Pokémon Let's Go Pikachu et Évoli
Réexplorez la région de Kanto sur Nintendo Switch !
Pokémon Épée et Bouclier
Découvrez la huitième génération à Galar !
Pokémon Café Mix
En cuisine !
Votre prochain client Pokémon vous attend !

Pokémon Metal Tags : c'est MMMMétal

Salut !


Oui, je sais, dans le précédent article, j'avais teasé les Waps. Mais ça sera pas les Waps. La vie est injuste et je trouve ça important que vous l'appreniez un jour !


579776255f6ce292290d7

Hé bah non, alors calme-toi.


On va parler aujourd'hui des Metal Tags. Aucun rapport avec un tag de couleur gris métallisé. Ou avec le TAG, le réseau de transport de Grenoble. Ça serait pas pratique de les transporter pour les collectionner.

En France, le terme de "tag" n'est pas très connu pour désigner ce genre de plaques. On connaît davantage les dog tags, des étiquettes/médailles militaires comme celle-ci :


-

Exemple pas très militaire mais comme ça je place Smash Bros. source


Que vous avez déjà vu dans Rambo (pas la Smash Bros, hein).

Parmi l'immense quantité de dog tags adaptés à la culture pop', il y en a bien sûr eu des Pokémon dans le lot...


579772365f6cefc43fa0a

Explicite/20


Les Metal Tags ont été distribués par la société E-Max en 2006. On trouve très peu de traces quant à une possible sortie en France, mais ils furent distribués en Angleterre et en Espagne. Et à votre grande surprise... Les noms ne furent pas traduits !


Des noms pas traduits, mais encore ?


Les Metal Tags se présentent sous la forme de plaquettes en métal, du même genre que celle de Smash Bros mais arborant un magnifique Pokémon d'un côté :


-

On dirait du plastoc mais c'est en métal. source


De l'autre côté, on retrouve le numéro du Pokémon, son poids et sa taille, un petit Pokédex à porter en pendentif, c'est merveilleux.


-

Mais pas le nom du Pokémon, à vous de le trouver... source


Il en existe 150 différents illustrés pour moitié avec des Pokémon de la 3e génération et, pour l'autre moitié, de ceux des générations précédentes.

150 c'est facilement divisible en deux... Et c'est là que ça commence à partir en vrille. Il existe deux boosters, un rouge et un bleu :


- -

Deoxys est un trio à lui seul. source


Vous remarquerez une petite différence (et je ne parle pas des Pokémon présents dessus) : le booster avec notre trio tout shaynï (mais pas shiney) contient également une petite chaîne pour accrocher les Metal Tags, mais pas l'autre. En gros, vous pouvez être sûrs que quand vous en demandiez à vos parents, ils vous ramenaient le mauvais.

En dehors de ça, les contenus des boosters sont identiques : il n'y a pas eu deux séries mais bien une seule avec deux boosters différents.

Et ça continue avec les albums pour les ranger...


- -

C'est pour les Metal Tags, au cas où vous l'auriez pas remarqué. source


Et oui, deux albums. Un bleu et un rouge. Tels Blue et Red. Deux albums, deux rivaux. Bref, je m'égare... Chaque album permet de ranger 75 Metal Tags. Pourquoi on ferait un seul album alors qu'on peut en faire deux pour encore plus embrouiller les gens avec l'histoire des trucs rouges et des trucs bleus, ohlala. Bon après, ça permet aussi d'en vendre deux fois plus, mais bon, ça on commence à avoir l'habitude.


Techniquement, il semble que l'on puisse jouer avec les Metal Tags (en les lançant ?) selon une carte trouvable dans les paquets. Mais on va pas se mentir : c'est clairement pas conçu pour à la base. Sans compter les risques d'éborgner son voisin à coup de shuriken.


Comme on est quand même des types géniaux sur Eternia, on vous propose une petite liste cochable juste ici.

Alors comme ça se joue pas vraiment, je vous propose une section exceptionnelle : les contrefaçons...


Des contrefaçons ?!


Les Metal Tags ont été énormément copiés. Ils sont très faciles à produire et donc à imiter. Ainsi, on retrouve à la vente des fausses séries de 2016, de 2018, etc. Alors qu'il n'y en a eu qu'une seule officielle (si une série est sortie dans un coin du monde et que je n'ai pas trouvé l'information, vous pouvez nous le signaler).

Si vous souhaitez vous lancer dans la collection, en plus du listing, je vous mets quelques petits trucs et astuces pour démêler les vrais des faux.


On voit beaucoup de faux nommés Pokémon Go Metal Tags. Prenons un exemple :


-

Ça fait mal aux yeux. source


Alors qu'est-ce qui va pas ?

Qu'est-ce qui va ?!

Les Pokémon sont placés au pif, le logo Pokémon Go n'est pas le bon, pourquoi Sacha ? Pourquoi cet artwork bateau de lui ?

Bref, vous l'aurez compris : rien ne va dessus. Un peu d'expérience et vous verrez assez vite que les boosters officiels reposent sur des choix artistiques assez compréhensibles, pas toujours agréables, mais logiques. Les boosters contrefaits sont un agencement de sprites sans qu'il y ait une réelle idée artistique derrière ça.

Poursuivons :


-

Ça fait vraiment mal aux yeux. source


Alors déjà... Ce Groudon vient du booster de l'extension L'Appel des Légendes :


579775205f6e4f128e469

C'est mieux !


Ensuite, la typo est dégueu, les sprites des Pokémon sont posés au hasard (regardez ce Monaflémit posé sur le mot "Super" qui donne un vrai style) et puis, bah... C'est moche comme agencement. À nouveau, je ne dis pas que tous les designs officiels sont des chefs-d’œuvre, mais là quand même...

Mais passons au nerf de la guerre : les Metal Tags. Car savoir différencier les vrais des faux displays ou boosters, c'est une chose, mais la majorité des goodies sont en vente sans leur sachet. Du coup, en cherchant des faux, je suis tombé très vite sur une annonce avec plusieurs dizaines de Metal Tags, voici un extrait :


-

Ça fait mal aux yeux. source


J'attire votre attention sur un détail, tout à fait minime : il n'y a pas de trou pour passer la chaîne des médailles militaires. Fâcheux, non ?

En dehors de ça, les quatre sont censés venir de la même série, impressionnant d'avoir quatre designs totalement différents pour une même série. Oups.

Bon, on passera sur la présence de Londres et de Big Ben derrière Têtarte... Et le type et l'attaque de Spinda façon carte Pokémon alors que ce genre de design est propre aux cartes...

Mais les autres sont plus intéressants : ils sont plutôt bien faits (enfin, si on oublie l'absence de trou). Donc comment savoir si ce sont des faux ?

Le secret est tout simple : référez-vous aux checklists. Si aucune checklist n'existe, c'est mauvais signe.


-

Voilà celle de la série dont parle cet article, par exemple.


De même, cherchez les logos de Copyright de Pokémon : Nintendo, Creature, etc. Chez Nintendo, on aime mettre des Copyright. Pensez également aux autres acteurs : si on parle de Pokémon Go c'est dans quel cadre ? Y a-t-il le logo de Niantic ? Et cætera, et cætera.

Et bien que cela soit plus dur à voir sur une annonce en ligne, le toucher vous en dira beaucoup. Les fausses cartes ont un toucher lisse et plastique, très différent du toucher normal.

Voilà, j'espère que cet article, plus long que prévu, vous aidera à y voir plus clair.

Bonne collection à tous !


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 27/09/2020 à 19:35.

Vous avez remarqué une erreur, une quelconque faute d'orthographe ou autre sur cette page ? N'hésitez pas à nous en faire part ! :)

© Eternia v.11 « La VéOnze » - 2004–2020 - Tous droits réservés. Design par Angé - Moteur « Glouton by Eternia » par Guradon. Artworks © leurs auteurs respectifs.
© 2020 Pokémon. © 1995–2020 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK Inc. est une marque déposée par Nintendo.