Pokémon Épée et Bouclier
Découvrez la huitième génération à Galar !
Diamant Étincelant & Perle Scintillante
Repartez à Sinnoh avec un brin de nostalgie !
Légendes Pokémon : Arceus
Une aventure dans la région de Sinnoh d'antan
New Pokémon Snap
Prêt à dégainer votre appareil photo !?

Mythologie Pokémon : Le trio de la Création

La matière


Au départ, il n'y avait qu'un tourbillon de chaos bouillonnant.

Et au cœur du chaos, où toutes choses ne font plus qu'une, un Œuf apparut.

Échappé du vortex, l'Œuf donna naissance à l'Être Originel.

Puis l'Être Originel se sépara en deux entités distinctes.

Le temps se mit en branle. L'espace commença à s'étendre.

Puis l'Être Originel se sépara à nouveau, pour fonder trois entités.

Les deux entités firent le vœu de donner naissance à la matière.


D'après l'Histoire Originelle


Le temps et l'espace


-

-

Nom

Dialga

Palkia

Type

- -

- -

Catégorie

Pokémon Temps

Pokémon Espace


Dialga et Palkia sont les premiers Pokémon créés par Arceus. Comme il est dit dans l'Histoire Originelle, Arceus s'est séparé en deux pour former deux entités : celle du temps et celle de l'espace. Le temps est incarné par Dialga, catégorisé comme "Pokémon Temps" et l'espace par Palkia, le "Pokémon Espace". Les deux représentent la matière, la création, opposée à l'antimatière.


Leur taille excessivement grande - 5,4 m pour Dialga et 4,2 m pour Palkia - en fait des légendaires grands à l'échelle humaine, dépassant même leur créateur (3,2 m). Leur taille est représentative du pouvoir qui leur est associé : ils sont aussi grands et massifs que leurs éléments sont infinis et puissants. Une maîtrise des éléments qui se ressent dans leurs capacités signatures : Hurle-Temps de Dialga affecte le flux temporel et Spatio-Rift de Palkia déchire l'espace. Mais plus que de contrôler les éléments, ils les incarnent. Leurs éléments sont un prolongement d'eux-mêmes, au point que le temps s'écoule au rythme des battements de cœur de Dialga et que l'espace est régulé par le souffle de Palkia (informations du Pokédex).


Les deux Pokémon tirent leur nom de la pierre précieuse qu'ils possèdent sur eux. Le Pokémon du temps arbore un diamant sur son buste d'acier. Le diamant est symbole de solidité et d'infinité (de par sa résistance au temps). Le temps est indissociable de la notion d'infinité : c'est le fait même que le temps existe qui permet à la notion d'infinité d'exister. Le temps admet un début mais, tout comme l'espace, il se continue à l'infini et n'admet pas de fin.

L'espace est représenté par les perles que possède Palkia sur chaque épaule. Une matière organique qui se forme par couches successives de nacre, rappelant l'expansion de l'univers. Le fait qu'on la retrouve essentiellement dans les huîtres perlières, qui sont des animaux aquatiques, rappelle ainsi le type eau du Pokémon.



Qu'est-ce que le temps ?


"Je t'ordonne de déchaîner ta puissance... Dialga, Pokémon mythique, maître du temps!"

Hélio

Mais dis-moi, Jamy, c'est quoi le temps ?


"Maître du temps", c'est bien beau, mais ça ne dit pas ce que c'est !

On représente habituellement le temps comme une continuité d'un point A à un point B. Imaginez une ligne partant de A (le passé) et allant à B (le futur), le présent étant le chemin entre les deux. Cependant, le temps dépendant de l'observateur, d'autres modèles existent (spirale, boucle, etc.).

Par souci de concision, nous resterons sur cette idée pour le reste de l'article.

579771415fc647cef3d68

Dialga par TamberElla.


Dialga contrôle ainsi la continuité des choses et veille à ce que l'ordre du temps ne soit pas interrompu.

Sans temps, le monde resterait figé à un seul instant donné, comme si les êtres vivants ne vivaient qu'un instant, la même seconde du même jour toute leur vie.


Le temps permet également de créer le cycle jour/nuit, qu'Arceus s'est chargé d'incarner en deux Pokémon, mais ça, ce n'est pas pour tout de suite. Pour Arceus, le temps est une dimension, tout comme l'espace.


Qu'est-ce que l'espace ?


"Je t'ordonne de déchaîner ta puissance... Palkia, Pokémon mythique, maître de l'espace !"

Hélio


579771415fc647cef3d68

Palkia par TamberElla.

L'espace est un terme vaste. Il renvoie à de nombreuses thématiques comme l'astronomie, le temps, l'existence, la création, etc.

Il est dit que Palkia contrôle l'espace, mais... de quel espace s'agit-il alors ? L'espace peut renvoyer à plusieurs acceptions :

  • la distance de sécurité, comme par exemple celle que l'on doit respecter en ce moment,
  • la surface au sens d'étendue,
  • une durée,
  • un système de référence d'une géométrie donnée.


De plus, tout comme le temps dépend de l'observateur, l'espace dépend grandement du référentiel choisi et du cadre dans lequel on le prend. Par exemple, dans le monde Pokémon, il renvoie à une dimension à part entière, tout comme le temps.


La vision du monde


Dans le manga Pocket Monsters Spécial consacré à l'arc de Diamant et Perle, au moment de délivrer Dialga et Palkia de l'emprise d'Helio, Diamant explique sa vision du monde.


Hélio : Comment oses-tu t'interposer ? Mon but est noble... Créer un monde expurgé de ses imperfections. Ne comprends-tu pas l'importance de ce que je tente de réaliser ? Enfin peu importe que tu ne comprennes pas, ça dépasse sans doute tes capacités intellectuelles, les délicates intrications du temps et de l'espace.

Diamant : Non... Je... Je ne pourrais en expliquer tous les détails avec des mots compliqués mais... je comprends. Je suis plutôt lent par rapport à Perle qui est toujours surexcité. Quand on fait la même chose, il a toujours fini en premier. Une heure lui semble longue alors que pour moi elle passe très vite. Mais le temps s'écoule à la même vitesse pour tout le monde, c'est juste une question de ressenti, n'est-ce pas ? Et en voyageant avec Mam'zelle et Perle... Nous n'étions quasiment jamais sortis de notre village natal. Nous avons pu découvrir de nouveaux endroits, faire de nouvelles rencontres. Et c'est ainsi que j'ai compris que ce monde était vaste.

Hélio : Trêve de plaisanteries. Ce ne sont pas ces sentiments puérils qui arriveront à me faire changer d'avis. Oui, ce monde imparfait ne mérite pas d'exister, il doit repartir de zéro.

Diamant : Pourquoi... Pourquoi est-ce à vous de décider une telle chose ? Les moments partagés en compagnie de Perle et de Mam'zelle, les étendues que j'ai parcourues sur les routes de Sinnoh. Ce temps, cet espace, sont plus précieux que tout pour moi. Et je ne suis pas le seul concerné, ils sont aussi précieux pour tous les gens et les Pokémon présents ici. Voilà pourquoi ils s'opposent à votre plan maléfique ! Tout ce à quoi nous tenons... Vous n'avez pas le droit de nous les voler pour assouvir vos ambitions égoïstes !


On retrouve plusieurs idées que nous avons déjà abordées. Diamant explique que la perception du temps varie entre Perle et lui. Il fait ainsi valoir l'idée que le temps n'est pas linéaire mais bien dépendant de l'observateur.

Il en va de même avec l'espace : en expliquant que c'est en explorant le monde qu'il l'a découvert si vaste, il indique que tant qu'il l'imaginait, il ne pouvait pas se le représenter. C'est en changeant de référentiel qu'il a pu l'admettre.

Mais surtout, et c'est là le plus important : il termine en assimilant le temps et l'espace à un ensemble et en y plaçant "tout ce à quoi nous tenons". Et c'est là la clé de ces concepts : ils composent l'espace-temps qui est l'ensemble de notre univers et surtout de notre compréhension.


L'espace-temps : la complémentarité


"J'attends ce moment depuis si longtemps, Dialga et Palkia. La double spirale du temps et de l'espace façonne ce monde. Or, vous avez le pouvoir de contrôler ces deux choses ! Je vous ordonne de m'obéir ! Votre pouvoir sera mien ! Et avec ce pouvoir, je créerai un monde entièrement nouveau ! Ce monde incomplet et imparfait peut désormais disparaître. Grâce à moi, tout repart de zéro. Il ne restera rien. Place au monde idéal, celui de la perfection ultime. Un monde dans lequel l'esprit, inachevé et lacunaire, n'a pas sa place."

Hélio


Hélio, la mythologie Pokémon et, de manière générale, la licence entière lient Palkia et Dialga. Et la raison demande quelques explications à coup de mathématiques. Accrochez-vous.

Le concept d'espace-temps est une représentation liant le temps et l'espace de manière inséparable. On y retrouve ainsi quatre dimensions : x, y et z, que vous connaissez sûrement, qui représentent l'espace, et t qui représente le temps. En utilisant ces quatre dimensions sous la forme de variables, il est possible de positionner un objet (appelé "événement") à un endroit et à un moment donnés mais aussi de représenter notre univers. Pour faire court, plus un objet sera massif, plus il courbera l'espace-temps et le déformera. Cette déformation permettant d'illustrer le phénomène de gravité. Et ainsi de suite.

Néanmoins, il faut garder à l'esprit que les quatre dimensions dont il est question ne sont pas absolues : elles dépendent du référentiel dans lequel on les mesure.


579771415fc647cef3d68

Ce concept s'est popularisé durant le XXIème siècle aussi bien en physique que dans la culture générale. Pour ne citer qu'un exemple, le film Interstellar de Christopher Nolan où des humains voyagent dans l'univers en traversant des brèches dans l'espace-temps, rendant le concept à la fois accessible et difficile à cerner. C'est bien pour représenter ce lien, vu comme indivisible, que Dialga et Palkia sont nés en même temps du même être et ne peuvent demeurer l'un sans l'autre. Cette idée va même plus loin puisqu'il est possible de voir dans la ville de Vestigion et dans le manga une statue d'une forme fusionnée de Dialga et de Palkia, unifiant le concept d'espace-temps en une seule entité. Ainsi, dans Pokémon Platine, Hélio ne cherchera pas à contrôler un des deux Pokémon mais bien les deux, contrairement aux Teams Aqua et Magma qui avaient chacune une cible. Et c'est cette opération qui sera ressentie au travers des dimensions, amenant un autre Pokémon à intervenir. On aurait pu s'attendre à ce que cette intervention soit le fait d'Arceus mais il s'agit du fait de son opposé direct : Giratina.


L'antimatière


579772185fca4bbb06a02

Giratina par TamberElla.


Giratina


-

-

Nom

Giratina

Type

- -

Taille

4,50m / 6,90 m

Catégorie

Pokémon Renégat

Talent

Pression, Télépathe


Giratina est le dernier membre du trio de la Création. Il fut créé en même temps que Dialga et Palkia. Il partage avec eux le type - et tout comme eux, il tire son nom d'une pierre précieuse : le diamant pour Dialga, la perle pour Palkia et le girasol pour Giratina. Si Palkia et Dialga en portent sur eux, ce n'est pas le cas de Giratina. La pierre précieuse en question est de couleur blanc laiteux, avec des reflets bleus et rouges lorsqu'elle est exposée à la lumière. Un parallèle peut y être vu : Arceus est de couleur blanche, Dialga de couleur bleue et Palkia est associé au rose qui est un dérivé du rouge. De ce fait, la pierre associée à Giratina reprend l'ensemble des couleurs de son trio mais sous la forme d'un reflet, comme s'il s'agissait là d'une opposition dans un miroir.


Mais ce n'est pas tout, le Girasol est une pierre que l'on doit recharger spirituellement la nuit, renvoyant au type - que possède Giratina. Elle permet également de réfléchir les sentiments, expliquant que le monde de Giratina soit à son image, influencé par sa présence. Lorsqu'Hélio s'y trouvera transporté, il le qualifiera de "vide" et de "silencieux", pouvant être perçu comme la nature profonde de Giratina (à mettre en lien avec son type -).


Le type - cache d'ailleurs un secret. Si vous êtes friands de stratégie, vous devez savoir que le type - est inefficace sur le type - et inversement. Et qui possède le type - ?


-


Arceus et Giratina ne peuvent donc pas se blesser mutuellement, faisant d'eux de parfaits égaux et opposés. Giratina est également lié aux deux premières créations d'Arceus par le type qu'ils ont en commun. Et puisque le dragon est efficace contre lui-même, les trois sont mis au même niveau.


Selon le Pokédex, Giratina fut banni pour sa grande violence dans le Monde Distorsion. Sa catégorie, Renégat, semble indiquer qu'en plus de sa grande violence, il est perçu comme un traître.

Cette idée correspond à son attaque Signature : Revenant le fait disparaître durant un tour avant de frapper l'adversaire au tour suivant. En plus de la référence manifeste à son type -, on peut imaginer qu'il part dans le Monde Distorsion durant le premier tour et frappe dans le dos au second, l'attaque pouvant passer outre Abri.


Le monde Distorsion


"Ce monde est étrange. Le temps y est suspendu. L’espace instable. Seul le Pokémon de l’ombre vit ici. Ce monde est l’opposé de notre monde, que je veux changer. C’est comme avec les deux brins d’ADN formant la double hélice. Pour exister, ces deux mondes doivent se maintenir mutuellement en équilibre. L’un ne peut exister sans l’autre. Le Pokémon de l’ombre joue sûrement un rôle dans cet équilibre. Cela explique qu’il soit intervenu et qu’il m’ait amené ici. C’est probablement le Pokémon de l’ombre qui a créé ce monde. Ainsi, ma quête de changement l’a dérangé et poussé à se montrer. Mais c’est sans importance. Ce qui compte, c’est de le vaincre pour faire disparaître ce monde. Je refuse qu’il s’interpose à nouveau. Une fois qu’il sera détruit, aucun des deux mondes ne pourra retrouver son état d’origine..."

Hélio


Le Monde Distorsion, également connu sous le nom de Monde Inversé dans le dessin animé, est le monde où Giratina fut banni. Dans la version Platine, le joueur peut y accéder à partir de la Grotte Retour et des Colonnes Lances. Puisque ces lieux se trouvent dans le monde réel, le monde Distorsion serait un endroit étroitement lié au nôtre. Des connexions semblant s’établir à ces endroits précis, on peut estimer qu'il s'agit des points les plus proches du monde Distorsion, expliquant le rôle prédominant des Colonnes Lances dans le déroulé des versions Perle, Diamant et Platine. Cette idée est étaillée par la capacité de Giratina à ressentir les perturbations qui se trouvent dans notre monde, comme par exemple lors des événements de Platine lorsque Hélio invoque Dialga et Palkia.

Hélio explique d'ailleurs que les mondes ne peuvent être sans l'autre. Une perturbation impactant un des deux se fera nécessairement ressentir dans le second.


Ce monde est composé d'antimatière, des particules dont les charges sont opposées à celles de la matière. Si la matière est composée de protons et d'électrons, l'antimatière est composée d'antiprotons et d'antiélectrons. Dans ce monde, Dialga et Palkia n'ont aucune influence : le temps s'est figé et l'espace n'est pas stable. De ce fait, les plateformes qui s'y trouvent peuvent bouger lorsque l'on se déplace dessus.

Il est à parier que dans le Monde Distorsion, la gravité fonctionne de manière différente à celle que nous connaissons. C'est sans doute là la raison du changement de forme de Giratina. Si dans son monde il lui est possible de léviter, il n'en semble pas capable dans le nôtre.


Lorsque le joueur s'y rend dans Pokémon Platine, il n'y trouve que les Pokémon et personnages ayant traversé les dimensions au même endroit que lui, c'est-à-dire Créhelf, Créfadet, Créfollet, Hélio, Cynthia et les équipes de ces derniers. À l'instar de Palkia et Dialga qui sont les seuls habitants et maîtres de leur dimension, Giratina est l'unique être du Monde Distorsion.

579771415fc647cef3d68

Le Monde Distorsion


D'un point de vue scientifique, le Monde Distorsion permet de répondre à un mystère non résolu en physique : la très faible quantité d'antimatière de notre monde.

Théoriquement, on devrait trouver dans notre univers autant de matière que d'antimatière, or ce n'est pas le cas. En enfermant Giratina et l'antimatière dans une dimension alternative, la licence explique ces faibles quantités par la séparation entre notre monde et celui où l'antimatière existe en abondance.


Les inspirations et références


Dialga et Palkia, les fraternels


Les deux Pokémon trouvent leurs origines dans les mythologies chinoises et japonaises.


Ils sont directement inspirés de La légende d'Izanagi et Izanami de la mythologie japonaise, deux kamis (divinités) importants du shintoïsme. Izanagi et Izanami sont un frère et une sœur ayant reçu comme mission d'organiser le chaos originel afin de créer le monde et principalement le Japon. Pour ce faire, ils plongèrent une lance ornée de pierres précieuses, Amenonuhoko, dans les eaux marines. Quand elle en ressortit, les gouttes formèrent la première île, Onogoro, sur laquelle ils installèrent leur palais. Une fois installés, ils procréèrent et engendrèrent de nombreuses divinités.


On peut voir de nombreux parallèles avec nos Pokémon :

  • la lance est ornée de pierres précieuses, ce qui rappelle les pierres qui ornent Dialga et Palkia et inspirent Giratina,
  • elle est en métal et plongée dans l'océan, rappelant les types associés à Dialga et Palkia,

-

Izanagi et Izanami - Source


  • on rencontre les Pokémon légendaires aux Colonnes Lances qui rappellent d'une part le palais d'Izanagi et Izanami ainsi que la lance Amenonuhoko,
  • Sinnoh est, selon les mythes, la première région à avoir existé. Elle apparaît comme Onogoro : la première terre issue du chaos,
  • Izanami est associée à l'eau, comme Palkia.

Bien sûr, cette légende n'est pas sans rappeler Adam & Eve.


L'autre inspiration est celle de la mythologie chinoise.

Nous avons vu dans l'article consacré à Arceus qu'il était comparable à Pangu. À sa mort, Pangu donna naissance aux Trois Augustes : Fúxī, Nǚwā et Shénnóng qui ont servi d'inspiration pour Giratina, Palkia et Dialga. Fúxī épousa sa sœur Nǚwā, information qui nous permet de retrouver un lien de fraternité comme vu ci-dessus : Giratina, Palkia et Dialga, malgré leurs différences, sont nés du même être.

Ce lien entre les deux confirme l'idée que Palkia soit perçu comme une figure féminine. Un côté féminin accentué par le fait que l'eau, l'un des types du Pokémon, est associée à la représentation féminine.

De plus, la mythologie chinoise nous apprend que c'est Fúxī qui aurait donné la connaissance aux Hommes. Ce trait nous donne une transition toute trouvée pour aborder la question de Giratina.


Giratina, le renégat


Si on reprend les informations que nous avons au sujet de Giratina, on ne sait que très peu de choses. Il est apparu en même temps que Palkia et Dialga et semble être l'incarnation de l'imperfection des créations d'Arceus, aussi indispensable qu'inacceptable.


-

Artwork du trio aux Colonnes Lances


Il fut banni à cause de sa trop grande violence. Mais de quelle violence parle-t-on ? Giratina était-il assoiffé de sang ? Colérique ? Meurtrier ?


Si on reprend nos textes religieux, et plus particulièrement ceux des religions chrétienne et judaïque, l'un des anges, le Diable, s'opposa à Dieu afin de remettre en question son autorité. Se retrouvant banni du Paradis, le Diable devint alors un ange déchu. Il est condamné à ne pas pouvoir aimer librement et à voir souffrir l'être dont il s'éprendra.

Arceus apparaît semblable à Dieu dans la mythologie Pokémon mais qui est l'être banni par ce dernier ?

La trahison de l'autorité suprême que représente Arceus rappelle la catégorie de Giratina : Pokémon Renégat. Un renégat est une personne qui a trahi sa religion, sa patrie. Giratina apparaît ainsi comme un Pokémon sans religion, sans foi alors même qu'il a côtoyé l'incarnation de Dieu. De plus, Giratina possède une apparence propre à notre monde et une propre au sien : tout comme le Malin il est capable de dissimuler sa véritable apparence qui, d'ailleurs, n'est autre qu'une forme de serpent. Il vient ainsi compléter le trio commencé par Palkia et Dialga en tant qu'Adam et Eve, rappelant la Genèse.

Adam et Eve ont toutefois une part d'ombre eux aussi. Dans les premiers écrits religieux, il est dit qu'Adam possédait une première femme. Étant l'égale de son mari, les deux se disputèrent. Elle alla alors demander à Dieu d'arbitrer le conflit et ce dernier donna raison à Adam. Lilith s'enfuit alors du Jardin d’Éden. Dieu, mécontent de son acte, la punit et la maudit, faisant d'elle la reine des démons. Les démons étant des créatures de l'ombre, cette histoire trouve un parallèle dans l'histoire de Palkia, Dialga et Giratina. De plus, les ailes de Giratina quand il est sous sa forme alternative ressemblent à des ailes de démon, ce qui souligne davantage son côté créature de l'ombre.

Le Pokémon de l'ombre se serait ainsi rebellé envers son créateur, ce qui a poussé ce dernier à le bannir dans le Monde Distorsion.


Si on reprend les mythes de Sinnoh, à la lumière de cette première idée, on tombe sur celui-ci :


Un jeune homme, nocif autant qu'innocent, reçut la garde d'une épée.

Ainsi armé, il pourfendit les Pokémon pour s'en repaître jusqu'à la lie.

Il abandonna sans une pensée les corps de ceux qu'il ne voulait pas manger.

L'année suivante, aucun Pokémon ne se montra. Les réserves s'épuisaient.

Le damoiseau voyagea loin, en quête des Pokémon disparus.

Il chercha longtemps, épuisant les terriers, jusqu'à enfin en rencontrer.

"Pourquoi vous cacher ?", demanda-t-il. Ce à quoi le Pokémon répondit...

"Si tu sors ta lame pour nous frapper, nos griffes et nos crocs te puniront.

Nous punirons les tiens sans hésiter, car c'est pour nous la seule solution.

La seule solution pour nous protéger, et je suis contraint de m'en excuser."

Le jeune homme implora les cieux, criant son désarroi.

"En gagnant cette épée, j'ai perdu la raison.

Ivre de puissance, j'ai méprisé la vie des Pokémon.

Je regrette cette épée et renonce à jamais à la sauvagerie.

J'implore votre pardon, je n'étais qu'un imbécile."

Et sur ces mots, le jeune homme abattit son épée vers le sol et la brisa.

Voyant cela, les Pokémon s'enfuirent en un lieu à l'abri des regards...

D'après Le Mythe de Voilaroc


Rappelons que selon un autre mythe de Sinnoh, Pokémon et Humains mangeaient à la même table et étaient des égaux dans le passé.

En s'arrêtant à la première lecture, il ne s'agit là que d'un conte semblant narrer comment Pokémon et Humains se seront finalement détournés les uns des autres. Si on replace ce texte dans le contexte des mythologies, on retrouve l'idée du pêché originel : le jeune homme, par sa violence et son épée, a brisé l'idéal dans lequel vivaient Pokémon et Humains.

Or, selon les croyances chrétiennes et judaïques, c'est le Malin, le banni qui aura poussé Eve à croquer la pomme de l'Arbre de la connaissance du bien et du mal et ainsi à corrompre le Jardin d’Éden. On retrouve ce parallèle entre Giratina et le Diable : le banni aura poussé la création de Dieu à se questionner et à contester l'autorité divine, tel le jeune homme de notre mythe qui aura choisi la violence et non l'amour divin.


-

Un ange déchu du Paradis par Gustave Doré. Source

On peut d'ailleurs théoriser que ce que l'on sait sur Giratina n'est issu que d'un monde dominé et arbitré par Arceus et ses créatures : le Pokédex lui-même n'est écrit que par des chercheurs n'ayant jamais côtoyé Giratina et ne pouvant s'en remettre qu'à des mythes.

Et si depuis le début, la violence dont il est question au sujet de Giratina n'était que l'apport du savoir à l'Homme et surtout la contestation de l'ordre établi par Arceus ? Allons plus loin.


La figure du Malin se retrouve sous une autre forme au sein du Coran : Iblis. Ce dernier a refusé l'ordre d'Allah de se prosterner devant Adam. Iblis fut alors banni mais obtiendra d'être le tentateur jusqu'au jugement dernier : il ne cherchera pas à faire du mal à l'Homme mais à le tester afin de « damner les ennemis de Dieu». Bien qu'on s'éloigne de l'idée du transmetteur du savoir, on peut rappeler que Giratina, selon le Pokédex, observe les hommes en silence depuis sa dimension et viendra emporter (damner ?) Hélio qui menace l'ordre établi... Néanmoins, Iblis est identifié à Al-Shaitan (« le diable ») dans sa vision maléfique, ce qui, finalement, ne correspond pas exactement à notre renégat.


Cette figure du transmetteur du savoir n'est pas trouvable qu'au sein des livres sacrés.

Parmi ses inspirations, l'on peut retrouver celle de Prométhée, soulignée ici par les légendes racontées à Sinnoh.

Prométhée est le frère d'Épiméthée, d'Atlas et de Ménoïstos ainsi que le fils de Gaïa et d'Ouranos, les Titans primordiaux.

-

Prométhée emportant le feu par Jan Cossiers. Source

Les quatre frères sont également des Titans, ceux qui étaient là avant les dieux de l'Olympe, tout comme Palkia, Dialga et Giratina étaient là avant les autres légendaires.

Prométhée étant celui qui réfléchit avant (de "Pro", avant et de "Méthée", la connaissance, la réflexion), il s'associa avec les Hommes pour duper Zeus. Il proposa au dieu des dieux de choisir entre les parties nobles d'une viande présentées de manière déplorable, et les parties grasses et les os semblant délicieux. Zeus choisit les parties grasses et les os, trompé par leur apparence, permettant aux Hommes de conserver les parties nobles. Zeus, offensé, priva les Hommes du feu. Prométhée décida alors de voler celui des dieux (en dupant Athéna) pour le leur transmettre et ainsi permettre aux Hommes d'avoir accès à la connaissance. Le Mythe de Voilaroc fait allusion à cet acte. Prométhée sera en retour puni par Zeus, attaché à un rocher et son foie dévoré chaque jour par l'aigle du Caucase.

On retrouve cette figure dans la grande majorité des religions et des mythologies sous différentes formes. Et la punition de Giratina, contraint à l'exil, rappelle cette figure.

Finalement, la violence dont Giratina aura été l'auteur n'est autre que d'apporter le savoir, la connaissance et surtout le choix aux Hommes. Cette trahison lui vaudra l'exil et surtout de ne plus pouvoir qu'observer les hommes en silence depuis le Monde Distorsion (Pokédex).


D'ailleurs, Palkia et Dialga qui auront, malgré eux, été liés à Giratina seront envoyés dans deux dimensions différentes par Arceus. Giratina n’apparaissant dans Pokémon Platine que lorsqu'ils sont tous deux réunis, on comprend pourquoi Arceus souhaite que l'espace et le temps reste deux entités séparées.


Les informations apportées par les autres médias


Attention, une fois encore vous entrez là dans les terres des théories, des spoilers et de l'extrapolation.


La mythologie Pokémon s'étend par-delà les jeux. On peut ainsi voir des références dans les films et même dans le jeu de cartes.

Dans le film Détective Pikachu, l'antagoniste Howard Clifford cherche à faire fusionner humains et Pokémon. Il y voit la seule façon pour l'humain d'acquérir les facultés évolutives des Pokémon afin de devenir "la meilleure version" (évolution) d'eux-mêmes.

Lorsque le héros rencontre Howard dans son bureau, on peut voir qu'autour de lui se trouvent des statues de différents Pokémon :


579771415fc647cef3d68


Howard se présente ainsi entouré par Arceus, Palkia et Dialga. Les trois Pokémon semblent le dominer : ils sont tous trois plus hauts, plus grands, plus forts que le vieil homme dans son fauteuil roulant, dans l'ombre de la statue d'Arceus.

Cette scène, et le devoir dont Howard se sent investi, n'est pas sans rappeler le rôle de transmetteur du savoir détenu par Giratina : seul absent des statues car incarné par Howard. On notera d'ailleurs que dans la suite de cette scène, il apprendra au héros que son père a survécu à son accident, poursuivant son rôle de transmetteur d'un savoir.

La bannissement de Giratina peut également se retrouver au sein des cartes Pokémon. Durant les dernières extensions du bloc Soleil & Lune, certains Pokémon étaient représentés en duo ou en trio sous le nom d'Escouade. Giratina, Palkia et Dialga y sont représentés :


579771415fc647cef3d68 579771415fc647cef3d68


Mais pas ensembles.

Les illustrateurs ayant préféré mettre Arceus portant la Plaque Dragon afin de compléter le trio avec Palkia et Dialga. Néanmoins, Giratina apparaît bien en tant que type Dragon dans son escouade en compagnie d'un dragon de la même génération que lui : Carchacrok.

Bien qu'on pourrait s'arrêter à l'idée que l'escouade de Giratina est sortie avant les autres, et que donc il fallait bien compléter le Trio, on peut se douter que les illustrateurs connaissent les liens entre Palkia, Dialga et Giratina, et qu'il s'agit bien là d'un choix le mettant à l'écart.

On notera d'ailleurs que l'attaque GX de l'escouade du trio se nomme Création Altérée... Altérée par l'absence d'un membre du trio ?


Bilan


La mythologie du monde de Pokémon reprend les mêmes caractéristiques que de nombreux mythes : un dieu créateur qui va ensuite déléguer à ses créatures la gestion et l'organisation de l'univers. Arceus, en créant les incarnations du temps et de l'espace en Dialga et Palkia, a créé les dimensions de l'univers. C'est à partir de ce point que l'univers pourra se développer et voir la matière et la vie apparaître.

Si ces deux derniers sont les premiers êtres et sont comparables à Adam et Eve, Arceus aura engendré une erreur, une conséquence de l'imperfection de ses créations en Giratina, semblable au tentateur.

Giratina endosse le rôle du sacrifié : il n'est pas maléfique par nature, il incarne une force contraire à Arceus, Dialga et Palkia et, endossant les devoirs du renégat et du rebelle, il apportera le savoir et la notion de bien et de mal aux Humains. Arceus le bannira pour maintenir l'ordre établi.

Sur de nombreux points, la mythologie du monde de Pokémon s'apparente aux livres saints et si on y réfléchit, notre repère dans cet univers n'est autre que le Pokédex qui apparaît comme la source du savoir des dresseurs. Ce n'est pas sans raison si ce dernier ne compte que les faits allant dans le sens d'Arceus : le monde entier de Pokémon est porté par cette vision, jusqu'à nous devant nos écrans.

Si Game Freak avait voulu dissimuler un être torturé, sacrifié et banni pour sa nature, il n'aurait sans doute pas eu meilleure façon.

Cependant, il ne faut pas oublier que Palkia, Dialga et Giratina incarnent chacun un élément inaliénable de l'univers : aucun d'entre eux ne semble véritablement pourvu de sentiments dans les jeux, chacun s'acquittant de son devoir et menant à bien le rôle qui lui a été attribué. Et ce n'est pas sans raison : au moment où ils furent créés, les émotions et l'esprit n'existaient pas encore, il faudra attendre Créhelf, Créfadet et Créfollet pour cela...


Démiurge éternel

Parmi les immortels. Organisateur hors pair

Il créa les divinités primordiales et fraternelles

À son image faite de Matière

Dialga déroule les trames de l'immuable Temps

Palkia régit l'Espace et règne au firmament

Pour toute chose, il existe son opposé

Ainsi naquit Giratina, l'Imparfait originel

Pour le démiurge cependant ne pouvait exister cet être criminel

Dans un monde distordu, l'Anti-Matière fut jetée

Contre vents et marées

Poème par Vanilumi


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 18/12/2020 à 16:02.

Vous avez remarqué une erreur, une quelconque faute d'orthographe ou autre sur cette page ? N'hésitez pas à nous en faire part ! :)

© Eternia v.11 « La VéOnze » - 2004–2021 - Tous droits réservés. Design par Angé - Moteur « Glouton by Eternia » par Guradon. Artworks © leurs auteurs respectifs.
© 2021 Pokémon. © 1995–2021 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK Inc. est une marque déposée par Nintendo.