humaine. Certains se fondent entièrement dans la flore locale tandis que d’autres paraissent plus dangereux qu’un dresseur aguerri. J’ai hâte de découvrir toutes les spécificités de cette île.


Stratégie : VGC, le retour de Cizayox le Terrible

Le DLC marque le retour de bon nombre de Pokémon joués en VGC. On peut notamment penser à Gaulet, un classique de ce format, qui a un très bon bulk, ainsi qu’un movepool très intéressant comprenant Poudre Fureur, Spore, Bain de Smog… On notera aussi deux talents très intéressants que sont Pose Spore et Régé-Force. En effet, allié à Poudre Fureur, Pose Spore peut vraiment apporter une plus-value et l’intérêt de Régé-Force n’est plus à démontrer.


Un autre Pokémon de la cinquième génération à faire son retour est Pyrax. Doté de Canicule et Papillodanse, il s’agit ici d’un très bon sweeper. Celui-ci pourra faire la différence s’il est dynamaxé après avoir placé une Papillodanse.


Florizarre était déjà très joué avant la sortie du DLC, sa forme Gigamax va donc accroître son taux d’utilisation. Son attaque G-max, similaire à celle de Dracaufeu, brisera les éventuelles Ceintures Force.


Les rain teams seront également impactées avec les retours de Tarpaud et Hyporoi, l’un déclenchant la pluie tandis que l’autre profite du talent Glissade pour doubler sa vitesse. Voilà qui feront de bons coéquipiers à Bekipan et Ludicolo !


Enfin, le retour de Cizayox peut bousculer la suprématie actuelle de Togekiss, présent dans beaucoup d’équipes.


En plus des Pokémon, les nouvelles fonctionnalités facilitent vraiment la vie aux joueurs, comme le Move Tutor, la possibilité de jouer des Pokémon des anciens jeux, la Maxi Soupe ou le distributeur qui permet d’acheter les accélérateurs moins chers. Cependant, on regrettera l’absence de nouveaux objets.


Jour 11:

Cette semaine m’a paru si dense que je n’ai pas trouvé le temps d’écrire. J’ai rencontré des individus hauts en couleurs s’affairant autour du lieu appelé « Dojo de la maîtrise ». Quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai appris que l’ancien Maître de Galar lui-même dirigeait ce Dojo ! L’histoire de la création de ce Dojo m’a occupé toute la semaine et je n’ai pas pu trouver de moment de répit tant le jeune Hortensio me posait de questions sur mes voyages passés. Après avoir tant appris sur les Pokémon Combat, je pense pouvoir prédire un grand avenir à ce Dojo. Humain comme Pokémon, chacun est passionné et fait le maximum pour le Dojo ; l’autre jour, j’ai même vu Apia réaliser des prospectus afin de promouvoir les enseignements dispensés ici. Mais il est temps de reprendre la route. De nombreux lieux m’attendent encore sur cette île, Isolarmure ne m’a pas encore dévoilé tous ses secrets. Les derniers rayons du soleil éclairent encore le toit du dojo tandis que Hortensio s’endort sur les genoux d’Apia. Je ne suis pas le seul à avoir été éprouvé par l’agitation de ces derniers jours.


Scénario : Court mais honnête

Le scénario de ce DLC reste somme toute un scénario de Pokémon « basique » et ressemble à ce qu’on attendait de lui. Après avoir emprunté le taxi Corvaillus depuis la gare d’Isolarmure pour vous rendre sur la fameuse île, vous vous retrouverez très vite confronté à votre rival du DLC, changeant en fonction de votre version : Sophora pour Épée et Saturnin pour Bouclier. Une fois cette épreuve passée, vous vous retrouverez au dojo de l’île en tant que disciple suite à un quiproquo. Ledit Dojo est géré par Apia, la femme du propriétaire et maître du dojo Mustar. (Mention spéciale au fait que ce couple veut littéralement dire Moutarde au miel.) Après avoir jaugé votre valeur, Mustar décidera de vous accepter comme élève malgré le quiproquo. Vous vous retrouverez donc à participer aux trois épreuves du dojo avec, à la clé, l’« Armure légendaire ».


579757405ef902967e5cc

La fameuse Apia qui vous donnera une autre quête, en super manager qu'elle est


Que dire de plus ? Déjà, ce scénario ne brille pas par sa longueur. En effet si vous avez déjà terminé le jeu principal, vous finirez sans doute le scénario de ce DLC en 2-3 heures grand maximum, surtout si vous êtes adepte de l’entraînement aux bonbons. Là où la force de ce dernier se révèle, c’est si on le fait en même temps que l’aventure principale. En effet, non seulement les niveaux des dresseurs et des Pokémon sauvages seront plus bas, mais si vous voulez vraiment le finir, il vous faudra avoir fini l’aventure principale, sous peine de vous faire littéralement déchiqueter pendant le dernier combat. Ensuite, comme dit plus haut, c’est un scénario de Pokémon comme un autre et il n’y a pas vraiment beaucoup de surprises par rapport à ce qui nous avait déjà été dévoilé. Son gros point faible est donc sa longueur, flagrante si on fait ce DLC après avoir fini l’aventure. De là à dire qu’il aurait dû être dans le jeu de base, c’est une autre chose. Mais c’est tout de même dommage que celui-ci sorte une fois que la majorité des joueurs ont fini l’aventure principale. Le point le plus notable restera le fait que Mustar nous tease certainement les événements du prochain DLC, nous disant souvent que tout ceci est une préparation pour la suite.


Jour 13 :

Plus je m’enfonce dans cette forêt, plus je suis émerveillé par cet endroit tant la végétation est diverse. Plus je m’avance, moins je distingue les silhouettes qui se profilent devant moi, peut-être que cette brume a eu un effet sur mon esprit ? J’ai l’impression de parcourir une forêt vierge, la nature a repris ses droits, je crois même avoir vu des noigrumes sur le chemin. Les Pokémon semblent moins dociles que sur le continent et c’est la même chose dans la grotte que j’ai parcourue hier. Il est vrai que les présences humaines se font rares par ici. J’aurais quand même rencontré cet étrange personnage à l’entrée de la grotte : « Trou Dad ». Je n’ai pas compris ses motivations, mais il semblait plein d’énergie et d’entrain. La journée s’achève au cœur de cette forêt qui s'assombrit de minute en minute.


Fonctionnalités : Terres Sauvages et Korogu peuvent faire bon ménage

Ce DLC nous offre de nombreuses nouvelles fonctionnalités par rapport à celles du jeu principal, notamment le fait que la totalité de l'île soit, au final, une grande Terre Sauvage ! C'est très agréable de pouvoir se balader dans un décor plus travaillé et plus fourni que celui des Terres Sauvages du jeu principal qui, il faut le dire, sont plutôt vides. Que ce soit la Forêt Flexion ou la Lande Boldair, les nombreux paysages de cette île sont vraiment beaux. D'ailleurs, on peut se balader dans ces différents lieux avec son Pokemon ! Eh oui ! La fonctionnalité tant attendue par tout le monde depuis Cœur d'Or et Âme d'Argent, que nous avons revue dans Let's Go mais qui était inexistante dans Pokémon Épée et Pokémon Bouclier, fait son apparition à la fin du scénario du premier DLC ! Malheureusement, bah.... C'est un peu bugué, quoi... Entre le Pokémon qui a du mal à te suivre ou qui continue a courir dans le vide alors que tu ne marches plus ou, tout simplement, qui ne s'adapte pas en fonction des nombreux reliefs qu'apporte ce DLC, que ce soit dans les escaliers qui mènent à la Tour Ténèbres ou les dunes de sable des Sables de Kudsac. Dommage, il aurait fallu revoir la manière de faire ou juste, tout simplement, reprendre la fonctionnalité de Let's Go. À travers les paysages du DLC, vous pourrez apercevoir trois petits cheveux dépasser du sol ; si vous vous arrêtez dessus, vous verrez un petit Taupiqueur d'Alola sortir de terre pour retourner auprès de son dresseur. Quête annexe plutôt sympa, assez semblable à la quête des Korugu dans Zelda Breath of the Wild, même si le nombre de Pokémon à trouver n'est pas aussi élevé que celui des Korugu. Faut juste trouver la motivation de tous les trouver. En échange, on reçoit des formes d'Alola, du coup, pourquoi pas après tout.


579758435ef904405033e

Trouvez le Taupiqueur caché dans cette image !


Ce DLC dévoile aussi les parents des Trou Brothers : Trou Dad et Trou Mama. Trou Dad, comme ses fils, creuse à la recherche de Watts au fond de la Plaine Effort. En effet, en échange de sept éclats d'Armurium, il creusera jusqu'à tomber de fatigue pour vous trouver des Watts. Trou Mama, à la différence de Trou Dad, creusera à la recherche d'éclats d'Armurium. Comme sa localisation est aléatoire entre 15 lieux différents d'Isolarmure, à chaque fois que vous la trouvez, elle vous offre un éclat d'Armurium que vous pouvez soit garder, soit mettre en jeu pour espérer en gagner plus. Deux PNJ très pratiques et complémentaires qui vont pouvoir vous rendre riche en Watts (Watts que vous allez donner à Apia, je vous connais). Dommage que Trou Mama soit galère à trouver sans aide (je ne l'ai toujours pas retrouvée depuis que j'ai le DLC). Nouvelle invention plutôt pratique que Hortensio, le fils d'Apia, nous laisse utiliser : le Nigomix 3000. Très pratique si vous avez des objets en trop qui ne se revendent pas assez cher pour que ce soit rentable. Même si, soyons honnêtes, on a tous essayé de fusionner 4 Maxi Pépites et on a tous été déçus. Dans le principe, le Nigomix 3000 est plutôt cool même si, franchement, il est VRAIMENT compliqué à utiliser (autre que pour créer des Balls). Dommage que ce soit si compliqué d'ailleurs, je pense que ça aurait été intéressant de juste avoir une liste de recettes plutôt que d'avoir un type associé à un objet sans aucune logique et d'avoir un nombre de points associé à ces mêmes objets, pareil sans aucune logique. Je pense que c'est vraiment trop prise de tête pour que ce soit utilisé quotidiennement autrement que "Bon, je vais tester ça, ça, ça et ça, et on verra bien". Sinon, cette fonctionnalité réintroduit les Fargas Balls (elles m'ont manqué). En effet, les arbres a Baies disponibles sur l'île vous donneront aussi des noigrumes. Vous pourrez, du coup, les fusionner grâce au Nigomix 3000 afin d'avoir une chance d'avoir une des fameuses Fargas Balls. Ah bah oui, faut avoir de la chance pour le coup parce que le taux de drop est vraiment bas, on dirait des shiny. Vous aurez, la plupart du temps, des Poké Balls et autres Balls basiques. Alors, certes c'est cool, mais pareil, j'aurais préféré avoir une recette précise pour CHAQUE Ball du style "Noigr. Rouge + Rouge + Noire + Blanche = Poké Ball". Fin, vous voyez, un truc comme ça, je pense que ça aurait été aussi amusant que de juste fusionner quatre Noigrumes de la même couleur et prier pour avoir une Ball rare.


579757055ef9030bb4808

Toujours au rendez-vous, le Nigomix 3000 vous attend, vous et vos objets


Dans la Forêt Flexion, ainsi que dans les grottes, vous pourrez trouver des Maxi Champis. Nouvel objet qui vous permettra de concocter des Maxi Soupes que vous pourrez donner à vos Pokémon pouvant se gigamaxer sans pour autant avoir acquis leur forme. Grâce à cette soupe, vos starters pourront gigamaxer par exemple. C'est plutôt pratique si vous n'avez pas attrapé de Pokémon en Raid, mais je trouve ça dommage que ça n'apparaît "que" maintenant et que ça ne soit pas juste disponible dans le jeu principal. En effet, les personnes qui ne possèdent pas le DLC ne pourront donc jamais gigamaxer leurs starters, par exemple (qui sont introuvables en raid). En tout cas, malgré son utilité, je trouve que cette fonctionnalité est arrivée trop tard dans le jeu et, qui plus est, n'est pas accessible à tout le monde.


Jour 15 :

Enfin sorti de cette forêt ! La mer me tend les bras, il est temps d’aller explorer les îlots qui entourent l’île principale. Une balade en mer s’impose à dos de Pokémon ! Le soleil est haut dans le ciel et cette journée s’annonce radieuse.

[…]

L’escapade de cet après-midi fut plus mouvementée qu’annoncée. Les Sharpedo des environs défendaient ardemment leur territoire, bien que leur entreprise était vouée à l’échec. Les pupilles injectées de sang, les Sharpédo s’élançaient un par un. Léviator les envoyait valdinguer d’un coup de queue à chaque assaut sans sourciller. Je regrette cependant de n’avoir presque qu’uniquement regardé ce spectacle avec amusement plutôt que les paysages marins qui m’étaient offerts. Je pense que ce banc de torpilles frénétiques a enfin compris la leçon, les voyages sur l’eau seront moins mouvementés à l’avenir… Je l’espère, en tout cas !


Level Design : Encore meilleur que l'original

Débarquer sur Isolarmure après avoir traversé Galar en long, en large et en travers, c’est s’engager dans une nouvelle aventure pour le moins rafraîchissante.

Déjà, finie l’immense plaine des Terres Sauvages qu’il était possible d’explorer d’une traite (à deux ou trois îlots près, accessibles uniquement avec la mise à jour aquatique du vélo) avec ses quelques lacs et son désert : Isolarmure propose une variété d’environnements bien plus diversifiée. Des plages de sable, des étendues maritimes ponctuées d’îlots, une forêt labyrinthique et des cavernes, tels sont les lieux qu’il est possible d’explorer désormais. Certes, l’environnement apparaît moins ouvert que ne l’étaient les Terres Sauvages, avec ses nombreux dénivelés qui s’entremêlent, mais la sensation d’aventure qui se dégage de l’exploration d’Isolarmure est bien supérieure à celle de la grande plaine de Galar. D’autant que les Pokémon ont quelques interactions avec le décor de plus que dans les Terres Sauvages, rendant le tout un peu plus vivant et un peu moins… "code de jeu vidéo". Et que les climats sont un peu mieux pensés (et donc beaucoup moins chaotiques) dans le DLC que sur les Terres Sauvages.

L’exploration y est plus poussée et surtout mieux récompensée : il n’est pas rare de trouver, au détour d’un sentier, une DT abandonnée qui ne pourra être utilisée qu’une seule fois, mais renferme une capacité intéressante, ou d’autres objets rares difficilement trouvables par le passé, permettant l’évolution de Pokémon, l’amélioration de leurs statistiques (tels les Aromates), voire qui permettent leur transformation en Pokémon Gigamax.

Moins linéaire que les Terres Sauvages, il faudra donc compter plus de temps pour traverser Isolarmure, même si sa superficie semble au premier abord plus restreinte. Isolarmure ressemble d’ailleurs bien plus à un petit monde ouvert : il est possible, même au cours du scénario, de s’y balader librement pour accomplir les objectifs que l’on nous demande. Avec toutefois une limite : les bords invisibles de la carte qu’aucun message ne vous indiquera et qui viendront quelque peu gâcher votre immersion. Ça et les agressions gratuites de Sharpedo qui vous foncent dessus en mode missile à tête chercheuse dès que vous tentez de traverser la mer pour faire un raid…


579754785ef9035bd0ddc

Les Frison sont assez énervés aussi


Le vrai souci du DLC, c’est sa sortie plus de six mois après les jeux Épée & Bouclier : la grande majorité des joueurs a désormais terminé l’aventure principale alors que… le DLC a clairement été pensé pour être joué pendant celle-ci. D’ailleurs, contrairement à ce qui avait été plus ou moins annoncé, le jeu ne contient pas vraiment de level scaling (le fait que le niveau des adversaires s’adapte au niveau du joueur) : si vous n’avez pas encore terminé la Ligue, le niveau de vos adversaires pendant l’aventure du DLC (pas le contenu disponible uniquement une fois la Ligue vaincue) sera compris entre 10 et 30. Après la Ligue, vos adversaires ont des Pokémon dont les niveaux varient de 58 à 70. Trente niveaux de moins que le niveau 100 que beaucoup de joueurs auront déjà fait atteindre à leur équipe (à se demander à quoi sert le Charme Exp donné en début d’aventure à Isolarmure, d’autant que le jeu de base est déjà très généreux en gain d’expérience). Ce DLC a donc un intérêt moindre une fois l’aventure principale terminée…

Au final, les deux grandes questions seront : pourquoi aura-t-il fallu attendre un DLC pour que le concept d’exploration des Terres Sauvages soit poussé à un niveau intéressant ? Et à quand un vrai level scaling dans Pokémon (ou, tout du moins, la possibilité d’activer ce genre de mécanique, laissant aux joueurs le choix d’avancer tranquillement dans le jeu ou d’avoir un véritable défi à relever) ?


Jour 24 :

J’ai enfin fait le tour de l’île, je crois avoir une bonne idée des Pokémon qui peuplent ces terres. De nombreux Pokémon qui vivent ici, coupés de l’agitation du reste de Galar, sont des espèces inexistantes sur le continent. J’ai même découvert une espèce de Ramoloss sensiblement différente de ceux que j’ai l’habitude de croiser. Comportementalement, ils semblent identiques, mais ils se sont adapté à leur environnement d’une manière tout à fait surprenante. J’en ai capturé un, hâte de voir ce qu’il va devenir. Bien ! Maintenant que j’ai fait le tour de l'île, je vais repasser au dojo. J’ai ramassé quelques Champis dans la forêt, j’espère que ça leur fera plaisir.


Stratégie : OU, il va y avoir du rififi en stratégie !

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah, les DLC ! Que dire, que dire ? La meta de la 8ème génération vient de changer du tout au tout avec une simple mise à jour, c’est la première fois que la stratégie Pokémon se voit autant modifiée pendant la même Génération. La stratégie en tout début de Génération n’a rien à voir avec celle actuelle, qui n’aura rien à voir non plus avec celle du deuxième DLC en automne prochain. Mais alors, qu’ont changé les derniers DLC ?


Les Pokémon

En effet, de nombreux Pokémon sont de retour parmi nous, pour le plus grand plaisir des stratèges Overused. Voyons ensemble les Pokémon phares qui sont revenus et qui, à eux seuls, changent toute la donne.

Du côté des joueurs qui se tournent plutôt vers des Pokémon offensifs, nous pouvons retrouver certains monstres physiques tels que Azumarill, Scarhino, Ossatueur d’Alola, Flambusard, Insécateur et Cizayox ou encore le tout nouveau Pokémon Shifours qui fait des ravages en stratégie. Du côté de nos attaquants spéciaux, ils sont tout autant présents. On notera notamment Alakazam, Hyporoi avec le grand retour encore plus fort des teams Rain, le monstrueux Magearna, Magnézone, Staross, Flagadoss de Galar, le petit nouveau de la bande, ainsi que l’incroyable Pyrax.

Mais qu’en est-il des joueurs de l’ombre, oui je parle bien entendu des adorateurs du stall, le style de jeu le plus défensif de la stratégie Pokémon ? Eh bien, eux aussi sont plus qu’heureux de l’arrivée des DLC, ainsi donc nos *tousse* amis *tousse* peuvent retrouver des Pokémon tels que Gaulet, le célébrissime Leveinard et son évolution Leuphorie, Flagadoss et Roigada, Bouldeneu ou encore notre Airmure national.


Les attaques

Ainsi donc, en plus de ces Pokémon qui reviennent, certains se voient grandement améliorés par l’ajout de certaines capacités à leur movepool. Ainsi, Alakazam gagne Machination, Hyporoi Vent Violent, Flagadoss Prescience, Magearna Vampibaiser etc. Cependant, de toutes nouvelles attaques ont vu le jour, permettant à certains Pokémon cités plus haut de briller davantage ou non. Je parle ici notamment de Double Volée pour Insécateur, Monte-Tension pour Magnézone, quand il est joué dans une équipe basée sur le terrain Électrique, Gliss’Herbe pour Gorytmic, qui, couplé à son talent Créa-herbe, lui offre une excellente priorité et capacité de frappe, Triple Axel pour Dimoret, Laser Météore pour Staross, Big Spash sur Airmure, Esprit Frappeur pour Ossatueur d’Alola ou encore évidemment les deux nouvelles attaques signatures de Shifours, Poing Obscur et Torrent de Coups.

En bref, la Stratégie vient de se faire bouleverser de toutes parts avec, d’un côté, ceux criant au scandale de changer la méta par des ajouts qui rendent le jeu moins facile à tryhard sur une seule et même méta. Personnellement, je trouve ça bien. Enfin, on doit s’adapter ! Enfin, la stratégie change et se transforme ! Terminée l’époque où on a la même méta du début à la fin de la Génération, qui se modifie, certes, mais qui ne nous demande pas de toujours rester continuellement au niveau avec du changement drastique, de la difficulté d’apprentissage supplémentaire et de la hype allant grandement avec. C’est comme ça que la stratégie évoluera vers une scène de plus en plus e-sport : en évoluant, en s’adaptant et en se renouvelant sans cesse.


Jour 28 :

Le navire va bientôt repartir, mon voyage est sur le point de s’achever. J’ai le cœur lourd. Dans quelques instants, l’équipage aura fini de faire le plein de vivres et nous pourrons repartir. Les matelots ont terminé les derniers travaux de la « Gare d’Isolarmure », les dresseurs de Galar vont enfin pouvoir accéder facilement à cette terre d'entraînement. Pour nous, le voyage continue, j’aurais savouré chaque seconde de cette aventure.


Nos reviews personnelles

Shukan


-

N'étant pas fan des DLC de manière générale, j'attendais de pied ferme la première partie de celui préparé par Game Freak.


Scénario : le scénario du DLC est très court et peu construit. On arrive sur Isolarmure un peu par hasard, on intègre toujours par hasard le Dojo. Un scénario basique, un background des personnages très peu approfondi, des missions qui rajoutent un temps de jeu artificiel (coucou, les Taupiqueurs inutiles).


Fonctionnalités : l'ajout de la Maxi Soupe est très utile si on a raté les events.

Le Nigomix 3000 n'est pas parfait. Le principe de base est plutôt sympa : recycler des objets inutiles pour en obtenir des plus utiles. En revanche, sans soluce de recettes, l'objet est quasi impossible à utiliser.

La possibilité d'ajouter des éléments utiles à son dojo est intéressant. En revanche, la méthode d'obtention peut ne pas plaire à tout le monde. Il faut farm les watts, ce qui est très répétitif et peu intéressant sur le long terme. De petites missions sur l'île auraient été préférables et plus agréables.


Personnages : au niveau du character design des personnages principaux, les personnages correspondent bien au style visuel de Galar. On peut regretter un background trop peu approfondi et un impact plutôt limité des personnages sur le scénario. Au niveau des PNJ : certains sont bien utiles pour obtenir des move tutors, des watts ou des armuriums.


Ajout des Pokemon : plus de 100 Pokémon ont été ajoutés, ce qui porte le total de Pokémon à plus de 500, sachant que beaucoup de légendaires arrivent dans le DLC 2. Accompagné pour certains de nouvelles attaques, ce DLC se révèle être une bouffée d'oxygène pour les "strateux", puisque cela permet de diversifier les possibilités de team building. La complémentarité avec le PNJ des moves tutors rend cet ajout encore plus appréciable. Dommage de devoir passer par un DLC pour y avoir accès.


Zone géographique : basée sur le même principe que les TS, elle est plutôt grande, avec des paysages variés, ce qui manquait cruellement aux TS de Galar. En revanche, il faut parfois faire pas mal de détours pour se rendre d'un point A à un point B.


Conclusion : un scénario beaucoup trop léger, des petites fonctionnalités d'usage agréable, mais peu nombreuses. Côté stratégie, l'arrivée de "nouveaux" Pokémon accompagnés de nouvelles attaques font du bien, malgré le fait qu'on regrettera le passage à la caisse pour capturer ces Pokémon, une zone plutôt sympa et diversifiée. Cette première partie du Pass d'Extension est pour moi loin d'être parfaite. En revanche, pour un premier test de DLC, je trouve ça encourageant et préférable à une version complémentaire qui coûte plus cher, avec des ajouts parfois plus légers. Une fois le scénario fini ainsi que les missions, l'île ne reste pas inutile. Pour les strateux, il sera nécessaire d'y repasser du temps afin de compléter ses équipes. Hâte de voir la partie Couronneige qui, je l'espère, proposera, à défaut de nouvelles fonctionnalités, un scénario plus long et plus intéressant accompagné d'un lot de nouveaux Pokémon.



Jamyfra


-

Pour ma part, j'ai aimé l'atmosphère que dégage le DLC, mais le scénario méritait d'être un peu plus long : la durée de vie du DLC ne doit pas se résumer à la recherche de Taupiqueur d'Alola…

L'intrigue autour de Wushours est très sympathique et le retour des Pokémon qui nous suivent fait très plaisir ! Enfin, pour la stratégie, il y a beaucoup d'apports et de PNJ pratiques, j'aime beaucoup !

J'ai hâte de voir ce que tous ces changements vont apporter au format VGC (nouveaux Gigamax, retour de Gaulet, Pyrax, Cizayox, Tarpaud, etc.).

Cependant, j'attends quand même plus de contenu "aventure", car sinon cela se fait en seulement quelques heures, si on ne compte pas Taupiqueur et tous les watts à récolter.



KtouKtou


-

Avis subjectif de Ktouktou assaisonné à l'eau salée de l'île Isolarmure

Je pense que je serai moins tendre que mes camarades. Une chose est sûre : le voyage sur cette île inédite est très agréable, cette nouvelle terre sauvage pensée comme un véritable écosystème ouvert est riche en paysages variés et exotiques, et on prend beaucoup de plaisir à le parcourir. En tout cas, bien plus que les Terres Sauvages originales vides et qui peinent à marquer les esprits à cause d'une trop grande horizontalité. Dans le jeu de base, on sentait vraiment que les Terres Sauvages avaient été rajoutées très tard dans le développement rien qu’en voyant la première version de la carte de la région. Cette nouvelle Terre Sauvage paraît bien plus uniforme et travaillée.

Néanmoins, force est de constater que, tout comme pour Pokémon Épée et Pokémon Bouclier, à partir du moment où l'euphorie de la découverte s'estompe, l'amertume se ressent aussitôt.


Wushours est adorable, un lien tout particulier est créé entre lui et les joueurs, tel un second starter. Les nouveaux PNJ sont hauts en couleurs et toujours aussi bien écrits, mais le contenu, trop court, n'apporte pas forcément beaucoup plus de challenge et il n'est gonflé artificiellement que par des tâches plus chronophages que divertissantes (Taupiqueur vs Korogu).

Je ne parle même pas des nouveaux Pokémon introduits dans ce DLC, au nombre de quatre : le mignon Wushours qu'on a déjà évoqué, son évolution Shifours qui se décline sous deux formes intéressantes (mais qui, a mon avis, auraient mérité de se distinguer encore plus l'une de l'autre), et les formes de Galar de Ramoloss et Flagadoss. C'est tout. J'aurais apprécié une espèce ou deux de plus, des versions estivales de Pokémon bien connus. Je rigole bien en pensant à celles et ceux qui voyaient dans le design de Sophora une référence à Papinox, et s'imaginaient déjà une forme de Galar pour le papillon de nuit. Je fais partie des déçus, mais je savais d'avance que cela n'arriverait pas. D'ailleurs, c'est ce qui m'inquiète pour le second DLC ; il est très probable que nous ayons déjà vu dans les trailers tout ce qu'il y aurait à découvrir dans les montagnes de Couronneige.


Les nouvelles fonctionnalités ne sont pas si bluffantes que ça. Oui, elles sont très pratiques pour obtenir rapidement des objets rares ou mettre à niveau un Pokémon compétitif, mais on ne peut s'empêcher de penser qu'elles n'existent que pour corriger les erreurs, les oublis ou combler des manques que le jeu avait à sa sortie. Prenons l'exemple du Gigamax : c'est une très bonne nouvelle de pouvoir enfin transformer n'importe quel Pokémon dans sa version Gigamax grâce à la Maxi Soupe. Je n'ai jamais compris pourquoi les formes Gigamax n'étaient accessibles que via les Raids (à part pour nous pousser à revenir régulièrement sur le jeu pour les récupérer au compte-gouttes). De toute façon, c'était une mauvaise idée et totalement antinomique avec la philosophie de Game Freak d'offrir une vaste palette d'outils pour rendre compétitif n'importe quel Pokémon indépendamment de la manière dont on l'a obtenu.

Autre élément qui donne un sentiment de bâclé sur ces fonctionnalités, c'est leur méthode d'activation : parler à des PNJ dispersés aux quatre coins de la map. Était-il si compliqué de modéliser un mini garage ou une mini boutique de vélo pour le PNJ chargé d'améliorer notre vélo ? Était-ce si compliqué de créer un comptoir boutique pour le vendeur de vêtements ?


Parlons aussi rapidement du Pokémon qui nous suit, fonctionnalité demandée à cor et à cri depuis Cœur d'Or et Âme d'Argent, qui a fait son grand retour triomphant dans Let's Go pour au final disparaître complètement dans Épée et Bouclier, alors que ces derniers partagent le même moteur de jeu !

Aujourd'hui, c'est de nouveau possible et... c'est pas mal bugué. Quand votre Pokémon n'est pas complètement à la traîne ou qu'il ne s'adapte pas à la pente, ça a beau être rigolo à première vue, ça devient vite assez triste de voir une exécution aussi peu soignée. En filigrane, ce système de partenaire recycle sûrement les animations du Poké Camping et n’est donc pas totalement adapté à un environnement non plat et aussi vaste. Pas que je critique le recyclage d’assets, c’est un mal obligatoire, mais un peu plus de soin aurait été le bienvenu pour que cela soit mieux intégré.

En bref, de mon point de vue, ce premier DLC ne semble faire office que d'un patch payant corrigeant plusieurs manques du jeu, mais cela est réalisé à coup de sparadrap collé dans tous les sens pour essayer de garder un tout cohérent. Sans partir dans l’anti Game Freak primaire à dire “Ça aurait dû être dans le jeu de base depuis le départ” (ce que je ne pense pas), je pense juste que ce premier DLC met encore plus en lumière les défauts du jeu de base, malgré des corrections qui restent encore beaucoup trop en surface.

Rendez-vous cet automne…


Flo Skyruner


-

Mon avis subjectif et salé/gentil/mi-figue mi-raisin mi-mie Mathy (rayez la mention inutile)

Raaaah ça y est ! Je peux m'exprimer de façon subjective sur ce DLC. Bon, je vais vous donner mes impressions, ce que j'en ai pensé, où j'en suis et si j'ai apprécié.

Déjà, parlons scénario, vous savez, ma spécialité. Comme dirait Inezia, ça casse pas trois pattes à un Couaneton (ou Canarticho, ça dépend de votre région, moi je suis d'Unys). Ça reste un scénario de Pokémon habituel. Même si j'ai pas eu le sentiment d'être perdu. Les quêtes de l'histoire sont assez semblables à celles de Xenoblade Chronicles (sur lequel je passe actuellement ma vie), des allers-retours à la Fedex d'une efficacité qui ferait pâlir Chronopost de jalousie. Vous l'aurez compris, pour moi, c'est pas son point fort. Sophora est... hé bien, disons que je ne m'attendais pas à ça. Je m'attendais à quelqu'un de plus sympathique et, au final, je l'aime encore plus comme ça. Ok, elle se comporte comme une parfaite censuré, mais c'est justemebt ça qui est bien ; enfin quelqu'un qui n'est pas sympa et qui nous malmène un peu, au point d'en arriver à certaines extrémités. J'ai beaucoup aimé son perso, dommage qu'elle n'ait pas plus de développement. C'est ce qui manque à ce scénario : du développement, comme celui de l'histoire principale en fait. Un truc sympa par contre, c'est que Mustar nous tease vachement le prochain DLC et avec ce que je sais à propos de ce dernier, j'entrevois quelque chose de vachement cool, alors ne me décevez pas là-dessus, Game Freak, s'il vous plaît !


579756305ef990840204b

Mention spéciale à ce moment, où notre personnage a plus d'émotion que dans tout SL/USUL. Trop cute


Et c'est maintenant que je suis moins structuré qu'au-dessus. Déjà, les Terres Sauvages. C'est exactement ce que je voulais. L'intégration est parfaite, y a du relief, de la variété dans les biomes (oui, j'ose dire biome à ce niveau-là). C'est très plaisant, ça appelle à l'aventure et on s'amuse à découvrir tous leurs recoins. Peut-être un peu trop petits, mais c'est un petit détail. Exit la platitude lassante et peu amusante des Terres Sauvages de Galar, la meilleure version se trouve à Isolarmure. Je souhaite que si le système de Terres Sauvages est repris plus tard, il soit sur ce modèle. AVEC MOINS DE SHARPEDO, PAR CONTRE, S'IL VOUS PLAÎT !! La quête des Taupiqueur est amusante, y en a assez pour que ça soit un défi, mais pas trop non plus, à la manière des 900 et quelques Korogu planqués dans Hyrule. On s'amuse à les chercher et à les trouver. Certains sont visibles facilement tandis que d'autres donnent un peu plus de fil à retordre. Bref, c'est amusant et sympa. Les ajouts auraient pu être dans le jeu de base d'après certains. Je me dis que oui, pourquoi pas ? Mais quel aurait été l'intérêt des événements Gigamax si ça avait été le cas ? Il n'y en aurait eu aucun et soit il n'y en aurait pas eu, soit personne n'y aurait participé. C'est d'ailleurs maintenant qu'il est intéressant de voir ce qui va arriver comme événement de raid, j'ai vraiment hâte de voir ça. Et puis, soyons francs, si, sur un jeu comme Pokémon, on paye un DLC et qu'on a pas un petit avantage, c'est pas très marrant. C'est comme votre pote qui achetait la version complémentaire et qui avait tous les trucs en plus, alors que vous, vous deviez attendre Noël pour les avoir (oui, y a du vécu). Bref, ces ajouts sont très sympas, je vais enfin pouvoir gigamaxer mes bébés tou shaïné (et dire que je voulais faire oublier que j'étais PT autrefois...). Bref, perso, je trouve que j'en ai eu pour mes 15€. En plus, mes Pokémon me suivent. Alors oui, des fois ils font des trucs bizarres et on sent que c'est repris du camping. Oui, c'est pas pareil que dans un Let's Go ou un HGSS. Mais souvenez-vous que dans les deux, on ne se déplace pas de la même façon que dans Épée et Bouclier. Voilà la grosse différence. En tout cas, je suis content, moi ! En plus, on voit quand ils sont shiny, rien de plus cool que de frimer avec son Nymphali shiny sur Isolarmure (oui, oui, les screens de la review sont de moi). Bref, des ajouts qui font plaisir. Je pourrais aussi m'étaler sur les ajouts de Pokémon et du fait que j'ai complété le Pokédex super vite, sans transfert depuis Home sauf pour un Zoroark, mais bon ça, c'était prévisible. Seule chose que je regrette, c'est le peu de nouveaux Pokémon ; seulement trois, en comptant les deux formes de Shifours comme une seule, je suis un peu déçu là-dessus, j'aurais voulu en avoir un peu plus. Et aussi quelques Gigamax supplémentaires autres que les starters, ça aurait été très sympa aussi.


Bon en bref, ce DLC tient ses promesses pour moi. Il ne nous a pas menti et nous a même proposé une petite surprise que tout le monde attendait (amusant de ne pas avoir communiqué dessus d'ailleurs). Certes, on le finit assez vite d'un point de vue scénaristique, mais après, ça, on y revient très vite, vu toutes les choses à faire. Farmer de l'armurium et/ou des watts, aider Apia, chasser les Taupiqueur ou tout simplement faire des raids, il y a tout de même de quoi faire. Certes, ça aurait été mieux d'avoir tout ceci dans le jeu de base, mais ne reprochons pas à Game Freak de tenter des choses nouvelles qui, de plus, avaient été suggérées et demandées par certains de la commu. Un petit coup de polish là-dessus et quelques ajouts, et ça sera encore meilleur. Du coup, j'attends Couronneige pour pouvoir me prononcer pleinement sur la théorie que j'ai échafaudée et pour pouvoir m'amuser encore plus sur ce jeu. En attendant, je vous laisse, je retourne préparer des ramen au restaurant Mintendo. À la prochaine et portez-vous bien !



Cette review à été co-écrite par plusieurs membres du staff. Un grand merci à tous ceux qui se sont investis !

Eternia
Flo Skyruner
Par Flo Skyruner
le 28/06/2020 à 20:18
Catégorie
Analyse

© Eternia v.11 « La VéOnze » - 2004–2020 - Tous droits réservés. Design par Angé - Moteur « Glouton by Eternia » par Guradon. Artworks © leurs auteurs respectifs.
© 2020 Pokémon. © 1995–2020 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK Inc. est une marque déposée par Nintendo.