Pokémon Let's Go Pikachu et Évoli
Réexplorez la région de Kanto sur Nintendo Switch !
Pokémon Épée et Bouclier
Découvrez la huitième génération à Galar !
Pokémon Café Mix
En cuisine !
Votre prochain client Pokémon vous attend !

Pokémon Épée et Pokémon Bouclier - Descriptions des Pokémon

-

No. 001 : Bulbizarre, le Pokémon Graine

Épée : Il y a une graine sur son dos depuis sa naissance. Elle grossit un peu chaque jour.

Bouclier : Quand il est jeune, il absorbe les nutriments conservés dans son dos pour grandir et se développer.

-

No. 002 : Herbizarre, le Pokémon Graine

Épée : Son bulbe dorsal est devenu si gros qu’il ne peut plus se tenir sur ses pattes postérieures.

Bouclier : La lumière du soleil le rend plus fort et vigoureux. Le bulbe sur son dos grossit en conséquence.

-

No. 003 : Florizarre, le Pokémon Graine

Épée : Sa plante donne une grosse fleur quand elle absorbe les rayons du soleil. Il est toujours à la recherche des endroits les plus ensoleillés.

Bouclier : Une douce senteur émane de sa plante. Cette fragrance calme tous ceux qui sont engagés dans un combat.

-

No. 004 : Salamèche, le Pokémon Lézard

Épée : Il préfère ce qui est chaud. En cas de pluie, de la vapeur se forme autour de sa queue.

Bouclier : Depuis sa naissance, une petite flamme brûle au bout de sa queue. Si cette flamme s’éteint, la vie de ce Pokémon s’éteindra elle aussi.

-

No. 005 : Reptincel, le Pokémon Flamme

Épée : Il est très brutal. En combat, il se sert de ses griffes acérées et de sa queue enflammée pour mettre en pièces ses adversaires.

Bouclier : S’il s’excite pendant un combat, il crache de grandes flammes, brûlant tout ce qui se trouve aux alentours.

-

No. 006 : Dracaufeu, le Pokémon Flamme

Épée : Son souffle brûlant peut faire fondre la roche. Il est parfois la cause d’incendies de forêt.

Bouclier : Ses ailes lui permettent de voler à plus de 1 400 m d’altitude. Ce Pokémon crache du feu à des températures très élevées.

-

No. 006 : Dracaufeu, le Pokémon Flamme (Gigamax)

Épée : Grâce au phénomène Gigamax, il a pris la forme d’un Dracaufeu géant doté d’ailes de feu.

Bouclier : Des flammes, dont la température atteint les 2 000 °C, dansent à l’intérieur de son corps. Quand il rugit, leur puissance augmente.

-

No. 007 : Carapuce, le Pokémon Minitortue

Épée : Quand il rentre son cou dans sa carapace, il peut projeter de l’eau à haute pression.

Bouclier : S’il se sent menacé, il rétracte ses pattes dans sa carapace pour se protéger et crache de l’eau.

-

No. 008 : Carabaffe, le Pokémon Tortue

Épée : Il est considéré comme un symbole de longévité. On reconnaît les spécimens les plus âgés à la mousse qui pousse sur leur carapace.

Bouclier : Il se sert habilement de sa queue et de ses oreilles touffues pour garder son équilibre sous l’eau.

-

No. 009 : Tortank, le Pokémon Carapace

Épée : Il écrase ses adversaires de tout son poids pour leur faire perdre connaissance. Il rentre dans sa carapace s’il se sent en danger.

Bouclier : Les canons sur sa carapace tirent des jets d’eau capables de percer même de l’acier trempé.

-

No. 010 : Chenipan, le Pokémon Ver

Épée : Pour se protéger, il émet par ses antennes une odeur nauséabonde qui fait fuir ses ennemis.

Bouclier : Ses petites pattes munies de ventouses lui permettent de monter les pentes et de grimper aux murs sans se fatiguer.

-

No. 011 : Chrysacier, le Pokémon Cocon

Épée : En attendant sa prochaine évolution, il ne peut que durcir sa carapace et rester immobile pour éviter de se faire attaquer.

Bouclier : Bien que son corps soit entouré d’une carapace solide, l’intérieur est si mou qu’il ne résisterait pas à une attaque violente.

-

No. 012 : Papilusion, le Pokémon Papillon

Épée : En combat, il bat des ailes très rapidement pour projeter de la poudre toxique sur ses ennemis.

Bouclier : Il ramasse du nectar chaque jour et l’agglutine sur les poils de ses pattes pour le transporter jusqu’à son nid.

-

No. 012 : Papillusion, le Pokémon Papillon (Gigamax)

Épée : La puissance du phénomène Gigamax se cristallise et forme une nuée d’écailles toxiques émettant une lumière aveuglante.

Bouclier : Il soulève ses ennemis en provoquant un ouragan à même d’emporter des camions de dix tonnes, puis les achève avec ses écailles toxiques.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris

Épée : Plus la puissance électrique de Pikachu est élevée, plus les poches de ses joues sont extensibles.

Bouclier : Les Pikachu se disent bonjour en se frottant la queue et en y faisant passer du courant électrique.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris (Casquette Originale)

Épée : Il porte la casquette de son partenaire. Elle lui rappelle leurs aventures dans les nombreuses régions qu’ils ont traversées.

Bouclier : Un Pikachu qui porte la casquette de son partenaire en souvenir des nombreuses régions qu’ils ont traversées ensemble.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris (Casquette Partenaire)

Épée : Il porte la casquette de son partenaire. Elle lui rappelle leur première rencontre.

Bouclier : Un Pikachu qui porte la casquette de son partenaire, souvenir inestimable d’une rencontre marquée par le sceau du destin.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris (Casquette de Hoenn)

Épée : Il porte la casquette de son partenaire. Elle lui rappelle leurs aventures lors de leur voyage à travers la région de Hoenn.

Bouclier : Un Pikachu qui porte la casquette de son partenaire en souvenir de la région de Hoenn qu’ils ont traversée ensemble.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris (Casquette de Sinnoh)

Épée : Il porte la casquette de son partenaire. Elle lui rappelle leurs aventures lors de leur voyage à travers la région de Sinnoh.

Bouclier : Un Pikachu qui porte la casquette de son partenaire en souvenir de la région de Sinnoh qu’ils ont traversée ensemble.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris (Casquette d'Unys)

Épée : Il porte la casquette de son partenaire. Elle lui rappelle leurs aventures lors de leur voyage à travers la région d'Unys.

Bouclier : Un Pikachu qui porte la casquette de son partenaire en souvenir de la région d'Unys qu’ils ont traversée ensemble.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris (Casquette de Kalos)

Épée : Il porte la casquette de son partenaire. Elle lui rappelle leurs aventures lors de leur voyage à travers la région de Kalos.

Bouclier : Un Pikachu qui porte la casquette de son partenaire en souvenir de la région de Kalos qu’ils ont traversée ensemble.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris (Casquette d'Alola)

Épée : Il porte la casquette de son partenaire. Elle lui rappelle leurs aventures lors de leur voyage à travers la région d'Alola.

Bouclier : Un Pikachu qui porte la casquette de son partenaire en souvenir de la région d'Alola qu’ils ont traversée ensemble.

-

No. 025 : Pikachu, le Pokémon Souris (Gigamax)

Épée : L’énergie du phénomène Gigamax l’a tellement fait grossir que sa queue touche le ciel.

Bouclier : Un coup de sa queue en forme d’éclair donne à l’adversaire un choc électrique ayant l’intensité et la tension de la foudre qui tombe.

-

No. 026 : Raichu, le Pokémon Souris

Épée : Sa longue queue agit comme une prise de terre qui l’empêche d’être affecté par le courant à haute tension accumulé dans son corps.

Bouclier : Si ses joues sont à court d’énergie, il lève la queue et capte l’électricité contenue dans l’atmosphère.

-

No. 026 : Raichu, le Pokémon Souris (Forme d'Alola)

Épée : Les chercheurs supposent qu’il a évolué ainsi à cause de la nourriture et du climat d’Alola.

Bouclier : Il monte sur sa queue, qu’il fait léviter avec ses pouvoirs psychiques, et lance de puissantes attaques électriques en forme d’étoile.

-

No. 035 : Mélofée, le Pokémon Fée

Épée : On dit que ceux qui voient danser un groupe de Mélofée sous la pleine lune connaîtront un grand bonheur.

Bouclier : Son comportement et son cri adorables font de lui un Pokémon très populaire. Malheureusement, il est difficile d’en croiser un spécimen.

-

No. 036 : Mélodelfe, le Pokémon Fée

Épée : Ce Pokémon s’apparente à une petite fée qui n’apparaît que rarement devant les humains. Il court se cacher dès qu’il ressent une présence.

Bouclier : Capable d’entendre une aiguille tomber à plus d’un kilomètre, ce Pokémon préfère les endroits calmes et isolés.

-

No. 037 : Goupix, le Pokémon Renard

Épée : Quand il est jeune, ce Pokémon a six queues magnifiques. De nouvelles queues apparaissent tout au long de sa croissance.

Bouclier : Avec l’âge, la fourrure de ses six queues devient de plus en plus belle et soyeuse. Elle est chaude au toucher.

-

No. 037 : Goupix, le Pokémon Renard (Forme d'Alola)

Épée : Après de longues années passées à vivre dans les névés des sommets d’Alola, ce Pokémon a appris à canaliser le pouvoir de la glace.

Bouclier : En examinant les touffes de poils de sa tête ou de sa queue au microscope, on réalise qu’elles produisent de minuscules cristaux de glace.

-

No. 038 : Feunard, le Pokémon Renard

Épée : On dit qu’il vit 1 000 ans et que chacune de ses queues a un pouvoir magique.

Bouclier : Il est très intelligent et rancunier. Quiconque attrape une de ses queues se fera maudire pour 1 000 ans.

-

No. 038 : Feunard, le Pokémon Renard (Forme d'Alola)

Épée : Parce qu’il vivait dans une montagne enneigée qui abritait une divinité, on le considérait jadis comme un avatar de cette dernière.

Bouclier : Il guide les humains perdus dans les pics neigeux vers le pied de la montagne, mais se montre sans pitié envers ceux qui dégradent l’environnement.

-

No. 043 : Mystherbe, le Pokémon Racine

Épée : Il ne bouge que lorsqu’il est exposé aux rayons de la lune. Il se déplace alors pour disséminer ses graines.

Bouclier : Pendant la journée, il reste en sous-sol et évite le soleil. Il grandit en se baignant au clair de lune.

-

No. 044 : Ortide, le Pokémon Racine

Épée : Ses pistils sécrètent une odeur incroyablement fétide qui fait perdre connaissance à ses adversaires jusqu’à 2 km à la ronde.

Bouclier : Ce qui semble être sa bave est en fait du nectar très collant. Si on le touche, il est très difficile de s’en dépêtrer.

-

No. 045 : Rafflesia, le Pokémon Fleur

Épée : Il possède les plus gros pétales au monde, qui sèment d’épais nuages de pollen toxique à chacun de ses pas.

Bouclier : Plus ses pétales sont grands, plus il produit de pollen toxique. Toutefois, le poids de sa tête le fatigue.

-

No. 050 : Taupiqueur, le Pokémon Taupe

Épée : Si un Taupiqueur creuse un tunnel sous un champ, il retourne la terre et améliore les récoltes.

Bouclier : Ce Pokémon creuse sous terre à faible profondeur. La terre qu’il laisse dans son sillage le rend facile à repérer.

-

No. 050 : Taupiqueur, le Pokémon Taupe (Forme d'Alola)

Épée : À force d’être en contact avec des terres riches en métaux, des vibrisses en acier ont poussé sur le sommet de sa tête.

Bouclier : Les trois vibrisses sur sa tête bougent en fonction de ses émotions. Il les utilise pour communiquer avec ses congénères.

-

No. 051 : Triopikeur, le Pokémon Taupe

Épée : Ces triplés forment une équipe de choc. Ils causent parfois des séismes lorsqu’ils creusent jusqu’à 100 km de profondeur.

Bouclier : Ce trio de Taupiqueur est capable de creuser jusqu’à 100 km sous terre, vers l’inconnu.

-

No. 051 : Triopikeur, le Pokémon Taupe (Forme d'Alola)

Épée : Les magnifiques vibrisses métalliques sur ses têtes lui servent à la fois de casque protecteur et de détecteur très précis.

Bouclier : Ce trio s’entend à merveille. Leur synchronisation exceptionnelle leur permet de défier et même de vaincre des ennemis bien plus puissants qu’eux.

-

No. 052 : Miaouss, le Pokémon Chadégout

Épée : Il aime rassembler des objets brillants. S’il est de bonne humeur, il montre sa collection à son Dresseur.

Bouclier : Tatillon sur la propreté de la pièce sur son front, il se lave la figure avec grand soin. Il ne s’entend pas avec les Miaouss de Galar.

-

No. 052 : Miaouss, le Pokémon Chadégout (Forme d'Alola)

Épée : Par le passé, il menait une vie de luxe auprès de la famille royale d’Alola, et il en a gardé des goûts alimentaires très sélectifs.

Bouclier : Un Pokémon aussi fier qu’intelligent. Il a recours à la ruse pour attaquer sans relâche le point faible de ses ennemis.

-

No. 052 : Miaouss, le Pokémon Chadégout (Forme de Galar)

Épée : Après avoir longtemps vécu avec une tribu de barbares des mers, il est devenu plus musclé, et des éléments métalliques lui ont poussé ici et là.

Bouclier : Plus la pièce de son front est sombre, plus elle est dure et inspire le respect à ses congénères. Il est aguerri et ne connaît pas la peur.

-

No. 052 : Miaouss, le Pokémon Chadégout (Forme Gigamax)

Épée : On pense que le motif qui apparaît sur la grande pièce ornant son front permettrait de comprendre le phénomène Dynamax.

Bouclier : La puissance du Gigamax a fait pousser son torse de façon démesurée, et la pièce sur son front a encore gagné en valeur.

-

No. 053 : Persian, le Pokémon Chadeville

Épée : Très fier, il est difficile à apprivoiser. Dès que quelque chose ne lui plaît pas, il sort les griffes.

Bouclier : Il se comporte avec grâce et élégance, et ne s’entend pas avec les rustres Berserkatt : les deux espèces se méprisent.

-

No. 053 : Persian, le Pokémon Chadeville (Forme d'Alola)

Épée : À Alola, sa tête ronde est considérée comme un symbole de prospérité, aussi ce Pokémon est-il traité avec le plus grand respect.

Bouclier : Son incroyable agilité associée à son goût pour les stratégies déloyales fait de lui un adversaire très difficile à affronter.

-

No. 058 : Caninos, le Pokémon Chiot

Épée : Il est courageux et fiable. Il se dresse vaillamment devant ses ennemis même s’ils sont plus puissants.

Bouclier : Très fidèle, il aboie de toutes ses forces pour protéger son Dresseur d’Origine quand un danger le guette.

-

No. 059 : Arcanin, le Pokémon Légendaire

Épée : De nombreuses personnes ont été charmées à la vue de ce Pokémon parcourant 10 000 km en 24 heures.

Bouclier : Ce Pokémon est admiré depuis toujours pour sa beauté. Il court avec tellement de légèreté qu’on dirait qu’il vole.

-

No. 066 : Machoc, le Pokémon Colosse

Épée : Son corps est essentiellement composé de muscles. Même s’il fait la taille d’un petit enfant, il peut soulever 100 adultes avec ses bras.

Bouclier : Il essaie de dépenser son énergie débordante en soulevant des rochers, ce qui le rend encore plus fort.

-

No. 067 : Machopeur, le Pokémon Colosse

Épée : Son corps est si puissant qu’il lui faut une ceinture pour maîtriser sa force.

Bouclier : Son corps robuste ne se fatigue jamais. Il n’hésite pas à aider les gens lorsqu’il s’agit de soulever des objets très lourds.

-

No. 068 : Mackogneur, le Pokémon Colosse

Épée : Il peut bouger ses quatre bras à grande vitesse et frapper du poing ou du tranchant de la main dans toutes les directions sans se fatiguer.

Bouclier : Il enchaîne les coups de poing avec ses quatre bras à une vitesse surprenante.

-

No. 068 : Mackogneur, le Pokémon Colosse (Forme Gigamax)

Épée : La puissance du Gigamax s’est concentrée dans ses bras, et ses coups de poing sont maintenant aussi destructeurs que des bombes.

Bouclier : Sa puissance démultipliée lui a un jour permis de soulever un paquebot en détresse pour le ramener jusqu’au port.

-

No. 077 : Ponyta, le Pokémon Cheval Feu

Épée : À la naissance, il ne court pas très vite. C’est en faisant la course avec ses camarades qu’il se muscle les jambes.

Bouclier : Il semblerait qu’une fois qu’un Dresseur a gagné la confiance de Ponyta, sa crinière enflammée ne le brûle plus au toucher.

-

No. 077 : Ponyta, le Pokémon Monocorne

Épée : Sa petite corne possède des vertus curatives. Si une blessure n’est pas trop grave, il n’a qu’à la toucher de sa corne pour qu’elle guérisse.

Bouclier : Il peut lire l’esprit de n’importe qui en regardant la personne dans les yeux. S’il détecte une pensée impure, il disparaît immédiatement.

-

No. 078 : Galopa, le Pokémon Cheval Feu

Épée : Ce Pokémon traverse les plaines à plus de 240 km/h, sa crinière flamboyante flottant au vent.

Bouclier : Au sein d’un troupeau, c’est le plus rapide qui devient le chef. Il choisit les lieux où se rendre et détermine la vitesse de galop.

-

No. 078 : Galopa, le Pokémon Monocorne

Épée : Sa corne lui permet d’utiliser la capacité Coupe Psycho de façon dévastatrice, et même de percer des plaques d’acier renforcé.

Bouclier : Un Pokémon très fier, à la bravoure sans limites. Il concentre ses pouvoirs psychiques dans ses fanons pour traverser les forêts sans effort.

-

No. 083 : Canarticho, le Pokémon Canard Fou

Épée : Il tranche ses adversaires avec sa tige, qu’il manie comme une épée. Quand la situation l’exige, il s’en nourrit.

Bouclier : Il se bat à l’aide de sa tige. Il existe plusieurs écoles quant à son maniement.

-

No. 083 : Canarticho, le Pokémon Canard Fou (Forme de Galar)

Épée : Il s’agit de la Forme de Galar de Canarticho. C’est un guerrier courageux qui brandit un large et imposant poireau.

Bouclier : Les Canarticho ont pris cette forme à force de manier les poireaux de Galar, qui sont plus longs et plus larges que ceux des autres régions.

-

No. 090 : Kokiyas, le Pokémon Bivalve

Épée : Il nage vers l’arrière à grande vitesse en ouvrant puis refermant sa coquille.

Bouclier : Sa coquille est si résistante qu’elle repousse toutes les attaques. En revanche, il est vulnérable quand celle-ci s’ouvre.

-

No. 091 : Crustabri, le Pokémon Bivalve

Épée : Sa coquille est tellement résistante que rien ne peut la détruire, pas même une déflagration. Il ne l’ouvre que lorsqu’il attaque.

Bouclier : Quand il referme sa coquille, il est impossible de la rouvrir, même avec une force hors du commun.

-

No. 092 : Fantominus, le Pokémon Gaz

Épée : Le corps de ce Pokémon s’est formé à partir de gaz si toxiques qu’ils pourraient faire perdre connaissance à n’importe qui.

Bouclier : Son corps gazéiforme lui permet de se glisser n’importe où, mais au moindre coup de vent, il s’envole.

-

No. 093 : Spectrum, le Pokémon Gaz

Épée : On raconte que quiconque est léché par sa langue faite de gaz est pris de tremblements jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Bouclier : On dit que lorsque quelqu’un a l’impression d’être surveillé dans le noir, c’est sûrement qu’un Spectrum se trouve dans les parages.

-

No. 094 : Ectoplasma, le Pokémon Ombre

Épée : Un soir de pleine lune, si une ombre se met à bouger et éclate de rire, c’est sûrement l’œuvre d’un Ectoplasma.

Bouclier : On dit qu’Ectoplasma surgit parfois des ténèbres pour prendre la vie des personnes égarées en montagne.

-

No. 094 : Ectoplasma, le Pokémon Ombre (Forme Gigamax)

Épée : Son corps est rempli d’énergie négative. Sa bouche gigantesque est un portail qui débouche sur l’autre monde.

Bouclier : Il tend des pièges fatals : ses victimes entendent les voix de personnes qu’elles aiment les inciter à approcher lorsqu’elles sont devant sa bouche.

-

No. 095 : Onix, le Pokémon Serpenroc

Épée : Il absorbe des éléments solides en creusant le sol, ce qui le rend plus robuste.

Bouclier : Il creuse dans le sol à une vitesse de 80 km/h en contorsionnant son immense corps de pierre.

-

No. 098 : Krabby, le Pokémon Doux Crabe

Épée : On trouve ce Pokémon près de la mer. Ses grosses pinces peuvent repousser si elles sont arrachées.

Bouclier : S’il se sent menacé, il se cache derrière les bulles émises par sa bouche pour paraître plus gros.

-

No. 099 : Krabboss, le Pokémon Pince

Épée : Sa grosse pince est dotée d’une puissance incommensurable. Sa taille imposante la rend toutefois difficile à utiliser.

Bouclier : Sa pince gigantesque possède une puissance destructrice phénoménale, mais hors combat, son poids devient un handicap.

-

No. 099 : Krabboss, le Pokémon Pince (Forme Gigamax)

Épée : Grâce à la puissance du Gigamax, sa pince gauche est devenue géante et peut réduire n’importe quoi en miettes.

Bouclier : Il expulse de l’eau extrêmement alcaline sur ses adversaires, ce qui dissout leur corps instantanément.

-

No. 106 : Kicklee, le Pokémon Latteur

Épée : Il possède un fantastique sens de l’équilibre, et peut donner des rafales de coups de pied dans toutes les positions.

Bouclier : Kicklee peut rétracter et étendre ses jambes à sa guise. La formidable allonge dont il dispose lui permet de frapper des adversaires éloignés.

-

No. 107 : Tygnon, le Pokémon Puncheur

Épée : Ses poings fendent l’air. Ils sont si rapides qu’un simple frôlement peut causer une brûlure.

Bouclier : Ses poings fendent l’air, mais il se fatigue au bout de trois minutes à enchaîner les coups.

-

No. 109 : Smogo, le Pokémon Gaz Mortel

Épée : Son corps est gonflé de gaz toxique. Il se rend dans les décharges, attiré par l’odeur des déchets alimentaires en décomposition.

Bouclier : On raconte qu’il y a longtemps, ces Pokémon amateurs d’air pollué étaient beaucoup plus nombreux à Galar.

-

No. 110 : Smogogo, le Pokémon Gaz Mortel

Épée : Il mélange des gaz dans ses deux corps. On raconte qu’autrefois, on en voyait partout dans la région de Galar.

Bouclier : Il ne peut pas aspirer autant d’air que le Smogogo de Galar, mais le poison qu’il produit est plus puissant.

-

No. 110 : Smogogo, le Pokémon Gaz Mortel (Forme de Galar)

Épée : Il aspire les particules polluantes dans l’air et excrète de l’air purifié.

Bouclier : À l’époque où il y avait des usines partout et où l’air était très pollué, il a pris cette forme. Personne ne sait pourquoi.

-

No. 111 : Rhinocorne, le Pokémon Piquant

Épée : Costaud, mais pas très intelligent, ce Pokémon est capable de détruire un immeuble entier en fonçant dessus.

Bouclier : Il ne peut se souvenir que d’une chose à la fois. S’il se met à courir, il en oublie tout de suite la raison.

-

No. 112 : Rhinoféros, le Pokémon Perceur

Épée : L’évolution a permis à ce Pokémon de marcher sur ses pattes postérieures. Il peut faire des trous dans les rochers en utilisant sa corne.

Bouclier : Son épiderme est si épais qu’il lui permet même de survivre dans du magma d’une température de 2 000 °C.

-

No. 118 : Poissirène, le Pokémon Poisson

Épée : Ses nageoires dorsales, pectorales et caudales ondulent avec élégance. Il est surnommé le « danseur des flots ».

Bouclier : Ses nageoires dorsales et pectorales sont très développées. Elles lui permettent de nager à une vitesse de cinq nœuds.

-

No. 119 : Poissoroy, le Pokémon Poisson

Épée : En automne, à la saison des amours, il fait des réserves de graisse et arbore des couleurs chatoyantes.

Bouclier : S’il fait des trous dans les rochers avec sa corne pour bâtir son nid, c’est pour éviter que ses Œufs ne soient emportés par les flots.

-

No. 122 : M. Mime, le Pokémon Bloqueur

Épée : De nombreux savants pensent que ses mains se sont développées pour faire de la pantomime.

Bouclier : Son talent pour le mime est indéniable. Il émet des ondes du bout des doigts pour créer un mur qui le protège de nombreuses attaques.

-

No. 122 : M. Mime, le Pokémon Danse (Forme de Galar)

Épée : Les claquettes sont sa spécialité. En tapant contre le sol qu’il a gelé, il crée des barrières pour se protéger.

Bouclier : Il produit de l’air glacial par les pieds. Après avoir fait geler le sol, il danse dessus toute la journée en faisant des claquettes.

-

No. 129 : Magicarpe, le Pokémon Poisson

Épée : Il manque totalement de vitesse et de force. C’est le Pokémon le plus pathétique au monde.

Bouclier : Ce Pokémon est si faible que, dans les eaux à forts courants, il se contente de se laisser porter lamentablement.

-

No. 130 : Léviator, le Pokémon Terrifiant

Épée : Il est d’une nature très agressive. Les lasers qu’il tire de sa bouche sont capables de désintégrer n’importe quelle cible.

Bouclier : Quand il se laisse emporter par la rage, même la plus violente des tempêtes ne peut l’empêcher de détruire tout ce qui l’entoure.

-

No. 131 : Lokhlass, le Pokémon Transport

Épée : C’est un Pokémon doux et intelligent. Il vogue sur la mer en émettant un chant magnifique.

Bouclier : Il résiste bien aux très basses températures et peut nager dans des mers glaciales. Sa peau est lisse et légèrement froide au toucher.

-

No. 131 : Lokhlass, le Pokémon Transport (Forme de Galar)

Épée : Plus de 5 000 êtres humains peuvent tenir sur la carapace de son dos. Ils ne ressentent pas le tangage et peuvent profiter de la croisière.

Bouclier : S’il croise un iceberg, il crée un grand anneau avec des cristaux de glace pour le détruire et continuer sa croisière paisiblement.

-

No. 132 : Métamorph, le Pokémon Morphing

Épée : Il modifie sa structure cellulaire pour copier l’apparence de ce qu’il voit, mais au repos, il reprend sa forme normale.

Bouclier : Quand il rencontre l’un de ses semblables, il s’agite avec plus de vivacité que d’habitude pour adopter exactement la même forme que lui.

-

No. 133 : Évoli, le Pokémon Évolutif

Épée : Il a la capacité de changer la composition de son corps pour s’adapter à son environnement.

Bouclier : L’ADN de ce Pokémon très particulier recèle de nombreuses possibilités d’évolution.

-

No. 133 : Évoli, le Pokémon Évolutif (Forme Gigamax)

Épée : L’énergie du Gigamax a rendu le duvet autour de son cou encore plus épais, et il en recouvre ses adversaires pour les désarmer.

Bouclier : Son adorable innocence a pris des proportions XXL. Il cherche à jouer avec tout le monde, mais il est si grand qu’il écrase ses camarades de jeu.

-

No. 134 : Aquali, le Pokémon Bulleur

Épée : Quand ses nageoires se mettent à vibrer, c’est le signe qu’il va pleuvoir dans les heures qui suivent.

Bouclier : Sa structure cellulaire est similaire à la composition moléculaire de l’eau. Une fois dans cet élément, il devient indétectable à l’œil nu.

-

No. 135 : Voltali, le Pokémon Orage

Épée : S’il est irrité ou surpris, toute la fourrure de son corps se dresse comme des aiguilles pour percer ses ennemis.

Bouclier : Il se charge d’ions négatifs contenus dans l’air pour envoyer des décharges d’environ 10 000 volts.

-

No. 136 : Pyroli, le Pokémon Flamme

Épée : Après avoir emmagasiné suffisamment de chaleur, sa température corporelle peut monter jusqu’à 900 °C.

Bouclier : Il emmagasine de l’air dans sa poche de flammes et le chauffe à une température de 1 700 °C.

-

No. 143 : Ronflex, le Pokémon Pionceur

Épée : Ronflex n’est pas satisfait tant qu’il n’a pas avalé ses 400 kg de nourriture quotidienne. Dès qu’il a fini, il commence une sieste pour digérer.

Bouclier : L’estomac de ce Pokémon est si résistant qu’il peut même digérer de la nourriture avariée.

-

No. 143 : Ronflex, le Pokémon Pionceur (Forme Gigamax)

Épée : L’énergie du Gigamax a fait pousser les graines et les restes tombés sur son ventre, et a même fait grossir les cailloux pris dans son pelage.

Bouclier : Il possède une force terrifiante. Son corps gigantesque et son inertie presque totale le rendent comparable à une montagne.

-

No. 150 : Mewtwo, le Pokémon Génétique

Épée : Créé à partir des gènes de Mew, ce Pokémon est doté d’une puissance remarquable et animé par une grande férocité.

Bouclier : Ce Pokémon est le fruit des expériences d’un scientifique. Sa puissance se révèle tout particulièrement en combat.

-

No. 151 : Mew, le Pokémon Nouveau

Épée : On pense qu’il est l’ancêtre de tous les Pokémon. Il possède une intelligence exceptionnelle qui lui permet d’utiliser toutes les capacités.

Bouclier : Des témoins continuent de rapporter l’existence de ce Pokémon fabuleux que l’on dit pourtant disparu.

-

No. 163 : Hoothoot, le Pokémon Hibou

Épée : Il se tient toujours sur un pied. Il en change si vite qu’on peut à peine distinguer ce mouvement.

Bouclier : Il hulule chaque jour aux mêmes moments. Certains Dresseurs s’en servent comme d’une montre.

-

No. 164 : Noarfang, le Pokémon Hibou

Épée : Ses yeux à la structure particulière sont capables de voir comme en plein jour même quand il fait très sombre.

Bouclier : Quand il réfléchit, il tourne sa tête sur 180 degrés pour optimiser son mode de pensée.

-

No. 170 : Loupio, le Pokémon Poisson

Épée : Ses antennes proviennent d’anciennes nageoires et sont chargées d’énergies positive et négative.

Bouclier : Au plus profond de l’océan, son seul moyen de communication est la lumière de ses antennes, qui clignotent constamment.

-

No. 171 : Lanturn, le Pokémon Lumière

Épée : Sa lumière est si intense qu’on peut la voir à la surface de l’eau alors qu’il se trouve à 5 000 mètres de profondeur.

Bouclier : Il dégage une vive lumière pour éblouir ses proies, puis leur inflige un choc électrique bien senti.

-

No. 172 : Pichu, le Pokémon Minisouris

Épée : Malgré sa petite taille, il peut électrocuter de grandes personnes, ce qui le surprend également.

Bouclier : Les poches électriques de ses joues sont très petites. Lorsqu’elles sont surchargées, il s’électrocute lui-même.

-

No. 173 : Mélo, le Pokémon Étoile

Épée : On dit qu’il apparaît souvent là où se sont écrasées des météorites.

Bouclier : Il ressemble un peu à une étoile. On suppose qu’il est venu sur terre accroché à une météorite.

-

No. 175 : Togepi, le Pokémon Balle Pic

Épée : Sa coquille est remplie de joie. On dit que s’il est bien traité, il porte chance.

Bouclier : C’est un symbole de chance. On dit que sa coquille est remplie de joie.

-

No. 176 : Togetic, le Pokémon Bonheur

Épée : On dit qu’il se montre aux personnes dotées d’un cœur pur pour leur apporter joie et bonheur.

Bouclier : Ce Pokémon est capable de léviter sans battre des ailes. Il est vite démoralisé s’il n’est pas en compagnie de gens sympathiques.

-

No. 177 : Natu, le Pokémon Minoiseau

Épée : Il est très doué pour grimper aux arbres et ainsi manger les bourgeons dont il raffole.

Bouclier : Ses ailes ne sont pas assez développées donc il ne peut se déplacer qu’en sautillant. Il fixe toujours quelque chose du regard.

-

No. 178 : Xatu, le Pokémon Mystique

Épée : On dit qu’il reste immobile et silencieux parce qu’il observe simultanément le passé et le futur.

Bouclier : Capable de voir le passé et l’avenir, ce Pokémon mystérieux consacre toutes ses journées à observer la course du soleil.

-

No. 182 : Joliflor, le Pokémon Fleur

Épée : Ce Pokémon vit en nombre dans les tropiques. Quand il danse, ses pétales frottent les uns contre les autres et émettent un son mélodieux.

Bouclier : Les Joliflor se réunissent parfois pour danser. On pense que c’est un rituel pour invoquer le soleil.

-

No. 186 : Simularbre, le Pokémon Imitation

Épée : Si une branche remue alors qu’il n’y a pas de vent, c’est qu’il s’agit d’un Simularbre. On n’en croise jamais les jours de pluie.

Bouclier : Il se déguise en arbre pour éviter de se faire attaquer. Il déteste l’eau et se cache par temps de pluie.

-

No. 194 : Axoloto, le Pokémon Poisson

Épée : Ce Pokémon vit en eaux froides. Si la température extérieure est assez basse, il lui arrive de se rendre sur la terre ferme pour se nourrir.

Bouclier : Lorsqu’il est sur la terre ferme, il couvre son corps d’un voile toxique qui le protège de la déshydratation.

-

No. 195 : Maraiste, le Pokémon Poisson

Épée : Il a tendance à se cogner la tête contre la coque des navires et les rochers, mais, imperturbable, il continue de nager comme si de rien n’était.

Bouclier : Il est toujours gluant. Quand il nage, il se cogne souvent la tête au fond des rivières, mais semble s’en moquer.

-

No. 196 : Mentali, le Pokémon Soleil

Épée : En analysant les courants aériens, il peut prédire la météo ou même les mouvements de son ennemi.

Bouclier : Le joyau sur le front de Mentali projette des ondes psychiques en combat, et s’obscurcit quand il est à bout de force.

-

No. 197 : Noctali, le Pokémon Lune

Épée : Quand il s’énerve, ses pores sécrètent une sueur empoisonnée qu’il projette dans les yeux de ses ennemis.

Bouclier : Les nuits de pleine lune, ou s’il est agité, les anneaux sur sa peau se mettent à briller.

-

No. 200 : Qulbutoké, le Pokémon Patient

Épée : Il déteste la lumière et les chocs. S’il est attaqué, il se gonfle pour riposter violemment.

Bouclier : Il vit discrètement dans l’obscurité pour cacher sa queue noire. Il n’attaque jamais en premier.

-

No. 208 : Steelix, le Pokémon Serpenfer

Épée : On raconte qu’il s’agit d’un Onix de plus de 100 ans dont la structure corporelle s’est rapprochée de celle du diamant.

Bouclier : On pense que son corps s’est transformé à force d’avaler le fer contenu dans la terre en creusant.

-

No. 211 : Qwilfish, le Pokémon Bouboule

Épée : Lorsqu’il est confronté à plus gros que lui, il avale autant d’eau que possible pour égaler le gabarit de son adversaire.

Bouclier : Ses petites épines étaient autrefois des écailles. Elles sécrètent des toxines pouvant faire perdre connaissance.

-

No. 213 : Caratroc, le Pokémon Pourri

Épée : Il garde des Baies dans sa carapace. Pour éviter de se faire attaquer, il s’immobilise sous un rocher.

Bouclier : Les Baies qu’il conserve dans sa carapace en forme d’urne se changent en jus onctueux après un certain temps.

-

No. 215 : Farfuret, le Pokémon Grifacérée

Épée : Ses griffes acérées sont cachées dans ses doigts. S’il se fait attaquer, il les sort pour effrayer son agresseur.

Bouclier : Un Pokémon aussi cruel que fourbe. Il se glisse dans le nid des autres Pokémon en leur absence pour dérober leurs Œufs.

-

No. 220 : Marcacrin, le Pokémon Cochon

Épée : Il creuse le sol avec son groin pour y dénicher de la nourriture. Il trouve parfois des sources d’eau chaude.

Bouclier : S’il sent une odeur attrayante, il fonce la tête la première pour trouver d’où elle vient.

-

No. 221 : Cochignon, le Pokémon Porc

Épée : S’il charge un ennemi, les poils de son dos se dressent. Il est très sensible au bruit.

Bouclier : Bien qu’il soit pourvu de pattes courtes, ses sabots larges et pointus l’empêchent de glisser sur la glace.

-

No. 222 : Corayon, le Pokémon Corail

Épée : Ses branches repoussent si elles sont brisées. Les plus belles sont offertes aux futures mamans comme porte-bonheurs.

Bouclier : Ces Pokémon habitués des mers chaudes se trouvaient autrefois en masse sur les côtes de Galar.

-

No. 222 : Corayon, le Pokémon Corail (Forme de Galar)

Épée : Ce Pokémon est commun dans les lieux qui étaient jadis submergés. Il maudit quiconque le prend pour un caillou et le pousse du pied.

Bouclier : Il s’agit d’un Corayon mort il y a longtemps à cause d’un changement brutal de l’environnement. Il vole l’essence vitale des gens avec ses branches.

-

No. 223 : Remoraid, le Pokémon Jet

Épée : Son puissant jet d’eau ne manque jamais sa cible, même à 100 m de distance.

Bouclier : À l’aide de sa nageoire dorsale en forme de ventouse, il s’accroche sous un Démanta pour récupérer ses restes.

-

No. 224 : Octillery, le Pokémon Jet

Épée : Il adore se cacher dans des trous. Il n’hésite pas à s’approprier les trous creusés par d’autres Pokémon pour y dormir.

Bouclier : Il capture ses ennemis avec ses tentacules et les écrase ensuite avec sa tête dure comme la pierre.

-

No. 225 : Cadoizo, le Pokémon Livraison

Épée : Il transporte de la nourriture toute la journée. Ses réserves de vivres auraient sauvé la vie de nombreuses personnes en péril.

Bouclier : Ce Pokémon partage facilement son repas avec d’autres Pokémon et avec des humains, ce qui l’oblige à constamment courir après la nourriture.

-

No. 226 : Démanta, le Pokémon Cervolant

Épée : Il peut planer au-dessus des vagues sur plus de 100 m en prenant son élan dans la mer.

Bouclier : Il nage paisiblement, sans se soucier des Rémoraid qui s’agrippent à lui pour lui voler ses restes.

-

No. 236 : Debugant, le Pokémon Bagarreur

Épée : Ce Pokémon est débordant d’énergie. Même s’il perd encore et encore, il se relève toujours pour devenir plus fort.

Bouclier : Même s’il est petit, il vaut mieux ne pas l’ignorer : quand il trouve un adversaire à sa hauteur, il frappe fort et souvent sans prévenir.

-

No. 237 : Kapoera, le Pokémon Poirier

Épée : Il assène des coups de pied tout en tournant sur lui-même. Il va parfois si vite qu’il commence à s’enfoncer dans le sol.

Bouclier : Après avoir effectué un poirier visant à désorienter son adversaire, il lui assène des coups de pied furieux.

-

No. 246 : Embrylex, le Pokémon Peaupierre

Épée : Il naît dans les profondeurs du sol. Après avoir englouti toute la terre qui l’entoure, il fait surface et se change en chrysalide.

Bouclier : Il vit en se nourrissant de terre. Après avoir dévoré une montagne, il s’endort et entame sa croissance.

-

No. 247 : Ymphect, le Pokémon Carapadure

Épée : Il peut se déplacer même s’il est coincé dans sa coquille. Sa robustesse et sa vitesse lui confèrent un terrible pouvoir de destruction.

Bouclier : Malgré son état de chrysalide, il ne reste pas immobile. Sous sa solide carapace, ses pattes sortent déjà.

-

No. 248 : Tyranocif, le Pokémon Armure

Épée : Son corps est invulnérable à toutes les attaques, c’est pourquoi il aime tant mettre ses forces à l’épreuve.

Bouclier : Son pas est si lourd qu’il fait trembler le sol et s’écrouler même les plus grandes montagnes, ce qui altère la topographie de la zone.

-

No. 251 : Celebi, le Pokémon Temporel

Épée : Il possède le pouvoir de voyager dans le temps. Il a été considéré comme une divinité sylvestre à différentes époques.

Bouclier : Ce Pokémon venu du futur soigne les blessures et donne de la force aux plantes.

-

No. 263 : Zigzaton, le Pokémon Petit Raton

Épée : Il frotte son pelage dur sur les arbres pour marquer son territoire. Il est plus docile que son cousin de Galar.

Bouclier : Le Zigzaton de Galar a adopté cette forme dans les autres régions. Il est très doué pour dénicher des choses.

-

No. 263 : Zigzaton, le Pokémon Petit Raton (Forme de Galar)

Épée : Il court partout sans s’arrêter. Quand il rencontre un autre Pokémon, il fait exprès de lui rentrer dedans pour le provoquer.

Bouclier : C’est l’apparence originelle de Zigzaton, et donc la plus ancienne. Il sème le désordre en courant partout en zigzag.

-

No. 264 : Linéon, le Pokémon Fonceur

Épée : Son pelage est à la fois solide et flexible. Les blaireaux conçus à partir des poils de sa mue sont des produits de très grand luxe.

Bouclier : Il se sert de sa force de propulsion et de ses griffes aiguisées pour achever ses proies. Il a du mal à courir sur les routes sinueuses.

-

No. 264 : Linéon, le Pokémon Fonceur (Forme de Galar)

Épée : Il provoque ses adversaires avec sa longue langue pour les mettre en colère avant de les plaquer au sol avec un puissant tacle.

Bouclier : Il a un caractère extrêmement bagarreur. Il provoque ses adversaires sur un coup de tête, même s’ils sont bien plus grands et forts que lui.

-

No. 270 : Nénupiot, le Pokémon Aquaplante

Épée : Il recherche toujours les endroits où coule de l’eau pure. S’il reste longtemps sans boire, la feuille sur sa tête commence à faner.

Bouclier : Sa feuille est devenue si grande et si lourde qu’il doit vivre en flottant sur l’eau.

-

No. 271 : Lombre, le Pokémon Jovial

Épée : Ce Pokémon nocturne s’active au crépuscule. Il se nourrit d’algues qui poussent au fond des rivières.

Bouclier : Il vit au bord de l’eau dans les endroits ensoleillés. Il s’endort sur un tas d’algues dans la journée et ne se lève qu’à la nuit tombée.

-

No. 272 : Ludicolo, le Pokémon Insouciant

Épée : Les cellules de Ludicolo s’activent s’il entend une musique entraînante, le rendant encore plus puissant.

Bouclier : Il bouge son corps sur un rythme entraînant pour décupler ses forces.

-

No. 273 : Grainipiot, le Pokémon Gland

Épée : S’il reste immobile, il a l’air d’une Baie. Il adore surprendre les Pokémon qui tentent de le picorer.

Bouclier : Il se suspend aux branches par l’extrémité de sa tête. Il arrive qu’une bourrasque le fasse tomber.

-

No. 274 : Pifeuil, le Pokémon Malin

Épée : Il vit au plus profond des forêts. Sa flûte faite avec la feuille de sa tête émet un son inquiétant.

Bouclier : Il vit dans les trous des grands arbres. Le sifflement qu’il produit avec sa feuille suffit à remplir ses adversaires d’effroi.

-

No. 275 : Tengalice, le Pokémon Malveillant

Épée : Ce gardien des forêts inspirait la crainte. Il peut lire les pensées de ses ennemis et agir en conséquence.

Bouclier : Il vit caché au fond des forêts. On raconte qu’il fait souffler la bise lorsqu’il agite ses grands éventails.

-

No. 278 : Goélise, le Pokémon Mouette

Épée : Il construit son nid le long des falaises et utilise les courants ascendants pour planer en altitude.

Bouclier : Il niche dans les falaises. En utilisant les courants d’air, il peut voler sans battre des ailes.

-

No. 279 : Bekipan, le Pokémon Oiseaudo

Épée : Ce messager du ciel transporte les petits Pokémon et les Œufs dans son bec pour les conduire en lieu sûr.

Bouclier : Avec son grand bec, il transporte de la nourriture qu’il a récoltée en volant la bouche ouverte au ras de la mer, gobant de l’eau au passage.

-

No. 280 : Tarsal, le Pokémon Sentiment

Épée : Il est très sensible aux émotions des gens et des Pokémon. Il se cache au moindre signe d’hostilité.

Bouclier : Quand ses cornes rouges captent les ondes positives d’un Pokémon ou d’un humain, tout son corps se réchauffe.

-

No. 281 : Kirlia, le Pokémon Émotion

Épée : Quand il ressent la joie de son Dresseur, il déborde d’énergie et se met à danser en tournant sur lui-même.

Bouclier : Il peut distordre l’espace-temps grâce à ses pouvoirs psychiques et ainsi voir l’avenir.

-

No. 282 : Gardevoir, le Pokémon Étreinte

Épée : Gardevoir est capable de prédire l’avenir. Il déploie toute sa puissance quand il doit protéger son Dresseur.

Bouclier : Prêt à tout pour protéger son Dresseur, il peut aller jusqu’à épuiser sa force mentale pour créer un mini trou noir.

-

No. 290 : Ningale, le Pokémon Apprenti

Épée : Parce qu’il a longtemps vécu sous terre, il est presque aveugle et utilise ses antennes pour se repérer.

Bouclier : Il peut passer plus de dix ans sous terre. Les racines des arbres constituent son régime alimentaire.

-

No. 291 : Ninjask, le Pokémon Ninja

Épée : Une écoute prolongée de son cri provoque des maux de tête persistants. On le perd facilement de vue tant il est vif.

Bouclier : Ce Pokémon est tellement rapide qu’on le dit capable d’éviter toutes les attaques. Il adore se nourrir de la sève sucrée des arbres.

-

No. 292 : Munja, le Pokémon Ninja

Épée : Un Pokémon étrange que l’on trouve dans une Poké Ball après l’évolution d’un Ningale.

Bouclier : Cet étrange Pokémon, dont le corps est comme une coquille vide, ne respire pas et peut voler sans battre des ailes.

-

No. 302 : Ténéfix, le Pokémon Obscurité

Épée : Beaucoup de gens le craignent, car l’éclat de ses yeux précieux donne l’impression qu’il s’apprête à dérober l’âme de ceux qu’il regarde.

Bouclier : Ce Pokémon se nourrit de pierres précieuses. Dans les ténèbres, ses yeux brillent du reflet des joyaux.

-

No. 303 : Mysdibule, le Pokémon Trompeur

Épée : Trompés par son visage innocent, ses ennemis se font happer par ses énormes mâchoires et ne peuvent plus s’échapper.

Bouclier : Ses cornes d’acier forment une grande mâchoire avec laquelle il mord férocement ses adversaires.

-

No. 309 : Dynavolt, le Pokémon Orage

Épée : Il émet des décharges à partir de l’électricité statique accumulée dans sa fourrure. Il produit des étincelles lorsque le temps devient orageux.

Bouclier : L’électricité statique s’accumule dans sa fourrure. Par temps sec, elle dégage des étincelles.

-

No. 310 : Élecsprint, le Pokémon Décharge

Épée : Il diffuse de l’électricité dans ses membres pour augmenter sa vitesse. C’est également ainsi qu’il apaise ses douleurs musculaires.

Bouclier : Ce Pokémon évite de se montrer aux humains. On raconte qu’il fait son nid aux endroits où la foudre s’est abattue.

-

No. 315 : Rosélia, le Pokémon Épine

Épée : Ses fleurs dégagent un parfum relaxant. Plus cet arôme est fort, meilleure est la santé de Rosélia.

Bouclier : Ses mains sécrètent chacune un poison différent dont il se sert pour attaquer. Plus le parfum de Rosélia est intense, plus sa santé est bonne.

-

No. 320 : Wailmer, le Pokémon Baleinboule

Épée : Il aime faire le beau en recrachant par son évent l’eau qu’il a avalée. Il gobe une tonne de Froussardine chaque jour.

Bouclier : Il ressemble à un énorme ballon quand il avale de très grandes quantités d’eau de mer. Il dévore une tonne de nourriture par jour.

-

No. 321 : Wailord, le Pokémon Cachabouée

Épée : L’énorme fracas causé par ses sauts par-dessus les vagues peut faire perdre connaissance à ses adversaires.

Bouclier : Sa taille fait de lui un Pokémon fascinant. Les sites touristiques proposant d’observer les Wailord ont toujours beaucoup de succès.

-

No. 324 : Chartor, le Pokémon Cachabouée

Épée : Il tire son énergie du charbon qu’il brûle dans sa carapace, et crache de la suie noire en cas de danger.

Bouclier : Les Chartor vivent en grand nombre dans les mines abandonnées, où ils extraient le charbon avec ardeur.

-

No. 328 : Kraknoix, le Pokémon Piégeur

Épée : Il est impossible de s’échapper de son antre en forme de cône qu’il creuse dans le sable du désert.

Bouclier : Il creuse, puis attend ses proies dans son antre en forme de cône, dont il est impossible de s’échapper.

-

No. 329 : Vibraninf, le Pokémon Vibration

Épée : Ses violents battements d’ailes génèrent des vagues d’ultrasons qui donnent des migraines intenses.

Bouclier : Pour aider ses ailes à pousser, il se nourrit chaque jour d’un grand nombre de proies qu’il dissout en projetant de l’acide.

-

No. 330 : Libégon, le Pokémon Mystique

Épée : Comme il est souvent caché au cœur des tempêtes de sable qu’il déclenche, ce Pokémon n’est que rarement aperçu par l’Homme.

Bouclier : On l’appelle « l’esprit du désert », car ses battements d’ailes résonnent comme une mélodie entonnée par une voix douce.

-

No. 337 : Séléroc, le Pokémon Météorite

Épée : Sa force est liée au cycle lunaire. Il est surtout actif les soirs de pleine lune.

Bouclier : Il a été découvert dans le cratère d’une météorite il y a 40 ans. Un simple regard de sa part endort ses ennemis.

-

No. 338 : Solaroc, le Pokémon Météorite

Épée : Il produit une lumière aussi aveuglante que le soleil quand il se met à tournoyer.

Bouclier : Tirant sa force de l’énergie solaire, il est particulièrement puissant pendant la journée. Il s’illumine quand il tourne.

-

No. 339 : Barloche, le Pokémon Barbillon

Épée : Son corps glissant est difficile à attraper. Dans une certaine région, on raconte qu’il est né à partir de boue solidifiée.

Bouclier : Il sonde les bords boueux des rivières avec ses barbillons. Un film fin et visqueux protège tout son corps.

-

No. 340 : Barbicha, le Pokémon Barbillon

Épée : Il fait son nid au fond des marais. Il ne se pose pas de question et avale toutes les créatures qui passent près de lui.

Bouclier : Il a besoin d’un marais entier pour vivre. Si un ennemi s’approche, il s’énerve et déclenche un séisme.

-

No. 341 : Écrapince, le Pokémon Brute

Épée : Sa nature robuste lui permet de prospérer dans n’importe quelles eaux, aussi polluées soient-elles.

Bouclier : Un Pokémon importé, retourné à l’état sauvage. Il s’adapte même aux rivières les plus polluées.

-

No. 342 : Colhomard, le Pokémon Crapule

Épée : Ce Pokémon très coriace agite tout le temps ses énormes pinces. Il faut beaucoup de patience pour le dresser.

Bouclier : Il adore se battre et frappe comme une brute tous ceux qui approchent de sa mare.

-

No. 343 : Balbuto, le Pokémon Poupargile

Épée : Il se déplace en tournoyant sur son pied. On le voit parfois faire de même sur la tête.

Bouclier : Ce Pokémon découvert dans des ruines anciennes tourne sur lui-même pour se déplacer. Il se tient toujours sur un pied, même quand il dort.

-

No. 344 : Kaorine, le Pokémon Poupargile

Épée : Ce Pokémon mystérieux serait né d’une figurine d’argile vieille de près de 20 000 ans.

Bouclier : Ce Pokémon aurait été créé à partir d’une poupée d’argile confectionnée par une ancienne civilisation. Il se déplace en lévitant.

-

No. 349 : Barpau, le Pokémon Poisson

Épée : Comme il est tout de même franchement laid, ce Pokémon a un succès très mitigé. Sa grande vitalité fait néanmoins l’objet de moult études.

Bouclier : Ce Pokémon a peut-être un physique disgracieux, mais il est robuste et peut survivre dans très peu d’eau.

-

No. 350 : Milobellus, le Pokémon Tendre

Épée : Célébré comme l’un des plus beaux Pokémon, il sert souvent de modèle et d’inspiration aux plus grands artistes.

Bouclier : On dit que la beauté de ce Pokémon est telle qu’elle apaise l’esprit de ceux qui le voient.

-

No. 355 : Skelénox, le Pokémon Requiem

Épée : On dit que ce Pokémon emporte les enfants désobéissants à la nuit tombée.

Bouclier : Ce Pokémon devient invisible pour se rapprocher furtivement de ses proies. Il a le pouvoir de traverser les murs.

-

No. 356 : Téraclope, le Pokémon Appel

Épée : Son corps est complètement creux. Quand il ouvre la bouche, il aspire tout ce qui passe près de lui, à la façon d’un trou noir.

Bouclier : Il cherche des feux follets pour les avaler. Ce qu’il se passe alors à l’intérieur de son corps vide est un mystère.

-

No. 360 : Okéoké, le Pokémon Ravi

Épée : Il fait toutes ses activités en groupe. L’une d’elles consiste à se bousculer mutuellement afin de s’endurcir.

Bouclier : Ces Pokémon adorent se déplacer en groupe. Ils se blottissent les uns contre les autres dans des cavernes pour dormir.

-

No. 361 : Stalgamin, le Pokémon Capuche

Épée : Quand ce Pokémon apparaît la nuit, il provoque de fortes chutes de neige. Il se nourrit de glace et de neige.

Bouclier : Il ne peut vivre que dans les plus froides contrées. Il s’accommode parfaitement de températures atteignant les - 100 °C.

-

No. 362 : Oniglali, le Pokémon Face

Épée : Son corps constitué de glace ne peut pas fondre, même s’il est exposé au feu. Il peut geler l’humidité contenue dans l’air instantanément.

Bouclier : Il a le pouvoir de geler l’humidité ambiante en un instant et peut ainsi immobiliser ses proies.

-

No. 385 : Jirachi, le Pokémon Souhait

Épée : Une fois tous les mille ans, le chant d’une voix pure le tire de son sommeil pour sept jours seulement.

Bouclier : On raconte que lorsqu’il se réveille de son sommeil millénaire, il exauce les vœux écrits sur les rubans de papier de sa tête.

-

No. 406 : Rozbouton, le Pokémon Bourgeon

Épée : Plus l’eau dont il se nourrit est pure, plus le niveau de toxicité du pollen qu’il répand est élevé.

Bouclier : Il est sensible aux variations de température. Quand son bourgeon commence à s’ouvrir, l’arrivée du printemps est imminente.

-

No. 407 : Roserade, le Pokémon Bouquet

Épée : Après avoir troublé les sens de ses adversaires avec le parfum exquis de ses fleurs, il les frappe violemment avec ses fouets ornés d’épines.

Bouclier : Sa main gauche administre un poison lent, et la droite, un poison foudroyant. Les deux peuvent être fatals.

-

No. 415 : Apitrini, le Pokémon Miniabeille

Épée : Ce trio est inséparable et pourtant, leur goût pour le nectar diffère légèrement.

Bouclier : Du lever du soleil à la tombée de la nuit, il récolte du nectar pour Apireine et sa colonie.

-

No. 416 : Apireine, le Pokémon Ruche

Épée : Ce Pokémon se bat en dirigeant ses petits. Ces derniers sont prêts à se sacrifier pour leur Apireine.

Bouclier : Plus la quantité de phéromones qu’il libère est élevée, plus le nombre d’Apitrini qu’il peut diriger est grand.

-

No. 420 : Ceribou, le Pokémon Cerise

Épée : Il s’enfuit à la vue des Pokémon oiseaux, dont le mets favori est sa petite boule remplie de nutriments.

Bouclier : Plus son corps est rouge, plus la saveur de sa petite boule gorgée de nutriments est sucrée et délicieuse.

-

No. 421 : Ceriflor, le Pokémon Floraison (Temps Couvert)

Épée : Pendant sa période de bourgeonnement, il reste presque totalement immobile et attend que le soleil se lève.

Bouclier : Lorsqu’il se ferme, ses pétales sont si durs qu’il ne craint plus les attaques des Pokémon oiseaux.

-

No. 421 : Ceriflor, le Pokémon Floraison

Épée : Il prend cette forme lorsqu’il a fait le plein de soleil. Il déborde alors d’énergie et reste très actif jusqu’au crépuscule.

Bouclier : Les pétales de sa fleur épanouie émettent une odeur délicate qui attire les Pokémon Insecte.

-

No. 422 : Sancoki, le Pokémon Aqualimace (Mer Occident)

Épée : Son apparence change selon son environnement. On raconte qu’il adopte celle-ci dans les mers chaudes.

Bouclier : Si on le caresse trop fort, il sécrète un étrange liquide mauve qui est inoffensif, mais dont la texture est très gluante.

-

No. 422 : Sancoki, le Pokémon Aqualimace (Mer Orient)

Épée : Certains disent que sa forme diffère en fonction de son alimentation, mais cette théorie n’a pas encore été prouvée.

Bouclier : Son apparence diffère en fonction de son environnement. Selon une théorie, il prendrait cette forme dans les mers froides.

-

No. 423 : Tritosor, le Pokémon Aqualimace (Mer Occident)

Épée : Il peut rejoindre la terre ferme pour chercher des proies. Il laisse une traînée de bave gluante derrière lui.

Bouclier : Son corps est caoutchouteux, mais très résistant, car la puissance des chocs qu’il subit se répand sur toute sa surface.

-

No. 423 : Tritosor, le Pokémon Aqualimace (Mer Orient)

Épée : Il sécrète un liquide mauve pour intimider son adversaire. Celui-ci n’est pas toxique, mais il est difficile de s’en défaire.

Bouclier : Il est couvert d’une substance visqueuse. Il ne peut rester trop longtemps sur la terre ferme, sous peine de se déshydrater.

-

No. 425 : Baudrive, le Pokémon Bouboule

Épée : Pour se faire des amis, il s’approche des enfants, mais ces derniers le malmènent souvent, ce qui le pousse à s’enfuir.

Bouclier : Nés d’une concentration d’âmes, ces Pokémon peuvent apparaître en grand nombre les jours où le taux d’humidité est élevé.

-

No. 426 : Grodrive, le Pokémon Ballon

Épée : Ce Pokémon, qui flotte silencieusement au crépuscule, serait né des âmes des défunts rongés par les regrets.

Bouclier : Il attrape des personnes et des Pokémon pour les transporter vers une destination inconnue.

-

No. 434 : Moufouette, le Pokémon Moufette

Épée : Il propulse un liquide extrêmement nauséabond au visage de son adversaire depuis son derrière. Il peut atteindre une cible à cinq mètres.

Bouclier : S’il lève la queue, c’est qu’il s’apprête à projeter un liquide tellement nauséabond qu’il peut faire perdre connaissance.

-

No. 435 : Moufflair, le Pokémon Moufette

Épée : Il se bat en projetant avec sa queue un liquide nauséabond qu’il stocke dans son ventre. L’odeur varie selon ce qu’il mange.

Bouclier : Ce Pokémon, qui creuse son terrier dans le sol, peut projeter un liquide à l’odeur infecte avec le bout de sa queue.

-

No. 436 : Archéomire, le Pokémon Bronze

Épée : Il apparaît dans les ruines. Les motifs qui ornent son corps sont mystérieux, car ils appartiennent à une culture étrangère à Galar.

Bouclier : On raconte qu’il se met à briller et à refléter la vérité quand on le polit, mais il a horreur de cela.

-

No. 437 : Archéodong, le Pokémon Clochebronze

Épée : On dit qu’il appelle la pluie. Si on attise sa colère, il se met à gronder en émettant un son lugubre semblable à celui d’une cloche.

Bouclier : De nombreux savants pensent que ce Pokémon n’est pas originaire de Galar à cause des motifs qui ornent son corps.

-

No. 438 : Manzaï, le Pokémon Bonsaï

Épée : Il évacue sa sueur et ses larmes par les yeux. Sa sueur a un goût légèrement salé, tandis que ses larmes ont un soupçon d’amertume.

Bouclier : Il vit dans les zones rocheuses arides. Quand ses boules vertes sont sèches, elles se mettent à briller légèrement.

-

No. 439 : Mime Jr., le Pokémon Mime

Épée : Il mime tout ce qu’il voit, et s’entraîne beaucoup pour reproduire les pas de danse élégants des M. Glaquette.

Bouclier : Il considère les meilleurs danseurs parmi les M. Glaquette comme ses maîtres et s’évertue à mimer leurs mouvements.

-

No. 446 : Goinfrex, le Pokémon Goinfre

Épée : Il ne pense qu’à manger énormément. Il n’a que faire du goût et n’hésite d’ailleurs pas à engloutir de la nourriture avariée.

Bouclier : Il conserve sa nourriture sous son épaisse fourrure. Il lui arrive d’en offrir un peu à ceux en qui il a confiance.

-

No. 447 : Riolu, le Pokémon Émanation

Épée : Il possède assez d’endurance pour passer des nuits entières à courir. Il est difficile de partir en balade avec lui tant il déborde d’énergie.

Bouclier : Il perçoit sous forme d’aura non seulement les sentiments des autres, mais aussi l’état de la nature.

-

No. 448 : Lucario, le Pokémon Aura

Épée : Il chasse ses proies en se servant d’une force appelée aura, dont la puissance est telle qu’elle lui permet de réduire un rocher en poussière.

Bouclier : Étant capable de lire ce que pensent les humains, ce Pokémon ne s’attache qu’aux Dresseurs dotés d’un cœur pur.

-

No. 449 : Hippopotas, le Pokémon Hippo

Épée : Il attrape ses proies en se déplaçant la gueule ouverte. Il éjecte ensuite le sable qu’il a avalé au passage en l’expulsant par le nez.

Bouclier : Il est principalement actif pendant la journée. Il s’enfouit profondément dans le sable pour dormir, car les nuits désertiques sont très froides.

-

No. 450 : Hippodocus, le Pokémon Poids Lourd

Épée : Il prend grand soin des Crabicoque, car ils l’aident à se débarrasser des cailloux qui obstruent parfois les orifices de son corps.

Bouclier : Il entre dans une violente colère quand on l’énerve : il expulse le sable qu’il a accumulé pour provoquer de véritables tempêtes.

-

No. 451 : Rapion, le Pokémon Scorpion

Épée : Il s’enfouit dans le sable et attend patiemment ses proies. Il a des ancêtres en commun avec Grillepattes.

Bouclier : Il attaque avec les pinces empoisonnées de sa queue. Le venin se répand alors dans le corps de la victime et la paralyse.

-

No. 452 : Drascore, le Pokémon Scorpogre

Épée : Son poison est violent, mais il s’en sert très rarement. Il se déchaîne avec une telle force qu’il pourrait réduire une voiture en pièces.

Bouclier : Sa férocité lui a valu le surnom de « démon du désert », mais face à un Hippodocus, il est parfaitement docile et évite de le provoquer.

-

No. 453 : Cradopaud, le Pokémon Toxique

Épée : Il intimide ses ennemis en faisant résonner les glandes toxiques de ses joues, puis leur porte un coup empoisonné par surprise.

Bouclier : Dilué, son poison sert de remède. Cela lui a valu de devenir la mascotte populaire d’une entreprise de produits pharmaceutiques.

-

No. 454 : Coatox, le Pokémon Toxique

Épée : Il bondit sur ses adversaires pour les transpercer avec ses griffes empoisonnées. Une simple égratignure suffit à les mettre K.O.

Bouclier : Il lance un coassement viril de victoire quand il parvient à terrasser sa proie. Il s’apparente aux Crapustule.

-

No. 458 : Babimanta, le Pokémon Cervolant

Épée : Les Babimanta vivant à Galar semblent un peu engourdis. Cela pourrait être dû à la basse température de la mer.

Bouclier : Il nage au sein des bancs de Rémoraid. Lorsqu’un prédateur les attaque, il se bat à leurs côtés.

-

No. 459 : Blizzi, le Pokémon Arbregelé

Épée : Il plante ses pieds dans la neige des montagnes où il vit pour absorber l’air froid et l’humidité.

Bouclier : Les Baies en forme de crèmes glacées qui poussent sur son ventre sont le mets favori des Darumarond vivant à Galar.

-

No. 460 : Blizzaroi, le Pokémon Arbregelé

Épée : Il fait fuir les hordes de Darumarond qui s’en prennent aux Blizzi en se servant de ses grands bras comme de marteaux.

Bouclier : Ce grand Pokémon déclenche des blizzards. Lorsqu’il agite son corps, tout ce qui l’entoure se retrouve couvert de neige.

-

No. 461 : Dimoret, le Pokémon Grifacérée

Épée : Ils chassent en hordes. Grâce à leur bonne coordination, ils peuvent aisément venir à bout de grands Pokémon comme Mammochon.

Bouclier : Il communique avec ses semblables en gravant des motifs avec ses griffes. Il existerait près de 500 signes différents.

-

No. 462 : Rhinastoc, le Pokémon Perceur

Épée : Il met des rochers ou des Nodulithe dans le creux de ses mains et les tire comme des obus. Il peut ainsi en charger trois par bras.

Bouclier : Il repousse les attaques avec ses Protecteurs et profite du moment où l’adversaire est déstabilisé pour le transpercer avec sa vrille, dont il est fier.

-

No. 468 : Togekiss, le Pokémon Célébration

Épée : Il ne se montre jamais en temps de guerre ou de conflit. Ces derniers temps, il est rare de le croiser.

Bouclier : On dit que ce Pokémon dispense ses bienfaits, ce qui explique pourquoi il est représenté sur les porte-bonheurs depuis fort longtemps.

-

No. 470 : Phyllali, le Pokémon Verdoyant

Épée : Les habitants de Galar adorent l’odeur unique qui se dégage de ses feuilles, aussi entrent-elles dans la composition d’un parfum très populaire.

Bouclier : Grâce à sa queue aussi effilée qu’une lame, il est capable de fendre en deux des arbres immenses.

-

No. 471 : Givrali, le Pokémon Poudreuse

Épée : Totalement subjuguées par la beauté des cristaux de glace qu’il fait tomber, ses proies ne réalisent que trop tard qu’elles sont en train de geler.

Bouclier : Ce Pokémon exhale un vent glacial qui crée une neige poudreuse. Sa présence est très appréciée dans les stations de ski.

-

No. 473 : Mammochon, le Pokémon Deudéfenses

Épée : On le retrouve dessiné sur des fresques murales vieilles de 10 000 ans. On a cru pendant un temps que son espèce s’était éteinte.

Bouclier : Comme son physique le laisse deviner, il est très fort. La taille de ses défenses de glace augmente à mesure que la température baisse.

-

No. 475 : Gallame, le Pokémon Lame

Épée : Ce Pokémon, que l’on surnomme « l’escrimeur », ne se sert de ses coudes en forme de lames que s’il doit défendre quelque chose.

Bouclier : Ses sens aiguisés lui indiquent lorsque quelqu’un est en danger. Il accourt alors à la rescousse.

-

No. 477 : Noctunoir, le Pokémon Mainpince

Épée : Nul ne sait s’il est doté d’une volonté propre. Les ondes du monde des esprits le poussent à conduire humains et Pokémon vers l’au-delà.

Bouclier : Il dévore l’âme de ses ennemis en les engloutissant dans sa bouche ventrale. Il recrache ensuite leur enveloppe corporelle.

-

No. 478 : Momartik, le Pokémon Enneigement

Épée : Ce Pokémon est né des regrets d’une femme disparue dans les pics enneigés. Il raffole des âmes gelées.

Bouclier : Il gèle ses proies avec son souffle à - 50 °C, les amène dans son antre, puis les y aligne avec soin.


-

No. 479 : Motisma, le Pokémon Plasma

Épée : L’invention d’un jeune homme a inspiré la création de machines permettant de profiter des compétences de ce Pokémon.

Bouclier : Son corps composé de plasma lui permet d’infiltrer diverses machines. Il adore surprendre les gens.

-

No. 479 : Motisma, le Pokémon Plasma (Forme Chaleur)

Épée : Il a pris possession d’un four muni d’un moteur spécial. Il manipule les flammes avec brio.

Bouclier : Sous cette forme, Motisma adore utiliser la chaleur pour faire des bêtises, comme brûler les vêtements favoris des gens.

-

No. 479 : Motisma, le Pokémon Plasma (Forme Froid)

Épée : Il a pris possession d’un réfrigérateur muni d’un moteur spécial. Il se bat en propulsant des rafales d’air gelé.

Bouclier : Sous cette forme, Motisma adore utiliser l’air froid pour faire des bêtises, comme geler le bain chaud d’une personne avant qu’elle n’y mette le pied.

-

No. 479 : Motisma, le Pokémon Plasma (Forme Hélice)

Épée : Sous cette forme, Motisma adore utiliser le vent pour faire des bêtises, comme éparpiller les piles de documents importants.

Bouclier : Il a pris possession d’un ventilateur muni d’un moteur spécial. Il crée des bourrasques pour balayer ses ennemis.

-

No. 479 : Motisma, le Pokémon Plasma (Forme Lavage)

Épée : Sous cette forme, Motisma adore utiliser de l’eau pour faire des bêtises, comme complètement inonder les pièces à vivre.

Bouclier : Il a pris possession d’une machine à laver munie d’un moteur spécial. Il intimide ses ennemis en les aspergeant d’eau.

-

No. 479 : Motisma, le Pokémon Plasma (Forme Tonte)

Épée : Il a pris possession d’une tondeuse munie d’un moteur spécial. Il éparpille les brins d’herbe qu’il a tondus.

Bouclier : Sous cette forme, Motisma adore utiliser les plantes pour faire des bêtises, comme arracher les fleurs cultivées avec amour.

-

No. 509 : Chacripan, le Pokémon Scélérat

Épée : Il vole les biens des personnes rien que pour voir leur visage désemparé. Son plus grand rival est Goupilou.

Bouclier : Malheur à qui se laisse berner par ses gestes adorables : une fois les gens à sa portée, il les griffe sans crier gare, en ricanant.

-

No. 510 : Léopardus, le Pokémon Implacable

Épée : On se laisse facilement éblouir par son pelage magnifique et son allure élégante, mais gare à son caractère imprévisible et agressif.

Bouclier : Sans un bruit, il approche ses victimes par-derrière pour les frapper. Il dispute son territoire avec les Roublenard.

-

No. 517 : Munna, le Pokémon Mangerêve

Épée : Il apparaît en pleine nuit, à côté de l’oreiller. Quand il se nourrit de rêves, les motifs de son corps luisent légèrement.

Bouclier : Il se nourrit de songes et expire de la fumée qui prend la couleur rose si le rêve est joyeux, ou noire s’il s’agit d’un cauchemar.

-

No. 518 : Mushana, le Pokémon Rêveur

Épée : Il est recommandé de ne pas l’approcher quand la fumée qui sort de son front a une teinte noire, sinon son cauchemar risque de se matérialiser.

Bouclier : Il est sans cesse assoupi, plongé dans ses rêves. Il vaut mieux éviter de le déranger, car il est toujours mal luné au réveil.

-

No. 519 : Poichigeon, le Pokémon Tipigeon

Épée : On en trouve là où vivent les humains. Mieux vaut éviter de les nourrir, sous peine d’en voir arriver des centaines.

Bouclier : Il n’est pas très malin et un peu distrait, mais beaucoup de Dresseurs l’apprécient pour son caractère affectueux et sa bonne volonté.

-

No. 520 : Colombeau, le Pokémon Sauvapigeon

Épée : Il vole relativement vite et peut parcourir des kilomètres sans oublier où se trouvent son Dresseur et son nid.

Bouclier : Il est intelligent et possède une bonne mémoire. On raconte que les livreurs le choisissent souvent comme partenaire.

-

No. 521 : Déflaisan, le Pokémon Fier (Femelle)

Épée : Ce Pokémon est très doué pour voler, et son endurance est remarquable. Les femelles s’attachent moins aux humains que les mâles.

Bouclier : Ce Pokémon est aussi intelligent qu’il est arrogant. Les Dresseurs de Déflaisan sont tenus en haute estime.

-

No. 521 : Déflaisan, le Pokémon Fier (Mâle)

Épée : Ce Pokémon a une excellente technique de vol. Les femelles ont plus d’endurance que les mâles, mais ces derniers peuvent voler plus vite.

Bouclier : Ce Pokémon est aussi intelligent qu’il est arrogant. Les Dresseurs de Déflaisan sont tenus en haute estime.

-

No. 524 : Nodulithe, le Pokémon Manteau

Épée : Son corps est aussi dur que le fer, mais si on le laisse longtemps dans l’eau, il paraît qu’il ramollit légèrement.

Bouclier : Il se déplace en réagissant aux sons environnants. Son noyau d’énergie rend son corps légèrement chaud au toucher.

-

No. 525 : Géolithe, le Pokémon Minerai

Épée : Mieux vaut rester sur ses gardes quand ses cristaux orange se mettent à briller, car cela indique qu’il va déchaîner son énergie pour frapper.

Bouclier : Il sonde les environs grâce au son. Lorsqu’un importun le met en colère, il se lance à sa poursuite sans changer l’orientation de son corps.

-

No. 526 : Gigalithe, le Pokémon Surpression

Épée : Sa robustesse lui vaut parfois de travailler sur les chantiers et dans les carrières en compagnie des Hommes et des Pachyradjah.

Bouclier : Il est capable d’envoyer des boules d’énergie assez puissantes pour balayer un camion-benne, mais il ne peut tirer que les jours ensoleillés.

-

No. 527 : Chovsourir, le Pokémon Chovsouris

Épée : La présence de marques en forme de cœur sur les parois des grottes indique la présence de Chovsourir à l’intérieur.

Bouclier : Il virevolte gaiement et émet des ultrasons pour trouver des Pokémon Insecte à grignoter.

-

No. 528 : Rhinolove, le Pokémon Cupidon

Épée : Émettre des ondes sonores ultra-puissantes le fatigue tellement qu’il n’a plus de forces pour voler.

Bouclier : Certaines contrées le vénèrent et pensent que la forme de son nez est un symbole de chance et de bonheur.

-

No. 529 : Rototaupe, le Pokémon Taupe

Épée : Il fonce sur ses proies en joignant ses griffes et en tourbillonnant sur lui-même.

Bouclier : Les cultivateurs le détestent, car il abîme leurs légumes en creusant la terre avec ses griffes.

-

No. 530 : Minotaupe, le Pokémon Souterrain

Épée : On confond souvent les cavernes creusées par les Minotaupe avec des grottes naturelles.

Bouclier : On l’appelle le « roi de la vrille ». Il creuse la terre à une vitesse pouvant atteindre 150 km/h.

-

No. 532 : Charpenti, le Pokémon Costaud

Épée : Il aime donner un coup de main sur les chantiers. Lorsque le travail cesse à cause de la pluie, il brandit sa poutre de colère.

Bouclier : Lorsque Charpenti est capable de soulever une poutre faisant trois fois son poids, le jour de son évolution est proche.

-

No. 533 : Ouvrifier, le Pokémon Costaud

Épée : Il participe à des concours de gonflette avec ses congénères et les Machopeur. Le perdant ne se montre plus en public pendant quelque temps.

Bouclier : Il manie la poutre métallique avec habileté. Il est doué pour démanteler une bâtisse, mais peu adroit lorsqu’il s’agit d’en construire une.

-

No. 534 : Bétochef, le Pokémon Costaud

Épée : Le béton préparé par Bétochef est bien plus solide qu’un béton ordinaire, même si les mêmes ingrédients sont utilisés.

Bouclier : Quand il décide de passer aux choses sérieuses, il jette ses piliers de béton et saute sur son adversaire pour le frapper du poing.

-

No. 535 : Tritonde, le Pokémon Têtard

Épée : Lorsqu’un Tritonde pousse des cris aigus sous l’eau, des ondes ravissantes se propagent à la surface.

Bouclier : Il communique avec ses compagnons en émettant des ondes. Son cri d’alerte est inaudible pour les humains et les autres Pokémon.

-

No. 536 : Batracné, le Pokémon Vibration

Épée : Il affaiblit ses proies en émettant des ondes si fortes qu’elles leur donnent la migraine. Ensuite, il les saisit avec sa langue gluante.

Bouclier : Il lui arrive de pousser des cris ravissants. Plus ses protubérances sont grosses, plus le son porte loin.

-

No. 537 : Crapustule, le Pokémon Vibration

Épée : En faisant vibrer tous les pustules de son corps, il peut provoquer des secousses similaires à celles d’un séisme. Il est proche des Cradopaud.

Bouclier : Ce Pokémon est un excellent masseur grâce aux vibrations de ses pustules. Les personnes âgées l’apprécient particulièrement.

-

No. 538 : Judokrak, le Pokémon Judo

Épée : Ses techniques de projection sont sans égal. Quand il se bat, sa sueur coule sur sa ceinture et lui donne une teinte plus foncée.

Bouclier : Ils s’entraînent intensément par groupes de cinq. Ceux qui ne peuvent pas suivre le rythme abandonnent leur ceinture et se retirent.

-

No. 539 : Karaclée, le Pokémon Karaté

Épée : Il cherche à tout prix à devenir plus fort. Il est conseillé de ne pas le déranger quand il s’entraîne en montagne.

Bouclier : Après avoir suivi un entraînement intensif, la puissance du tranchant de sa main est telle qu’il peut fendre la mer en deux.

-

No. 546 : Doudouvet, le Pokémon Boule Coton

Épée : Il sème du coton pour se protéger. Il lui arrive d’être emporté par une tempête à l’autre bout du monde.

Bouclier : Les marques de luxe utilisent les étoffes splendides issues du mélange des cotons de Doudouvet et de Blancoton.

-

No. 547 : Farfaduvet, le Pokémon Vole Vent

Épée : Il joue de mauvais tours en répandant son coton. Si on le mouille, il s’alourdit et ne peut plus bouger, ce qui l’oblige à s’avouer vaincu.

Bouclier : Son coton se met à gonfler sous les rayons du soleil. Quand il est trop volumineux, il s’effiloche et se répand aux alentours.

-

No. 550 : Bargantua, le Pokémon Violent (Motif Bleu)

Épée : On le mangeait souvent, jadis. Il paraît que sa chair est légère et tendre.

Bouclier : Connus pour leur violence, ils se battent le plus souvent contre les bancs de Bargantua Motif Rouge.

-

No. 550 : Bargantua, le Pokémon Violent (Motif Rouge)

Épée : Le capturer est un défi que les Pêcheurs aiment relever. Ils vont jusqu’à en libérer illégalement dans les lacs, ce qui conduit à leur prolifération.

Bouclier : On l’utilisait autrefois en cuisine. La chair grasse des Bargantua à motif rouge était plutôt destinée aux jeunes.

-

No. 554 : Darumarond, le Pokémon Daruma

Épée : La flamme qui brûle dans son corps est sa source d’énergie. Si le feu s’affaiblit, il s’endort sur-le-champ.

Bouclier : On a beau le pousser ou le tirer, quand il dort, rien ne le fait vaciller. Cette qualité lui a valu de devenir un emblème pour les porte-bonheurs.

-

No. 554 : Darumarond, le Pokémon Daruma (Forme de Galar)

Épée : En vivant sur des terres enneigées, sa poche à flammes s’est atrophiée à cause du froid, mais il a développé un organe qui produit un air glacé.

Bouclier : Plus leur corps est froid, plus ils sont en forme. Ils s’amusent en faisant des batailles de boules de neige, qu’ils créent en refroidissant leur souffle.

-

No. 555 : Darumacho, le Pokémon Enflammé

Épée : Véritable tête brûlée, il possède assez de force dans ses gros bras pour réduire en poussière un camion-benne à coups de poing.

Bouclier : Sa puissance augmente à mesure que la flamme de son corps s’intensifie. La température de celle-ci peut parfois dépasser les 1 400 °C.

-

No. 555 : Darumacho, le Pokémon Enflammé (Mode Transe)

Épée : Entrer dans un état de méditation profonde lui permet de calmer son esprit et d’accroître la puissance de ses pouvoirs psychiques.

Bouclier : Quand il est blessé, il devient aussi immobile que la pierre. Il est en fait en train d’aiguiser son esprit grâce à la méditation.

-

No. 555 : Darumacho, le Pokémon Enflammé (Forme de Galar)

Épée : Il conserve sa nourriture dans la boule de neige sur sa tête. Les jours de blizzard, il descend dans les villages habités par les humains.

Bouclier : Il est doux de nature, mais aussi très puissant. Il gèle la boule de neige sur sa tête en un instant avant de donner des coups de boule.

-

No. 555 : Darumacho, le Pokémon Enflammé (Forme de Galar, Mode Transe)

Épée : Sa colère a ravivé sa poche à flammes qui était censée être atrophiée. Il crache du feu dans tous les sens sans faire attention aux alentours.

Bouclier : C’est la forme courroucée de Darumacho. Même si son corps fond, il crache du feu dans tous les sens jusqu’à ce que sa colère s’apaise.

-

No. 556 : Maracachi, le Pokémon Cactus

Épée : Il produit un bruit de maracas. Quand il danse à un rythme enjoué, il surprend les Pokémon oiseaux, qui s’enfuient alors à tire-d’aile.

Bouclier : Il sème les graines de ses fleurs une fois par an. Celles-ci abondent en nutriments et représentent une denrée précieuse dans le désert.

-

No. 557 : Crabicoque, le Pokémon Lithicole

Épée : Quand il trouve un caillou qui lui plaît, il y creuse un trou et s’en sert comme d’une maison. C’est l’ennemi juré des Nodulithe et des Charbi.

Bouclier : S’il ne trouve pas de bon caillou à creuser pour s’y loger, il élit domicile dans un des trous du corps d’Hippodocus.

-

No. 558 : Crabaraque, le Pokémon Lapidicole

Épée : Il préfère les endroits secs, et rentre dans son rocher quand il pleut. Il défend farouchement son territoire.

Bouclier : Ses meilleures armes sont ses pinces. Elles sont si dures qu’elles peuvent ébrécher les Protecteurs de Rhinastoc.

-

No. 559 : Baggiguane, le Pokémon Mue

Épée : C’est un Pokémon dangereux qui distribue des coups de tête à quiconque ose croiser son regard.

Bouclier : Il se protège grâce à sa peau robuste. On dit que quand celle-ci ne peut plus s’étirer davantage, c’est qu’il est sur le point d’évoluer.

-

No. 560 : Baggaïd, le Pokémon Gang

Épée : Son coup de pied nonchalant possède une force de destruction si grande qu’il peut briser les piliers en béton de Bétochef.

Bouclier : Il est de nature violente, mais au fond de lui, il tient à sa famille, à ses amis et à son territoire.

-

No. 561 : Cryptéro, le Pokémon Similoiseau

Épée : Il vole grâce à ses pouvoirs psychiques. Certains disent qu’il était le dieu protecteur d’une ville antique, d’autres, son messager.

Bouclier : En fouillant sous le sable du désert survolé par Cryptéro, on a retrouvé les vestiges de ce que l’on croit être une ville antique.

-

No. 562 : Tutafeh, le Pokémon Âme

Épée : Il passe ses nuits à errer dans les ruines. On raconte que le masque qu’il porte représente son visage quand il était humain.

Bouclier : Il est né de l’âme d’un être humain d’un peuple antique. Il erre dans les ruines à la recherche de quiconque reconnaîtra son visage.

-

No. 562 : Tutafeh, le Pokémon Âme (Forme de Galar)

Épée : Tutafeh a pris possession d’une tablette en argile où est gravée une malédiction. On dit qu’il aspire la rancune des autres pour en faire sa force.

Bouclier : On pense que ce Pokémon est né d’une âme vengeresse aspirée par une ancienne tablette d’argile.

-

No. 563 : Tutankafer, le Pokémon Cercueil

Épée : Son corps en or brille de mille feux. On raconte qu’il ne se souvient désormais plus de l’époque où il était un être humain.

Bouclier : On le voit souvent représenté sur les murs des vieilles sépultures des rois en tant que symbole de leur richesse.

-

No. 568 : Miamiasme, le Pokémon Sac Poubelle

Épée : Il raffole des endroits sales. Si on laisse traîner des ordures dans une pièce trop longtemps, il finit par en faire son domicile.

Bouclier : Il est né d’un sac poubelle rempli d’ordures. Le gaz empoisonné qu’il exhale est très apprécié des Smogogo de Galar.

-

No. 569 : Miasmax, le Pokémon Dépotoir

Épée : Il produit du poison dans son corps à partir des ordures qu’il ingurgite. Selon ce qu’il mange, la composition des toxines diffère.

Bouclier : Le liquide qu’il projette de son bras droit est si toxique que si une créature fragile en est aspergée, elle succombe sur-le-champ.

-

No. 569 : Miasmax, le Pokémon Dépotoir (Forme Gigamax)

Épée : La force du Gigamax a densifié ses gaz toxiques et les a remodelés en forme de vieux jouets abandonnés.

Bouclier : Quiconque entre en contact avec le gaz toxique qui jaillit de sa bouche et de ses doigts sera empoisonné jusqu’aux os.

-

No. 572 : Chinchidou, le Pokémon Chinchilla

Épée : Il époussette les saletés avec sa queue. Il est d’une aide précieuse pour faire le ménage, mais il est très tatillon sur la propreté.

Bouclier : Les Chinchidou se saluent en se frottant la queue. Celui qui a la plus volumineuse en tire une certaine fierté.

-

No. 573 : Pashmilla, le Pokémon Écharpe

Épée : Il ne supporte pas de voir le moindre grain de poussière. Il utilise l’huile qu’il sécrète pour recouvrir son nid d’un revêtement protecteur.

Bouclier : La sécrétion huileuse de ses poils lui permet de dévier les attaques. Elle s’arrache à prix d’or sur les marchés.

-

No. 574 : Scrutella, le Pokémon Dévisageur

Épée : Il n’est encore qu’un enfant, mais il lui arrive de se battre avec l’énergie psychique concentrée dans ses antennes en forme de rubans.

Bouclier : Parfois, ce Pokémon chuchote alors qu’il n’y a personne aux alentours. On raconte qu’il parle à une entité que personne ne peut voir.

-

No. 575 : Mesmérella, le Pokémon Magouilleur

Épée : On raconte qu’il enlève les enfants endormis pendant les nuits étoilées. Cela lui vaut d’être considéré comme un démon punisseur.

Bouclier : Ses pouvoirs psychiques semblent atteindre leur paroxysme pendant les nuits étoilées, mais nul ne sait s’il a un rapport avec l’espace.

-

No. 576 : Sidérella, le Pokémon Cosmique

Épée : Il prédit l’avenir à partir du mouvement des étoiles. Il dispose de grands pouvoirs psychiques, mais il n’est pas de nature hostile.

Bouclier : Les criminels à qui Sidérella a révélé les derniers instants de leur vie ont tous été portés disparus le jour même.

-

No. 577 : Nucléos, le Pokémon Cellule

Épée : Ils communiquent entre eux par télépathie. S’ils subissent un choc physique violent, le fluide qui entoure leur corps se met à fuir.

Bouclier : On raconte que le curieux fluide qui entoure le corps de ce Pokémon lui permet de survivre dans l’espace.

-

No. 578 : Méios, le Pokémon Divisé

Épée : On prétend que lorsque ses deux cerveaux agissent à l’unisson, la portée de sa force mentale peut s’étendre sur un rayon d’un kilomètre.

Bouclier : Étant donné que ses deux cerveaux sont rarement sur la même longueur d’onde, il est impossible de prédire son comportement.

-

No. 579 : Symbios, le Pokémon Multiplié

Épée : Fier d’avoir des bras, il préfère s’en servir pour assommer ses adversaires plutôt que d’avoir recours à ses pouvoirs psychiques.

Bouclier : S’il ne s’agissait pas d’un poison violent que seul Symbios peut boire, son curieux fluide pourrait, selon les dires, rendre plus intelligent.

-

No. 582 : Sorbébé, le Pokémon Poudreuse

Épée : Il ne peut pas vivre dans les contrées chaudes. Il souffle un air glacial pour faire tomber la neige, puis s’y plonge pour dormir.

Bouclier : On raconte qu’il est né de stalactites. Il gèle les alentours en soufflant de l’air à - 50 °C pour améliorer son confort.

-

No. 583 : Sorboul, le Pokémon Grêle

Épée : Il boit de l’eau pure pour gonfler son corps de glace. On le voit rarement les jours ensoleillés.

Bouclier : Bien qu’il gèle ses ennemis en soufflant de l’air à - 100 °C, sa gentillesse l’empêche de leur ôter la vie.

-

No. 584 : Sorbouboul, le Pokémon Congère

Épée : Lorsqu’il a les nerfs en boule, il provoque un blizzard qui gèle tout le monde, alliés comme adversaires.

Bouclier : La température de son corps est d’environ - 6 °C. On raconte que ce Pokémon naît lorsque deux Sorboul se collent l’un à l’autre.

-

No. 588 : Carabing, le Pokémon Carabe

Épée : Son corps étrangement structuré a la faculté de réagir à l’électricité. Il évolue lorsqu’il croise un Escargaume.

Bouclier : Il crache un liquide qui dissout les coquilles des Escargaume pour se régaler de leur contenu.

-

No. 589 : Lançargot, le Pokémon Chevalier

Épée : Il a volé la coquille d’Escargaume pour obtenir une armure parfaite. Il jouit d’une très grande popularité à Galar.

Bouclier : Il charge ses ennemis en brandissant ses lances. Il existe un célèbre tableau représentant la joute entre un Lançargot et un Palarticho.

-

No. 592 : Viskuse, le Pokémon Flottaison (Mâle)

Épée : Il utilise ses membres en forme de voiles pour enlacer ses proies et les entraîner à 8 000 m de profondeur sous la surface de l’eau.

Bouclier : Ses membres en forme de voiles fins sont couverts de milliers de dards venimeux. Chez la femelle, ces dards sont un peu plus longs.

-

No. 592 : Viskuse, le Pokémon Flottaison (Femelle)

Épée : Il utilise ses membres en forme de voiles pour enlacer ses proies et les entraîner à 8 000 m de profondeur sous la surface de l’eau.

Bouclier : Ses membres en forme de voiles fins sont couverts de milliers de dards venimeux. Chez la femelle, ces dards sont un peu plus longs.

-

No. 593 : Moyade, le Pokémon Flottaison (Mâle)

Épée : Son corps est composé presque entièrement d’une substance identique à l’eau de mer. Les épaves de navires sont ses bastions.

Bouclier : La couronne sur sa tête grossit de plus en plus à mesure que ce Pokémon aspire de l’énergie vitale.

-

No. 593 : Moyade, le Pokémon Flottaison (Femelle)

Épée : Son corps est composé presque entièrement d’une substance identique à l’eau de mer. Les épaves de navires sont ses bastions.

Bouclier : La couronne sur sa tête grossit de plus en plus à mesure que ce Pokémon aspire de l’énergie vitale.

-

No. 595 : Statitik, le Pokémon Crampon

Épée : Il s’accroche au corps des autres Pokémon pour absorber leur électricité statique. Il est incapable d’en produire tout seul.

Bouclier : Il s’accroche aux autres Pokémon pour aspirer leur électricité statique. On en trouve souvent collés au postérieur de Voltoutou.

-

No. 596 : Mygavolt, le Pokémon Araclectrik

Épée : Il attaque en projetant les poils de son abdomen chargés en électricité. La victime reste alors paralysée pendant trois jours et trois nuits.

Bouclier : Il piège les oisillons qui ne savent pas encore voler en tissant une toile électrique près des nids des Pokémon oiseaux.

-

No. 597 : Grindur, le Pokémon Graine Épine

Épée : Il se protège en projetant ses épines, mais il lui faut beaucoup d’entraînement pour réussir à tirer dans une direction précise.

Bouclier : Il aime les grottes pleines de mousse. Les enzymes contenues dans ces plantes l’aident à obtenir des épines grandes et solides.

-

No. 598 : Noacier, le Pokémon Boule Épine

Épée : Il fissure la roche avec ses épines pour ensuite absorber les nutriments qui s’y trouvent grâce à l’extrémité de ses tentacules.

Bouclier : Ses épines sont plus solides que l’acier. Il plante celles de ses tentacules dans les parois rocheuses pour se déplacer.

-

No. 599 : Tic, le Pokémon Engrenage

Épée : Ses deux rouages sont plus soudés que des jumeaux. Si on essaie de les combiner à d’autres rouages, ils ne s’entendent pas très bien.

Bouclier : Les humains auraient inventé les mécanismes à engrenages il y a fort longtemps, en observant ce Pokémon.

-

No. 600 : Clic, le Pokémon Engrenage

Épée : Quand le combat devient sérieux, la partie extérieure du grand rouage s’aligne parfaitement avec le petit pour accélérer leur rotation.

Bouclier : Ce Pokémon symbolisant la technologie industrielle est souvent utilisé dans le logo des entreprises de Galar.

-

No. 601 : Cliticlic, le Pokémon Engrenage

Épée : Il peut envoyer de terribles décharges électriques de la pointe de ses pics. Il accumule de grandes quantités d’énergie dans son noyau rouge.

Bouclier : Bien que son nouveau rouage à pointes ne soit pas doué de vie, il parvient à le faire tourner à grande vitesse avec les deux autres.

-

No. 605 : Lewsor, le Pokémon Cerveau

Épée : S’il se tient près d’une télé, d’étranges panoramas apparaissent à l’écran. On raconte qu’il s’agirait de paysages venus des terres natales de Lewsor.

Bouclier : Ce Pokémon a été découvert il y a environ 50 ans. Son cerveau surdéveloppé lui permet d’utiliser ses pouvoirs psychiques avec aisance.

-

No. 606 : Neitram, le Pokémon Cerveau

Épée : À chaque fois que Neitram se matérialise dans une pâture, un Moumouflon disparaît dans des circonstances mystérieuses.

Bouclier : Il peut manipuler les souvenirs de son adversaire à loisir. Parfois, on l’aperçoit en train de vagabonder au-dessus des champs de blé.

-

No. 607 : Funécire, le Pokémon Chandelle

Épée : Son corps est tiède, réchauffé par sa flamme. Il prend les personnes égarées par la main et les guide vers le monde des esprits.

Bouclier : Plus les victimes dont il aspire l’énergie vitale sont jeunes, plus sa flamme grandit et luit lugubrement.

-

No. 608 : Mélancolux, le Pokémon Lampe

Épée : Comme il apparaît dès qu’une personne est sur le point de trépasser, les gens le craignent et le prennent pour un messager de la mort.

Bouclier : Il se cache en ville en se faisant passer pour un lampadaire. Lorsqu’il repère une personne dont l’heure est proche, il la suit en catimini.

-

No. 609 : Lugulabre, le Pokémon Invitation

Épée : Il s’installe dans les résidences anciennes. Pour hypnotiser son adversaire, il agite les flammes de ses bras de manière inquiétante.

Bouclier : On raconte que dans les manoirs éclairés par des Lugulabre, les funérailles s’enchaînent sans discontinuer.

-

No. 610 : Coupenotte, le Pokémon Crocs

Épée : Il vit dans des terriers qu’il creuse à même le sol, et organise des concours avec ses camarades pour voir qui peut briser la Baie la plus dure.

Bouclier : Il joue avec ses congénères à se donner de grands coups de crocs. Peu importe s’ils se cassent : ils repousseront aussitôt.

-

No. 611 : Incisache, le Pokémon Hachomenton

Épée : Une fois cassés, ses crocs ne repoussent pas. Après les combats, il les aiguise avec soin sur les pierres d’un ruisseau.

Bouclier : Son épiderme est dur comme une armure. Il est passé maître dans l’art de charger l’ennemi tout en le transperçant de ses crocs.

-

No. 612 : Tranchodon, le Pokémon Hachomenton

Épée : Ses longs crocs robustes sont sa plus grande fierté. Il lèche le sol pour en absorber les minéraux et ainsi renforcer sa dentition.

Bouclier : D’un naturel doux, il est cependant redoutable lorsqu’il se fâche. Il est très fier de ses crocs qui peuvent même découper des poutres d’acier.

-

No. 613 : Polarhume, le Pokémon Gelé

Épée : Quand il est en forme, sa goutte au nez devient encore plus visqueuse. Il n’hésite pas à s’essuyer le nez sur un adversaire qui lui déplaît.

Bouclier : Il renifle avant d’utiliser une capacité. Le froid intense contenu dans sa morve lui permet de lancer les capacités de type Glace.

-

No. 614 : Polagriffe, le Pokémon Congelé

Épée : Les crocs qu’il façonne en gelant son souffle sont plus durs que l’acier. Il sillonne les eaux des mers glaciales à la recherche de nourriture.

Bouclier : Il sillonne les mers glaciales avec aisance. Quand il est fatigué, il gèle l’eau de mer d’un souffle et se repose sur l’iceberg improvisé.

-

No. 616 : Escargaume, le Pokémon Escargot

Épée : Il se recroqueville dans sa carapace en fermant la visière lorsque des ennemis approchent. Carabing peut néanmoins en forcer l’entrée.

Bouclier : Il a l’étrange faculté de réagir à l’énergie électrique. On ne sait trop pourquoi, mais quand il se trouve aux côtés de Carabing, il évolue.

-

No. 617 : Limaspeed, le Pokémon Exuviateur

Épée : Il se bat avec célérité en projetant du poison. Il est si cool qu’il est souvent le héros de films ou de bandes dessinées à succès.

Bouclier : Il est bien plus agile sans sa coquille. La membrane en forme de bandelettes qui l’entoure l’empêche de se dessécher.

-

No. 618 : Limonde, le Pokémon Piège

Épée : Les vasières sont son habitat de prédilection. Il a développé un organe générant de l’électricité grâce aux bactéries présentes dans la boue.

Bouclier : Lorsque les parties jaunes de son corps envoient une puissante décharge électrique, il ébauche un sourire. Personne ne sait pourquoi.

-

No. 618 : Limonde, le Pokémon Piège (Forme de Galar)

Épée : À force de vivre dans de la boue riche en fer, son corps s’est transformé en acier très solide.

Bouclier : Il se cache dans la boue et attire l’attention de ses proies avec son étrange bouche. Il les coince ensuite dans ses nageoires d’acier dentelées.

-

No. 622 : Gringolem, le Pokémon Golem Ancien

Épée : Ce Pokémon très ancien a été façonné avec de l’argile. On ne sait pourquoi certains spécimens n’ont de cesse d’aligner de grosses pierres.

Bouclier : Ce Pokémon fait d’argile continue de respecter les ordres que son maître lui a donnés il y a quelques millénaires.

-

No. 623 : Golemastoc, le Pokémon Golem Ancien

Épée : Les murs des châteaux de jadis disposaient de créneaux, par lesquels les Golemastoc pouvaient tirer leurs rayons d’énergie.

Bouclier : Son énergie viendrait d’un mécanisme à mouvement perpétuel interne, mais jusqu’à présent, personne n’en a la preuve.

-

No. 624 : Scalpion, le Pokémon Coupant

Épée : Il accule ses ennemis en jouant de ses lames acérées, qu’il aiguise sur les pierres des berges.

Bouclier : Il vit en meute, sous les ordres d’un Scalproie. Il s’entraîne sans relâche en rêvant du jour où il sera chef de meute à son tour.

-

No. 625 : Scalproie, le Pokémon Tranchant

Épée : Il dirige des cohortes de Scalpion. Il garde constamment ses sous-fifres à l’œil pour parer à toute velléité de mutinerie.

Bouclier : Sa recherche des meilleurs endroits où trouver des pierres pour affûter ses lames le conduit souvent à affronter des Incisache.

-

No. 627 : Furaiglon, le Pokémon Aiglon

Épée : Il ne peut pas s’empêcher de défier les Pokémon qui ont l’air forts. Lorsqu’il perd, il pousse un cri assourdissant.

Bouclier : Sa poigne est telle qu’il peut réduire en miettes les plus dures des Baies. Belliqueux de nature, il n’hésite pas à défier tout le monde.

-

No. 628 : Gueriaigle, le Pokémon Vaillant

Épée : C’est un Pokémon fier et vaillant. Sa bravoure lui vaut d’être souvent utilisé comme emblème sur les blasons.

Bouclier : Son caractère agressif et violent lui a valu de perdre son rôle de transporteur à Galar au profit de Corvaillus.

-

No. 629 : Vostourno, le Pokémon Couche

Épée : Ils protègent leur derrière en portant un crâne comme couche. Ils se disputent les plus douillets d’entre eux.

Bouclier : Il grandit vite. Au sein du nid, les petits Vostourno héritent des couches en crâne de leurs aînés.

-

No. 630 : Vaututrice, le Pokémon Vostour

Épée : Malgré son naturel brutal, il recueille volontiers les Vostourno égarés et prend soin d’eux jusqu’à ce qu’ils soient en âge de quitter le nid.

Bouclier : Il se pare d’ossements qu’il a ramassés. Il semblerait qu’il choisisse la forme des os qu’il porte selon les dernières tendances.

-

No. 631 : Aflamanoir, le Pokémon Tamanoir

Épée : Il aspire de l’air par le bout de sa queue et produit ainsi sa fameuse langue de feu. Si on lui bouche la queue, il se sent mal.

Bouclier : Il se sert de sa flamme comme d’une langue. Il fait fondre peu à peu l’exosquelette des Fermite pour se délecter de leur chair.

-

No. 632 : Fermite, le Pokémon Fourmi Dure

Épée : Il dépose ses Œufs tout au fond de son terrier. Lorsqu’un Aflamanoir l’attaque, il se défend à l’aide de ses mandibules.

Bouclier : Sa grande mâchoire réduit même les rochers en miettes. Il se bat avec sa colonie pour protéger ses Œufs des attaques des Dunaconda.

-

No. 633 : Solochi, le Pokémon Rude

Épée : Il mord d’abord et réfléchit ensuite. On dit qu’il n’oublie jamais l’odeur de la nourriture qu’il aime.

Bouclier : Comme il ne voit rien, il se repère en mâchouillant tout ce qui se trouve autour de lui.

-

No. 634 : Diamat, le Pokémon Violent

Épée : Il cherche des proies en arpentant son territoire. Ses deux têtes se disputent souvent pour savoir quelle direction prendre.

Bouclier : Ses deux têtes se disputent la même proie. Il est toujours couvert de blessures, même s’il n’a affronté personne.

-

No. 635 : Trioxhydre, le Pokémon Brutal

Épée : Il dévore tout ce qui bouge. Bon nombre de légendes mentionnent des villages entiers rasés par un Trioxhydre.

Bouclier : Chacune de ses trois têtes mord à tour de rôle. Il attaque ses adversaires sans relâche, jusqu’à ce qu’ils s’écroulent.

-

No. 638 : Cobaltium, le Pokémon Cœur de Fer

Épée : Selon la légende, il aurait défié les Hommes, aux côtés de Terrakium et de Viridium, pour protéger les Pokémon d’Unys.

Bouclier : Dès la naissance, il a un air de chef. Même le plus terrible des adversaires file doux face à lui.

-

No. 639 : Terrakium, le Pokémon Grotte

Épée : Il possède un pouvoir incommensurable. Il se montre impitoyable envers ceux qui s’en prennent aux petits Pokémon.

Bouclier : Selon une légende d’Unys, Terrakium se serait jadis dressé contre les humains pour protéger les Pokémon.

-

No. 640 : Viridium, le Pokémon Plaine Verte

Épée : Selon la légende, il aurait combattu aux côtés de Cobaltium et de Terrakium pour protéger les Pokémon d’Unys.

Bouclier : Rapide comme le vent, il s’abat tel un tourbillon sur ses ennemis avant de les transpercer sans pitié de ses cornes acérées.

-

No. 643 : Reshiram, le Pokémon Blanc Réel

Épée : Il vole grâce à la propulsion générée par les flammes de sa queue. Il serait capable de réduire le monde en cendres.

Bouclier : Selon un mythe, lorsque les gens ne font aucun cas de la Réalité et s’abandonnent à la cupidité, Reshiram rase le pays entier avec ses flammes.

-

No. 644 : Zekrom, le Pokémon Noir Idéal

Épée : Lorsque sa queue se met à tourner comme un réacteur, il produit des éclairs qui transpercent tout autour de lui.

Bouclier : Selon la légende, lorsque les gens perdent tout sens de ce qui est juste, Zekrom réduit le pays entier en cendres avec de terribles éclairs.

-

No. 646 : Kyurem, le Pokémon Frontière

Épée : Il possède une puissance qui dépasse celle de Reshiram et de Zekrom, mais il a scellé son corps grâce à son souffle glacé.

Bouclier : Il se serait congelé lui-même avec son souffle glacé pour stabiliser sa structure cellulaire.

-

No. 646 : Kyurem, le Pokémon Frontière (Blanc)

Épée : En absorbant Reshiram, avec qui il partage le même ADN, il est devenu capable d’utiliser à la fois l’énergie du feu et de la glace.

Bouclier : Il a prédit un futur où humains et Pokémon vivront dans un monde où la Réalité prévaut. Il fait tout son possible pour protéger cet avenir.

-

No. 646 : Kyurem, le Pokémon Frontière (Noir)

Épée : On dit qu’il se bat pour défendre un monde Idéal dans lequel Pokémon et humains cohabiteront.

Bouclier : En absorbant Zekrom, avec qui il partage le même ADN, il est devenu capable d’utiliser à la fois l’énergie de l’électricité et de la glace.

-

No. 647 : Keldeo, le Pokémon Poulain

Épée : Cobaltium, Terrakium et Viridium lui ont appris à se battre. Il poursuit son entraînement en parcourant le monde.

Bouclier : Lorsqu’il livre un combat difficile, la corne sur son front se renforce et se développe, ce qui éveillerait sa véritable puissance.

-

No. 647 : Keldeo, le Pokémon Poulain (Aspect Décidé)

Épée : Bien décidé à se battre, Keldeo a changé de forme grâce à l’énergie qui parcourt maintenant tout son corps.

Bouclier : Le pouvoir qui sommeillait au plus profond de lui s’est concentré dans sa corne, qui est devenue une lame capable de fendre n’importe quoi.

-

No. 659 : Sapereau, le Pokémon Fouisseur

Épée : Il est très doué pour creuser avec ses oreilles. Il peut forer un terrier atteignant dix mètres de profondeur en une nuit.

Bouclier : Il est sensible au danger. Lorsqu’il entend le battement d’ailes de Corvaillus, il creuse prestement un terrier et s’y cache.

-

No. 660 : Excavarenne, le Pokémon Fouisseur

Épée : Aussi puissant qu’une pelleteuse, il peut venir à bout de la roche la plus dure. On fait souvent appel à lui pour forer des tunnels.

Bouclier : La fourrure de son ventre est un excellent isolant thermique. Jadis, on fabriquait des vêtements chauds en se servant de sa mue.

-

No. 674 : Pandespiègle, le Pokémon Garnement

Épée : C’est en copiant son mentor, Pandarbare, qu’il apprend toutes les ficelles du métier, de l’art du combat à la capture des proies.

Bouclier : Il dévisage toujours ses adversaires d’un air renfrogné pour être pris au sérieux, mais dès que la tension retombe, son sourire reprend le dessus.

-

No. 675 : Pandarbare, le Pokémon Patibulaire

Épée : Ce Pokémon agressif a recours à la force pour faire taire ceux qui le contrarient. Il adore combattre les Ixon.

Bouclier : Il anticipe les mouvements de son adversaire grâce à sa feuille. Ses coups de poing peuvent réduire un camion-benne en un tas de ferraille.

-

No. 677 : Psystigri, le Pokémon Retenue

Épée : Sous son masque inexpressif, il est en fait constamment en train d’essayer de contenir ses puissants pouvoirs psychiques.

Bouclier : Il possède des pouvoirs psychiques si puissants qu’il peut faire valser un catcheur. Malheureusement, il a du mal à les contrôler.

-

No. 678 : Mistigrix, le Pokémon SelfContrôle (Mâle)

Épée : Les motifs en forme d’yeux, à l’intérieur de ses oreilles, sont la source de ses pouvoirs psychiques. La plupart du temps, il cache ces pouvoirs.

Bouclier : Le mâle a un instinct de défense très développé. Il n’hésite pas à lancer une attaque à pleine puissance pour protéger ses partenaires et lui.

-

No. 678 : Mistigrix, le Pokémon SelfContrôle (Femelle)

Épée : Les femelles sont un peu plus agressives et égoïstes que les mâles. Quand elles sont fâchées, elles se vengent avec leurs pouvoirs psychiques.

Bouclier : Ses pouvoirs psychiques sont assez puissants pour détruire un pétrolier s’il les utilise sans retenue. Il est grognon, mais c’est ce qui fait son charme.

-

No. 679 : Monorpale, le Pokémon Glaive

Épée : L’âme de Monorpale est celle d’un humain qui a été tué il y a fort longtemps, par la même lame qui forme maintenant son corps.

Bouclier : L’œil bleu sur la garde de la lame est le véritable corps de Monorpale. Il aspire l’énergie vitale des gens avec son étoffe usée par le temps.

-

No. 680 : Dimoclès, le Pokémon Glaive

Épée : Il s’est dédoublé en évoluant. Il intimide ses ennemis à grands coups de bruits métalliques en entrechoquant ses deux lames.

Bouclier : Ses deux lames abattent leurs proies en enchaînant les attaques et les parades à un rythme effréné.

-

No. 681 : Exagide, le Pokémon Noble Lame (Forme assaut)

Épée : Sous cette forme, il excelle en attaque. Il utilise le poids et la puissance de l’acier pour détruire ses adversaires.

Bouclier : Un roi régnait jadis, un Exagide à ses côtés. L’absorption de l’énergie vitale du souverain causa sa perte, ainsi que celle de son royaume.

-

No. 681 : Exagide, le Pokémon Noble Lame (Forme Parade)

Épée : Grâce à son corps en acier et à sa barrière psychique, il peut se défendre en affaiblissant toutes sortes d’attaques.

Bouclier : Grâce à ses puissants pouvoirs spirituels, il a contrôlé des humains et des Pokémon pour créer un pays conforme à ses idéaux.

-

No. 682 : Fluvetin, le Pokémon Fragrance

Épée : Ce Pokémon sécrète son doux parfum grâce à un organe en forme de poche. S’il modifie son alimentation, l’odeur de son parfum change.

Bouclier : Une douce odeur qui charme les gens émane de son corps. Les dames nobles raffolaient de lui.

-

No. 683 : Cocotine, le Pokémon Parfum

Épée : Un parfum capiteux émane constamment de sa fourrure. Ce parfum est si fort qu’il peut priver son Dresseur d’odorat.

Bouclier : Il peut émettre une puanteur si infâme qu’elle prive ses ennemis de leur combativité, ou un parfum si réconfortant qu’il encourage ses alliés.

-

No. 684 : Sucroquin, le Pokémon Confiserie

Épée : Il mange son propre poids en sucre chaque jour. S’il n’a pas sa dose de sucreries, il devient horriblement grognon.

Bouclier : Sa douce fourrure possède une odeur sucrée comme la barbe à papa. Il produit des filaments gluants pour empêtrer ses adversaires.

-

No. 685 : Cupcanaille, le Pokémon Mousseline

Épée : Il peut diagnostiquer l’état de santé mentale et physique de quelqu’un rien qu’à l’odorat. Un tel don pourrait avoir des applications en médecine.

Bouclier : Sa fourrure est si aérée qu’elle le rend très doux et très agréable au toucher, et bien plus léger qu’il en a l’air.

-

No. 686 : Sepiatop, le Pokémon Rotation

Épée : Il fait clignoter son corps lumineux en tournoyant. Il communique avec ses congénères à l’aide de signaux de lumière.

Bouclier : Il sape la combativité de son adversaire en faisant clignoter son corps lumineux, puis profite de cet instant de répit pour s’enfuir.

-

No. 687 : Sepiatroce, le Pokémon Révolution

Épée : Il manipule à sa guise ceux qui se sont laissé hypnotiser en observant son corps lumineux trop longtemps.

Bouclier : On raconte que ses pouvoirs hypnotiques seraient à l’origine d’évènements qui ont bouleversé le cours de l’Histoire.

-

No. 688 : Opermine, le Pokémon Bimane

Épée : Ils vivent par groupes de deux sur un rocher qui leur convient en bord de mer. À marée haute, le duo coopère pour capturer des proies.

Bouclier : Il faut que les deux bras travaillent bien ensemble s’ils souhaitent survivre, sinon leur défense et leur attaque en souffrent grandement.

-

No. 689 : Opermine, le Pokémon Assemblage

Épée : Sept Opermine s’assemblent pour former un Golgopathe. La tête commande les autres membres.

Bouclier : Il scrute les environs avec les yeux de ses paumes. En cas d’urgence, ses membres peuvent prendre des initiatives pour triompher de l’ennemi.

-

No. 694 : Galvaran, le Pokémon Générateur

Épée : Il absorbe les rayons du soleil en dépliant la peau de sa tête pour produire l’électricité nécessaire à ses puissantes capacités Électrik.

Bouclier : Il peut générer de l’électricité grâce au soleil. Si on le dérange en pleine production d’énergie, cela le stresse et l’affaiblit.

-

No. 695 : Iguolta, le Pokémon Générateur

Épée : Il était révéré dans un royaume des sables aujourd’hui disparu. Il est arrivé à Galar dans une cargaison de pierres précieuses.

Bouclier : Lorsqu’il déploie sa collerette pour emmagasiner la lumière du soleil, il génère à lui seul assez d’électricité pour alimenter une grande ville.

-

No. 700 : Nymphali, le Pokémon Attachant

Épée : Grâce à ses antennes semblables à des rubans, il peut émettre des ondes neutralisant l’hostilité et ainsi mettre fin aux querelles.

Bouclier : Un conte de Galar relate la victoire d’un beau Nymphali sur un terrible Pokémon Dragon.

-

No. 701 : Brutalibré, le Pokémon Catcheur

Épée : Il utilise des tactiques basées sur son agilité pour fatiguer son adversaire, et termine le combat par une magnifique frappe décisive.

Bouclier : Il prend toujours la pose avant de donner le coup de grâce à son adversaire. Certains en profitent pour contre-attaquer.

-

No. 704 : Mucuscule, le Pokémon Mollusque

Épée : Son corps est principalement composé d’eau. S’il se déshydrate, il devient tout rabougri. C’est le plus faible des Pokémon Dragon.

Bouclier : Ses cornes sont des organes sensoriels qui lui permettent de se cacher quand il détecte des ennemis. C’est grâce à cela qu’il vit toujours.

-

No. 705 : Colimucus, le Pokémon Mollusque

Épée : Étant donné sa faiblesse, c’est uniquement grâce à son fluide pouvant tout dissoudre qu’il a échappé à une extinction quasi certaine.

Bouclier : Son petit cerveau est caché dans la bosse qui est sur son dos. Il ne pense pas à grand-chose, si ce n’est à se nourrir et à fuir devant ses ennemis.

-

No. 706 : Muplodocus, le Pokémon Dragon

Épée : Il arrive qu’il ne comprenne pas les ordres de son Dresseur et qu’il le regarde d’un air ahuri. Cette réaction adorable l’a rendu populaire.

Bouclier : Il attaque à l’aide de ses longues cornes. Ses coups sont cent fois plus puissants que ceux d’un champion poids lourds de boxe.

-

No. 708 : Brocélôme, le Pokémon Souche

Épée : Ce Pokémon prend vie lorsque l’âme d’un enfant disparu en forêt prend possession d’une souche d’arbre.

Bouclier : Il imite des cris d’enfants pour pousser les adultes à venir se perdre au plus profond de la forêt.

-

No. 709 : Desséliande, le Pokémon Vieillarbre

Épée : Les bûcherons qui viennent couper des arbres en forêt ont peur d’être dévorés par Desséliande. Il est gentil avec les Pokémon habitant les bois.

Bouclier : Il étire les fines racines de ses pieds pour établir une connexion avec les autres arbres de la forêt et ainsi les contrôler.

-

No. 710 : Pitrouille, le Pokémon Citrouille

Épée : Les âmes errantes de ce monde s’introduisent dans son corps pour rejoindre l’au-delà.

Bouclier : Il peut manipuler les humains et les Pokémon en les hypnotisant grâce à la lumière qui filtre par les trous de son ventre en forme de citrouille.

-

No. 710 : Pitrouille, le Pokémon Citrouille (Mini)

Épée : Les Pitrouille Taille Mini aiment emporter l’âme des enfants vers l’au-delà.

Bouclier : On dit que le corps de ce Pokémon est tout petit, car il a toujours vécu entouré de très peu d’âmes errantes.

-

No. 710 : Pitrouille, le Pokémon Citrouille (Maxi)

Épée : Les Pitrouille Taille Maxi aiment emporter l’âme des adultes vers l’au-delà.

Bouclier : On dit que le corps de ce Pokémon est assez grand, car il a toujours vécu entouré de beaucoup d’âmes errantes.

-

No. 710 : Pitrouille, le Pokémon Citrouille (Ultra)

Épée : Les Pitrouille Taille Ultra adorent les esprits des humains de très grande taille.

Bouclier : On dit que le corps de ce Pokémon est devenu gigantesque, car il a toujours vécu entouré d’énormément d’âmes errantes.

-

No. 710 : Pitrouille, le Pokémon Citrouille (Ultra)

Épée : Les Pitrouille Taille Ultra adorent les esprits des humains de très grande taille.

Bouclier : On dit que le corps de ce Pokémon est devenu gigantesque, car il a toujours vécu entouré d’énormément d’âmes errantes.

-

No. 711 : Banshitrouye, le Pokémon Citrouille

Épée : Les lugubres lamentations nocturnes de son ventre seraient en fait les cris de souffrance d’âmes en peine, résonnant depuis l’au-delà.

Bouclier : Les soirs de nouvelle lune, il frappe aux portes des maisons. Si quelqu’un a le malheur de lui ouvrir, il l’emporte aussitôt dans l’au-delà.

-

No. 711 : Banshitrouye, le Pokémon Citrouille (Mini)

Épée : Les Banshitrouye Taille Mini revêtent la forme d’enfants pour tromper les adultes et les emmener vers l’au-delà.

Bouclier : C’est l’évolution d’un Pitrouille Taille Mini. Il a hérité de sa petite taille.

-

No. 711 : Banshitrouye, le Pokémon Citrouille (Maxi)

Épée : Les Banshitrouye Taille Maxi revêtent la forme d’adultes et prennent la main des enfants pour les emmener vers l’au-delà.

Bouclier : C’est l’évolution d’un Pitrouille Taille Maxi. Il a hérité de sa grande taille.

-

No. 711 : Banshitrouye, le Pokémon Citrouille (Ultra)

Épée : Les Banshitrouye Taille Ultra emmèneront de force n’importe qui vers l’au-delà, peu importe leur âge.

Bouclier : C’est l’évolution d’un Pitrouille Taille Ultra. Il a hérité de sa très grande taille.

-

No. 712 : Grelaçon, le Pokémon Glaçon

Épée : Grâce à son souffle glacé à - 100 °C, il peut geler l’humidité dans l’air et se façonner une carapace de glace.

Bouclier : Il vit dans les régions les plus froides, agrippé aux Séracrawl. Il gèle ses pattes sur leur dos pour se maintenir en place.

-

No. 713 : Séracrawl, le Pokémon Iceberg

Épée : Il sillonne les eaux glacées des pôles en se mêlant aux icebergs, une foule de Grelaçon collée à son dos.

Bouclier : Les crevasses sur son dos s’approfondissent au cours de la journée, mais se comblent de nouveau pendant la nuit.

-

No. 714 : Sonistrelle, le Pokémon Ondes

Épée : À la tombée de la nuit, il quitte la grotte où il réside et s’envole à la recherche de fruits mûrs avec ses ultrasons.

Bouclier : Il peut contrôler des ondes à n’importe quelle fréquence du spectre. Même les plus grands Pokémon ne peuvent supporter ses ultrasons.

-

No. 715 : Bruyverne, le Pokémon Ondes

Épée : Il n’hésite pas à anéantir ses pauvres adversaires qui se retrouvent sans défense dans les ténèbres. Il est d’une nature cruelle et impulsive.

Bouclier : Il plane dans les ténèbres, blessant ses ennemis à coups d’ultrasons pouvant briser des rochers avant de les achever de ses crocs acérés.

-

No. 722 : Brindibou, le Pokémon Plumefeuille

Épée : En vol, il attaque en lançant ses plumes aiguisées comme des lames. Au corps à corps, il se bat en donnant de violents coups de patte.

Bouclier : Pendant la journée, il emmagasine de l’énergie par photosynthèse. La nuit, il plane silencieusement à la recherche de proies.

-

No. 723 : Efflèche, le Pokémon Plum’acérée

Épée : Il vise les points faibles de ses ennemis et les frappe successivement de ses plumes affûtées comme des couteaux.

Bouclier : Il prend grand soin de son plumage, s’assurant ainsi d’avoir une apparence impeccable et des plumes aiguisées à souhait.

-

No. 724 : Archéduc, le Pokémon Plumeflèche

Épée : Il décoche les plumes acérées de ses ailes comme des flèches. Il ne rate jamais sa cible.

Bouclier : Il décoche ses plumes acérées en un dixième de seconde. Sa victime n’a pas le temps de le voir agir qu’elle est déjà grièvement touchée.

-

No. 725 : Flamiaou, le Pokémon Chat Feu

Épée : Dès qu’il a un instant, il fait sa toilette. Il déclenche ses attaques Feu en enflammant les poils qu’il a avalés en se léchant.

Bouclier : Quiconque essaie de le caresser avant d’avoir gagné sa confiance s’expose à de sérieuses griffures.

-

No. 726 : Matoufeu, le Pokémon Chat Feu

Épée : La poche à feu située à la base de son cou gagne en température pendant les combats et émet un bruit semblable à un grelot.

Bouclier : Quand il fait face à un adversaire redoutable, il redouble de combativité et la puissance calorifère de sa clochette augmente.

-

No. 727 : Félinferno, le Pokémon Vil Catcheur

Épée : Les flammes qui émanent de son nombril dépassent les 2 000 °C. Il n’est jamais aussi à l’aise que lorsque tous les coups sont permis.

Bouclier : Bien qu’il soit parfois brutal, il sait aussi se montrer attentionné en venant en aide aux petits Pokémon.

-

No. 728 : Otaquin, le Pokémon Otarie

Épée : Il fabrique des ballons élastiques pour se battre. Ils blessent l’ennemi en explosant à son contact.

Bouclier : Il s’entraîne sans relâche tous les jours pour réussir à créer de gros ballons de bonne qualité.

-

No. 729 : Otarlette, le Pokémon Starlette

Épée : Il esquive les attaques de ses adversaires avec ses légers pas de danse, puis leur assène une rafale de coups avec ses ballons.

Bouclier : Les soirs où la mer est calme, il danse avec ses congénères au son des chants d’Oratoria, le chef du groupe.

-

No. 730 : Oratoria, le Pokémon Soliste

Épée : Il manie ses ballons d’eau avec les ondes sonores qu’il émet. Celles-ci ressemblent à un chant céleste et mélodieux.

Bouclier : Les combats sont une véritable performance artistique, pour lui. Les spectateurs sont charmés par son chant et la danse de ses ballons.

-

No. 736 : Larvibule, le Pokémon Larve

Épée : Ses mandibules peuvent briser de très grosses branches. Même Minisange, son ennemi naturel, s’enfuit à tire-d’aile devant lui.

Bouclier : Il creuse son terrier dans le sol de la forêt avec ses grandes mandibules. Il raffole de la sève sucrée.

-

No. 737 : Chrysapile, le Pokémon Batterie

Épée : Il est bien protégé par sa robuste carapace, et se défend en générant un courant électrique au bout de ses mandibules.

Bouclier : Il possède une poche dans laquelle il emmagasine l’électricité qu’il produit en digérant des feuilles mortes.

-

No. 738 : Lucanon, le Pokémon Scarabée

Épée : L’électricité qu’il produit dans son ventre s’accumule dans ses larges mandibules. Il la libère sous forme d’un rayon puissant.

Bouclier : S’il emporte un Chrysapile en tant que batterie de secours, il peut tirer une salve de rayons électriques extrêmement puissants en plein vol.

-

No. 742 : Bombydou, le Pokémon Bombyle

Épée : Ce Pokémon raffole du pollen et du nectar. Il volette souvent près des Tournicoton pour collecter leur pollen.

Bouclier : Il perçoit l’aura de son ennemi et anticipe ses mouvements. Il parvient ainsi à éviter les attaques et à riposter dans la foulée.

-

No. 743 : Rubombelle, le Pokémon Bombyle

Épée : Il mélange du nectar et du pollen pour créer des boules qui ont divers effets, selon les quantités et les ingrédients utilisés.

Bouclier : Il a horreur d’être trempé par la pluie. On ne le voit que très rarement à Galar, région connue pour son temps couvert.

-

No. 746 : Froussardine, le Pokémon Minipoisson (Forme Solitaire)

Épée : Seul, il est vulnérable, mais quand il s’unit à ses congénères, il devient une créature que l’on surnomme le « démon des mers ».

Bouclier : Il s’unit à d’autres spécimens pour faire face aux ennemis puissants. En subissant des dégâts, le groupe se désagrège et il se retrouve tout seul.

-

No. 746 : Froussardine, le Pokémon Minipoisson (Forme Banc)

Épée : Individuellement, ils sont très faibles. Ils ont donc développé une tactique de déplacement en banc pour résister aux ennemis.

Bouclier : Ses yeux se mouillent quand il sent le danger approcher. Le scintillement de ses larmes sert de signal pour que ses congénères se rassemblent.

-

No. 747 : Vorastérie, le Pokémon Cruel

Épée : Ses piqûres causent un engourdissement qui se mue en démangeaisons si terribles qu’elles poussent la victime à se gratter jusqu’au sang.

Bouclier : Contrairement aux Vorastérie d’Alola, ceux de Galar ne font pas grand cas des cornes de Corayon.

-

No. 748 : Prédastérie, le Pokémon Cruel

Épée : Pour endurer les températures peu clémentes de Galar, il forme un dôme hermétique avec ses pattes pour conserver sa chaleur corporelle.

Bouclier : Sa poche à venin interne regorge d’un poison si violent que même un Wailord en souffrirait pendant trois jours entiers.

-

No. 749 : Tiboudet, le Pokémon Âne

Épée : Il est si fort qu’il peut aisément porter des charges allant jusqu’à 50 fois son poids. C’est un expert dans l’art d’utiliser la boue.

Bouclier : Il mâche de la terre pour créer une boue dont il s’enduit les jambes. Celle-ci lui permet alors d’arpenter même les routes accidentées.

-

No. 750 : Bourrinos, le Pokémon Cheval Trait

Épée : Il recouvre ses jambes d’une croûte de boue, les rendant ainsi plus dures que la pierre. Il peut alors détruire un camion d’un seul coup de jambe.

Bouclier : Il a assez d’endurance pour arpenter tout Galar sans relâche en tirant des charges dépassant les dix tonnes.

-

No. 751 : Araqua, le Pokémon Aquabulle

Épée : Il enveloppe sa tête dans une bulle d’eau qu’il a gonflée avec son abdomen. Il aime en comparer la taille avec celles de ses congénères.

Bouclier : Il vit principalement dans l’eau, mais s’il a besoin de s’aventurer sur la terre ferme pour chasser ses proies, il protège sa tête avec une bulle d’eau.

-

No. 752 : Tarenbulle, le Pokémon Aquabulle

Épée : Il piège ses proies dans des bulles qu’il lance avec ses pattes. Une fois qu’elles se sont noyées, il prend son temps pour les déguster.

Bouclier : Il prend soin de petits Araqua en les abritant dans sa bulle et en les laissant grignoter les restes de ses repas.

-

No. 755 : Spododo, le Pokémon Luminescent

Épée : Ses chapeaux sont délicieux, et les Pokémon de la forêt s’en délectent. Heureusement pour lui, ses couvre-chefs repoussent en une nuit.

Bouclier : Il vit dans les forêts sombres même en plein jour. Il dissémine des spores clignotantes pour endormir ses ennemis.

-

No. 756 : Lampignon, le Pokémon Luminescent

Épée : Il attire ses proies et les endort grâce au clignotement de ses spores. Il aspire ensuite leur énergie vitale du bout de ses doigts.

Bouclier : Il ne faut pas s’approcher des lumières qui luisent la nuit au fond des bois, sous peine de se faire endormir par un Lampignon.

-

No. 757 : Tritox, le Pokémon Toxilézard

Épée : Il fait chauffer le liquide qu’il sécrète dans ses poches à venin avec la flamme de sa queue pour créer un gaz toxique.

Bouclier : Il s’approche de ses proies par-derrière et les asperge d’un gaz empoisonné avant qu’elles n’aient le temps de réagir, les clouant sur place.

-

No. 758 : Malamandre, le Pokémon Toxilézard

Épée : Il n’existe que des spécimens femelles. Elles envoûtent les Tritox mâles grâce à leurs nuages de phéromones.

Bouclier : Les conflits entre Malamandre seraient réglés par un simple calcul : le spécimen dont la suite comporte le plus de Tritox l’emporte.

-

No. 759 : Nounourson, le Pokémon Gigoteur

Épée : Sa fourrure duveteuse est très agréable à caresser, mais ceux qui la touchent sans prévenir s’exposent à une correction brutale.

Bouclier : Sa façon de remuer les pattes pour se défendre semble adorable, mais ce Pokémon est si puissant qu’il pourrait fendre un tronc de la sorte.

-

No. 760 : Chelours, le Pokémon Biscoteaux

Épée : Il serre fort contre lui ceux qu’il considère comme ses compagnons, mais ses câlins sont assez puissants pour broyer les os.

Bouclier : Il abat ses proies à l’aide de techniques à faire pâlir d’envie des combattants professionnels, puis les emporte sous les bras dans sa tanière.

-

No. 761 : Croquine, le Pokémon Fruit

Épée : La douce odeur fruitée qui émane de son corps stimule énormément l’appétit des Pokémon oiseaux.

Bouclier : La sueur sucrée qu’il produit lorsqu’on l’attaque est délicieuse. L’odeur de celle-ci lui attire encore plus d’ennemis.

-

No. 762 : Candine, le Pokémon Fruit

Épée : Il danse en tournant sur lui-même et répand une douce odeur dans son sillage. Sentir celle-ci provoque un profond sentiment de bonheur.

Bouclier : Lorsqu’un Bleuseille le picore, il commence par se défendre avec son calice, et lui assène ensuite de violents coups de pied.

-

No. 763 : Sucreine, le Pokémon Fruit

Épée : Ce Pokémon au cœur cruel est redouté, car il piétine ses ennemis avec ses longues jambes sans aucune pitié.

Bouclier : Ce Pokémon frappe violemment ses ennemis de la pointe dure de ses jambes, ce qui leur inflige des dégâts irréversibles au corps et à l’âme.

-

No. 765 : Gouroutan, le Pokémon Grand Sage

Épée : D’un mouvement de son éventail tissé avec des feuilles et des poils, il peut manipuler les Pokémon et les forcer à agir selon sa volonté.

Bouclier : Il connaît la forêt sur le bout des doigts. Lorsqu’il trouve un Pokémon blessé, il cherche des plantes médicinales pour le soigner.

-

No. 766 : Quartermac, le Pokémon Coopération

Épée : Ils obéissent à leur chef au doigt et à l’œil, et travaillent en équipe pour dénicher leurs Baies favorites.

Bouclier : Ils vivent en groupes de vingt individus où chacun a un rôle précis, ce qui leur a permis de survivre dans un environnement impitoyable.

-

No. 767 : Sovkipou, le Pokémon Cavaleur

Épée : Ce véritable nettoyeur de la nature mange tout, même la nourriture avariée et les déchets. Les environs de son nid sont toujours impeccables.

Bouclier : Ils se déplacent en groupe, toujours en alerte. Dès qu’ils détectent une présence ennemie, ils s’enfuient dans toutes les directions.

-

No. 768 : Sarmuraï, le Pokémon Blindé

Épée : Il ne recule devant rien pour gagner. Il profite de l’inattention de son adversaire pour lui administrer un coup décisif de ses petites griffes antérieures.

Bouclier : Il vit dans des trous ou des épaves au fond de l’océan. Il se bat souvent contre Krakos, et le perdant sert de repas au gagnant.

-

No. 771 : Concombaffe, le Pokémon Holothurie

Épée : Il vit dans les eaux chaudes des hauts-fonds. S’il croise un ennemi, il l’attaque en lui crachant ses organes internes au visage.

Bouclier : Le fluide visqueux qui le recouvre garde sa peau bien hydratée, ce qui lui permet de vivre plusieurs jours sur la terre ferme sans se dessécher.

-

No. 772 : Type:0, le Pokémon Multigénome

Épée : On raconte qu’il aurait été recréé à Galar suite à un vol de documents de recherche hautement confidentiels.

Bouclier : Il a été créé artificiellement d’après un Pokémon mythique. Il est muni d’un masque afin de contenir sa puissance.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Acier)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Acier grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Acier.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Combat)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Combat grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Combat.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Dragon)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Dragon grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Dragon.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Eau)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Eau grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Eau.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Electrik)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Electrik grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Electrik.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Fée)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Fée grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Fée.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Feu)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Feu grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Feu.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Glace)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Glace grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Glace.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Insecte)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Insecte grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Insecte.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Normal)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Normal grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Normal.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Plante)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Plante grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Plante.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Poison)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Poison grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Poison.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Roche)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Roche grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Roche.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Psy)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Psy grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Psy.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Sol)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Sol grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Sol.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Spectre)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Spectre grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Spectre.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Ténèbres)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Ténèbres grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Ténèbres.

-

No. 773 : Silvallié, le Pokémon Multigénome (Vol)

Épée : Maintenant que son potentiel s’est éveillé, il peut adopter le type Vol grâce à la ROM dont il est équipé.

Bouclier : Il peut changer de type en fonction de la ROM dont il est équipé. Ceci est sa forme Vol.

-

No. 776 : Boumata, le Pokémon Tortue Boum

Épée : Il s’abrite derrière une carapace couverte d’explosifs. Lorsqu’un ennemi l’attaque, il riposte à grands coups de déflagrations.

Bouclier : Il vit dans les volcans. Le soufre dont il se nourrit rend sa carapace explosive. Même ses selles sont dangereuses, car elles sont instables.

-

No. 777 : Togedemaru, le Pokémon Roulenboule

Épée : Grâce à sa longue épine dorsale, il capte le tonnerre et les attaques des Pokémon Électrik, puis stocke leur courant dans sa poche électrique.

Bouclier : En cas de danger, il se roule en boule, dresse ses épines dorsales et lance des décharges électriques au hasard.

-

No. 778 : Mimiqui, le Pokémon Fantômasque (Déguisé)

Épée : Il se cache sous des guenilles en forme de Pikachu pour avoir l’air moins effrayant, mais cela le rend encore plus inquiétant.

Bouclier : Les malheureux chercheurs qui ont regardé sous son déguisement en lambeaux ont succombé à une mystérieuse maladie.

-

No. 778 : Mimiqui, le Pokémon Fantômasque (Démasqué)

Épée : Il se montre sans merci envers ceux qui racontent qu’il est juste déguisé en Pikachu. Il éliminera ces gêneurs, quoi qu’il lui en coûte.

Bouclier : Il a réussi à détourner une attaque, mais à présent, le cou brisé de son déguisement trahit sa véritable apparence.

-

No. 780 : Draïeul, le Pokémon Nonchalant

Épée : Il vit dans les montagnes culminant à plus de 3 000 m d’altitude. Il se rend parfois en ville pour jouer avec les petits enfants.

Bouclier : Il est d’un naturel sociable et aimable, mais quand il se met en colère, il déchaîne des bourrasques qui emportent tout sur leur passage.

-

No. 781 : Sinistrail, le Pokémon Varech

Épée : Ce Pokémon Spectre naît lorsque les algues dérivant au fond de l’océan se fixent sur des morceaux d’épaves de navire.

Bouclier : Il tend des guets-apens à ses proies en larguant son ancre dans la mer. Il peut absorber l’énergie vitale de grosses proies comme Wailord.

-

No. 782 : Bébécaille, le Pokémon Écailles

Épée : Il apprend à se battre en entrechoquant l’écaille qu’il a sur la tête avec celle de ses congénères, ce qui renforce sa technique et son esprit.

Bouclier : Il communique avec ses congénères en faisant cliqueter ses écailles dures comme du métal.

-

No. 783 : Écaïd, le Pokémon Écailles

Épée : Ses écailles arrachées et son corps couvert de cicatrices sont la preuve de sa puissance. Il les montre à son adversaire vaincu en se pavanant.

Bouclier : Après avoir fait tinter ses écailles et poussé un terrible cri de guerre, il charge ses ennemis et les lacère de ses griffes acérées.

-

No. 784 : Ékaïser, le Pokémon Écailles

Épée : Quand il rencontre un ennemi, il fait sonner les écailles de sa queue pour l’intimider. Il n’affronte que ceux qui ne se laissent pas impressionner.

Bouclier : Dans les ruines, on trouve parfois des fresques représentant des guerriers antiques qui portent des armures faites avec ses écailles.

-

No. 789 : Cosmog, le Pokémon Nébuleuse

Épée : Il vient d’un autre univers. Son corps gazeux est si léger que la moindre brise peut l’emporter.

Bouclier : De nature curieuse et peu méfiante, il se retrouve souvent dans des situations dangereuses. Il peut se téléporter en cas de danger.

-

No. 790 : Cosmovum, le Pokémon Proto-Étoile

Épée : La carapace qui le recouvre est plus dure que tout ce qui est connu par l’Homme. Il grandit en absorbant la lumière des étoiles.

Bouclier : Il aspire avec force la poussière de l’atmosphère et travaille sans relâche pour produire dans son noyau l’énergie nécessaire à son évolution.

-

No. 791 : Solgaleo, le Pokémon Halo Solaire

Épée : Quand tout son corps émet de la lumière et qu’il prend la forme du soleil, il peut repousser les ténèbres et illuminer le monde.

Bouclier : Jadis, on le surnommait « celui qui dévore le soleil ». Une lumière inextinguible rayonne de son corps.

-

No. 792 : Lunala, le Pokémon Halo Lunaire

Épée : Il a pour surnom « celui qui invite la lune ». Il vit en transformant toutes sortes de lumière en énergie.

Bouclier : Il capture toute la lumière qui l’entoure pour prendre la forme de la pleine lune et éclairer les ténèbres nocturnes.

-

No. 800 : Necrozma, le Pokémon Prisme

Épée : La lumière est sa source d’énergie. Les impuretés que son corps a accumulées en dormant sous terre lui ont donné cette couleur noire.

Bouclier : Sa quête de lumière, sa source de vie, le rend violent. Il détruit tout sur son passage avec ses rayons laser.

-

No. 800 : Necrozma, le Pokémon Prisme (Ailes de l’Aurore)

Épée : Il contrôle désormais entièrement Lunala, et l’oblige à libérer toute sa lumière afin de l’absorber.

Bouclier : Il prend cette forme après avoir absorbé Lunala. Furieux, il considère tous les êtres autour de lui comme des ennemis et les brûle avec son laser.

-

No. 800 : Necrozma, le Pokémon Prisme (Crinière du Couchant)

Épée : C’est la forme qu’il prend quand il absorbe Solgaleo. Féroce, il tranche ses proies avec les griffes qui sont sur son dos et ses pattes.

Bouclier : Il a pris possession du corps de Solgaleo et absorbe de force son énergie incommensurable tout en semant la terreur autour de lui.

-

No. 802 : Marshadow, le Pokémon Ombrefuge

Épée : Il s’est glissé dans l’ombre d’un maître du kung-fu. Il s’est aussi approprié sa botte secrète ultime en copiant ses mouvements.

Bouclier : Ce Pokémon ayant la capacité de se dissimuler dans les ombres, il est resté très longtemps caché aux yeux du monde.

-

No. 807 : Zeraora, le Pokémon Vif Éclair

Épée : Il fonce sur ses ennemis à la vitesse de l’éclair et les déchiquette à l’aide de ses griffes chargées à haute tension.

Bouclier : Il envoie des décharges électriques avec les coussinets de ses pattes. Quand il court, on peut voir des éclairs et entendre la foudre.

-

No. 808 : Meltan, le Pokémon Écrou

Épée : Il se nourrit du métal qu’il fait fondre, et produit de l’énergie en faisant circuler du métal liquide dans son corps.

Bouclier : Les Meltan vivent en groupe. Quand l’heure de l’évolution a sonné, le plus fort d’entre eux absorbe ses camarades pour changer de forme.

-

No. 809 : Melmetal, le Pokémon Écrou

Épée : En fin de vie, son corps rouille et se brise en mille morceaux. Ces derniers renaissent ensuite sous forme de Meltan.

Bouclier : On dit que, grâce à la force centrifuge, les coups de poing qu’il assène avec ses lourds écrous seraient les plus dévastateurs parmi les Pokémon.

-

No. 809 : Melmetal, le Pokémon Écrou (Forme Gigamax)

Épée : Dans la mythologie d’une région lointaine, celui que l’on considérait comme le premier géant était en réalité un Melmetal sous sa forme Gigamax.

Bouclier : Il peut tirer un rayon électrique capable de faire disparaître un ennemi d’un seul coup depuis le centre de son abdomen.

-

No. 810 : Ouistempo, le Pokémon Chimpanzé

Épée : Le rythme qu’il crée en tapant avec son bâton très spécial génère des ondes sonores qui ont le pouvoir de vivifier les plantes.

Bouclier : Il attaque en frappant frénétiquement avec son bâton. Son enthousiasme grandit à mesure que le rythme s’accélère.

-

No. 811 : Badabouin, le Pokémon Percussions

Épée : Les Badabouin qui parviennent à suivre le rythme le plus effréné avec leurs deux bâtons sont les plus respectés par leurs camarades.

Bouclier : Il est tellement concentré à battre à un rythme effréné que même lorsque son adversaire tombe K.O., il ne s’en rend pas compte.

-

No. 812 : Gorythmic, le Pokémon Batteur

Épée : Il contrôle le pouvoir de sa souche singulière en tapant en rythme dessus. Il se bat en manipulant des racines.

Bouclier : Celui qui possède les meilleures techniques de percussion devient le chef. De nature calme, il privilégie l’harmonie du groupe.

-

No. 813 : Flambino, le Pokémon Lapin

Épée : Il court pour augmenter sa température et faire circuler l’énergie incandescente dans son corps. Il peut ainsi déployer toute sa puissance.

Bouclier : Quand il est prêt à se battre, la partie qui surmonte son museau ainsi que les coussinets de ses pattes postérieures émettent de la chaleur.

-

No. 814 : Lapyro, le Pokémon Lapin

Épée : Son pelage épais lui permet de mieux résister au froid et d’augmenter la température de ses capacités Feu.

Bouclier : Pour parfaire son jeu de jambes, il cueille des Baies puis drible avec, le tout sans se servir de ses mains.

-

No. 815 : Pyrobut, le Pokémon Buteur

Épée : Il drible avec des pierres pour en faire des ballons enflammés, avant de tirer sur ses adversaires pour les brûler.

Bouclier : Exceptionnel en attaque comme en défense, il s’exalte quand on l’encourage, mais il lui arrive de se mettre en danger en jouant solo.

-

No. 816 : Larméléon, le Pokémon Lézard’Eau

Épée : Quand il a peur, il pleure des larmes contenant une substance lacrymogène d’une puissance équivalente à celle de cent oignons.

Bouclier : Sa peau change de couleur et le rend invisible quand elle est mouillée, comme un camouflage.

-

No. 817 : Arrozard, le Pokémon Lézard’Eau

Épée : Il crée des bombes à eau grâce au liquide qu’il sécrète avec la paume de ses mains. Il s’en sert dans les combats où la stratégie prime.

Bouclier : Paresseux, mais malin, il parsème son territoire de pièges pour empêcher ses ennemis d’y pénétrer.

-

No. 818 : Lézargus, le Pokémon Agent Secret

Épée : Il a plus d’un tour dans son sac : il peut tirer des gerbes d’eau du bout de ses doigts et planer dans les airs grâce à ses membranes dorsales.

Bouclier : Il repère le point faible de l’ennemi grâce à sa membrane nictitante, puis il transperce sa cible en tirant des jets d’eau à Mach 3 du bout des doigts.

-

No. 819 : Rongourmand, le Pokémon Joufflu

Épée : On le trouve partout à Galar. S’il n’a pas de Baies en réserve dans ses deux joues, il devient anxieux.

Bouclier : Comme il mange tout le temps des Baies, il est plus costaud qu’il n’en a l’air. Il parcourt les champs à la recherche de sa précieuse denrée.

-

No. 820 : Rongrigou, le Pokémon Goulu

Épée : Il amasse tellement de Baies dans sa queue qu’elles tombent les unes après les autres, mais il est si étourdi qu’il ne s’en rend pas compte.

Bouclier : On rencontre souvent ce Pokémon à Galar. Aucune coquille de Baie ne résiste à ses incisives, dont il est très fier.

-

No. 821 : Minisange, le Pokémon Minoiseau

Épée : Ce Pokémon brave affronte même les adversaires les plus redoutables. Il devient plus fort à mesure qu’il subit les contre-attaques.

Bouclier : Son petit corps lui permet de se jouer d’ennemis bien plus grands que lui en volant à toute vitesse pour les piquer où ils sont vulnérables.

-

No. 822 : Bleuseille, le Pokémon Corbeau

Épée : Il est capable d’utiliser des objets avec ses serres : il peut par exemple saisir et lancer des pierres ou même enrouler une corde autour d’un ennemi.

Bouclier : Après avoir surmonté tant de rudes combats, il a appris à déterminer avec précision la puissance de ses adversaires.

-

No. 823 : Corvaillus, le Pokémon Corbeau

Épée : Il n’a aucun rival dans le ciel de Galar. L’aspect intimidant de son corps d’acier noir et lustré inspire la crainte chez ses ennemis.

Bouclier : Grâce à son adresse remarquable en vol et sa grande intelligence, il travaille comme taxi volant de Galar.

-

No. 823 : Corvaillus, le Pokémon Corbeau (Forme Gigamax)

Épée : Grâce au pouvoir du Gigamax, il déclenche de terribles ouragans qui emportent tout sur leur passage quand il bat des ailes.

Bouclier : Les huit plumes de son dos, aussi appelées « oiseaux-lames », se sont séparées de son corps et attaquent ses ennemis de manière autonome.

-

No. 824 : Larvadar, le Pokémon Larve

Épée : Comme il passe tout son temps à recueillir des informations, son intelligence est très développée, mais sa force physique laisse à désirer.

Bouclier : On le voit souvent dans les champs. Les poils de son corps lui servent à capter ce qu’il se passe autour de lui.

-

No. 825 : Coléodôme, le Pokémon Radôme

Épée : Il ne bouge presque pas, mais il est bien vivant. On dit qu’il aurait découvert ses pouvoirs psychiques à force de jeûner dans sa coquille.

Bouclier : Il se développe dans sa coquille et se prépare à évoluer en sondant les alentours grâce à ses pouvoirs psychiques.

-

No. 826 : Astronelle, le Pokémon Sept Points

Épée : Il est renommé pour son intelligence. Son gros cerveau est un indicateur de la puissance de ses pouvoirs psychiques.

Bouclier : Il déploie ses pouvoirs psychiques pour sonder les alentours, sur un rayon pouvant atteindre 10 km.

-

No. 826 : Astronelle, le Pokémon Sept Points

Épée : Son corps est devenu gigantesque, à commencer par son cerveau. Il est doté d’une intelligence supérieure et d’immenses pouvoirs psychiques.

Bouclier : En concentrant son pouvoir, il peut manipuler l’esprit de tous les êtres qui l’entourent.

-

No. 827 : Goupilou, le Pokémon Renard

Épée : Il vit en subtilisant la nourriture des autres Pokémon. Grâce à ses coussinets moelleux, il ne fait aucun bruit quand il marche.

Bouclier : Rusé et vigilant, il prend la poudre d’escampette après avoir volé de la nourriture en prenant soin d’effacer ses traces de pas avec sa queue.

-

No. 828 : Roublenard, le Pokémon Renard

Épée : Il marque sa victime pour la suivre à l’odeur. Sitôt qu’elle est distraite, il s’empresse de lui voler ses biens.

Bouclier : Grâce à son corps leste et ses griffes acérées, il va et vient en dérobant Œufs et nourriture. Son ennemi juré est Fulgudog.

-

No. 829 : Tournicoton, le Pokémon Chef-Fleur

Épée : Quand il plante son unique pied pour absorber la lumière du soleil, ses pétales prennent une couleur éclatante.

Bouclier : Nombreux sont ceux qui ont décidé d’en élever un après avoir été charmés par sa manière de chanter en virevoltant au gré de la brise.

-

No. 830 : Blancoton, le Pokémon Chef-Coton

Épée : Les graines de son duvet sont remplies de nutriments. Elles sont emportées par le vent et redonnent vitalité aux plantes et aux Pokémon.

Bouclier : Les fils tissés à partir du duvet sur sa tête sont satinés et absolument somptueux. Le textile ainsi créé est typique de la région de Galar.

-

No. 831 : Moumouton, le Pokémon Mouton

Épée : Son pelage frisé est doux et rebondi comme un coussin. Une telle toison le protègerait même s’il chutait d’une falaise.

Bouclier : Si ses poils poussent trop, il ne peut plus bouger. Les étoffes tissées avec son pelage sont étonnamment solides.

-

No. 832 : Moumouflon, le Pokémon Mouton

Épée : La texture de sa laine est si élastique que la surface des tapis fabriqués avec ce matériau est aussi rebondissante que celle d’un trampoline.

Bouclier : Ses splendides cornes lui servent à attirer les membres de l’autre sexe. Il ne s’en sert jamais pour se battre.

-

No. 833 : Khélocrok, le Pokémon Mordillage

Épée : Il a pour habitude de mordre tout ce qui lui passe sous les yeux. On raconte qu’il fait cela parce que ses incisives qui poussent le démangent.

Bouclier : La corne sur sa tête est aussi dure que la roche. Il s’en sert pour se battre et lorsque l’ennemi flanche, il le mord et ne le lâche plus.

-

No. 834 : Torgamord, le Pokémon Morsure

Épée : De nature très violente, il mord fermement ses proies avec sa mâchoire, assez puissante pour broyer une barre de fer.

Bouclier : Son cou extensible lui permet d’atteindre des ennemis éloignés en un instant pour leur porter un coup décisif avec ses crocs aiguisés.

-

No. 834 : Torgamord, le Pokémon Morsure (Forme Gigamax)

Épée : Grâce au pouvoir du Gigamax, il se tient désormais sur deux pattes. Il plaque ses ennemis avant de les achever avec son énorme mâchoire.

Bouclier : Les légendes de Galar racontent qu’il avait jadis réussi à endiguer des inondations en détruisant des montagnes rocheuses avec sa mâchoire.

-

No. 835 : Voltoutou, le Pokémon Chiot

Épée : Lorsqu’il court, on peut voir de l’électricité se former à la base de sa queue. Ce Pokémon est très populaire auprès des bergers de Galar.

Bouclier : Ce glouton assiste les humains dans leur travail en échange de friandises. Il court sans arrêt, le corps enveloppé d’électricité.

-

No. 836 : Fulgudog, le Pokémon Chien

Épée : Il produit de l’électricité puis la transfère dans ses pattes pour mieux courir. Ainsi, il peut foncer pendant trois jours et trois nuits.

Bouclier : Il se sert de l’énergie électrique pour augmenter la puissance de ses membres. Sa vitesse maximale dépasse de peu les 90 km/h.

-

No. 837 : Charbi, le Pokémon Charbon

Épée : On l’a découvert dans une mine il y a 400 ans. Son corps est presque entièrement composé d’une substance identique au charbon.

Bouclier : Il parcourt sans difficulté les sentiers rocheux accidentés à la manière d’un monocycle. Il a besoin de brûler du charbon pour vivre.

-

No. 838 : Wagomine, le Pokémon Charbon

Épée : Il produit du charbon dans son corps. Jadis, les habitants de Galar ramassaient ce charbon au sol et s’en servaient pour leurs besoins quotidiens.

Bouclier : Il peut faire tourner ses pattes très vite pour se déplacer à une vitesse de 30 km/h. Il peut aussi souffler des flammes à 1 000 °C.

-

No. 839 : Monthracite, le Pokémon Charbon

Épée : Il est d’une nature paisible, mais si les humains tentent de piller ses mines, il enrage et brûle tout avec des flammes à 1 500 °C.

Bouclier : Lorsqu’il s’engage dans un combat, son tas de charbon brûle et vire au rouge, ce qui répand de petites étincelles qui calcinent ce qui l’entoure.

-

No. 839 : Monthracite, le Pokémon Charbon (Forme Gigamax)

Épée : Son corps est devenu un immense fourneau. Grâce à la puissance du Gigamax, la température de ses flammes atteint 2 000 °C.

Bouclier : On raconte qu’il y a longtemps, il a sauvé de nombreuses vies d’une vague de froid en se transformant en brasero géant.

-

No. 840 : Verpom, le Pokémon Nid Pomme

Épée : Il vit toujours dans sa pomme. S’il croise un Pokémon oiseau, son prédateur naturel, il se fait passer pour un simple fruit pour se protéger.

Bouclier : À la naissance, il s’installe dans une pomme et grandit en se nourrissant de sa chair. Son évolution dépend de la saveur du fruit.

-

No. 841 : Pomdrapi, le Pokémon Ailes Pomme

Épée : Il a évolué après avoir mangé une pomme acide. Il concentre dans ses joues un liquide si corrosif qu’il peut provoquer des brûlures.

Bouclier : Il vole avec ses ailes faites de pelures de pomme et crache une substance très acide. Il peut aussi prendre la forme de ce fruit.

-

No. 841 : Pomdrapi, le Pokémon Ailes Pomme (Forme Gigamax)

Épée : Sous l’influence du pouvoir du Gigamax, le nectar afflue en masse dans son corps, qui prend alors la forme d’une pomme gigantesque.

Bouclier : Lorsqu’il allonge le cou, un parfum de nectar extrêmement sucré se répand, et les Pokémon qui le hument tombent tous dans les pommes.

-

No. 842 : Dratatin, le Pokémon Jus Pomme

Épée : Il a évolué après avoir mangé une pomme sucrée. Il attire ses proies, les Pokémon Insecte, en dégageant un parfum mielleux.

Bouclier : Son corps est recouvert de nectar. La peau de son dos, particulièrement sucrée, constituait jadis le goûter des enfants.

-

No. 842 : Dratatin, le Pokémon Jus Pomme (Forme Gigamax)

Épée : Il fait jaillir par litres le nectar contenu dans son corps. Il asperge ses ennemis, qui suffoquent sous ce liquide visqueux.

Bouclier : Grâce au pouvoir du Gigamax, son nectar est devenu encore plus visqueux et peut absorber les chocs.

-

No. 843 : Dunaja, le Pokémon Serpensable

Épée : Il amasse le sable qu’il avale en creusant dans la poche de son cou. Elle peut en contenir jusqu’à huit kilos.

Bouclier : En expulsant du sable par les narines, il aveugle son adversaire et en profite pour se cacher sous terre.

-

No. 844 : Dunaconda, le Pokémon Serpensable

Épée : Il peut expulser 100 kg de sable de ses narines en compressant tout son corps. Quand il est à court de sable, il a tendance à se dérober.

Bouclier : S’il s’enroule d’une manière aussi particulière, c’est pour optimiser l’expulsion de sable par ses narines.

-

No. 844 : Dunaconda, le Pokémon Serpensable (Forme Gigamax)

Épée : Sa poche a pris des proportions démesurées. Autour de lui gravite plus d’un million de tonnes de sable.

Bouclier : Le sable qui gravite à grande vitesse autour de lui tourne si violemment qu’il peut réduire un gratte-ciel en poussière.

-

No. 845 : Nigosier, le Pokémon Avaltouron

Épée : Il est assez puissant pour terrasser un ennemi d’un seul coup, mais il est tellement nigaud qu’il oublie contre qui il se bat.

Bouclier : Très glouton, il avale les Embrochet d’une seule bouchée, mais il lui arrive de se tromper et de tenter de gober un autre Pokémon.

-

No. 845 : Nigosier, le Pokémon Avaltouron (Forme Gobe-Chu)

Épée : Il s’est coincé un Pikachu dans la gorge par erreur. Il a du mal à respirer, mais cela ne le dérange pas vraiment.

Bouclier : Encore sous le choc d’avoir failli se faire gober tout rond, le Pikachu se tient tranquille, mais en réalité, il attend le bon moment pour riposter.

-

No. 845 : Nigosier, le Pokémon Avaltouron (Forme Gobe-Tout)

Épée : Ce glouton a essayé d’avaler tout rond un Embrochet bien gras, mais ce dernier est resté coincé dans sa gorge.

Bouclier : Au moindre choc, il est susceptible de violemment propulser l’Embrochet coincé dans sa gorge.

-

No. 846 : Embrochet, le Pokémon Fonceur

Épée : Sa mâchoire fine et aiguisée fait sa fierté. À peine voit-il le moindre mouvement qu’il fonce dans sa direction.

Bouclier : Lorsqu’il a le ventre plein, il a beaucoup plus de mal à se déplacer, et c’est à ce moment précis qu’il se fait gober par les Nigosier.

-

No. 847 : Hastacuda, le Pokémon Transperceur

Épée : Sa mâchoire pointue comme une lance est aussi dure que l’acier, et sa chair serait, contre toute attente, succulente.

Bouclier : Il charge d’un coup en faisant tourner sa nageoire caudale. Il peut transpercer ses proies à une vitesse dépassant les 100 nœuds.

-

No. 848 : Toxizap, le Pokémon Poupon

Épée : Sa peau sécrète les toxines accumulées dans sa poche de poison interne. Quand on le touche, on se fait électrocuter.

Bouclier : Par un procédé chimique, il change son poison en électricité. L’intensité du courant est faible, mais peut engourdir un ennemi.

-

No. 849 : Salarsen, le Pokémon Punk (Forme Aigüe)

Épée : Lorsqu’il gratte l’excroissance sur son ventre pour produire de l’électricité, on peut entendre un son similaire à celui d’une guitare.

Bouclier : Impatient et bagarreur, ce Pokémon avale de grandes gorgées d’eau croupie pour en absorber toute la toxicité.

-

No. 849 : Salarsen, le Pokémon Punk (Forme Grave)

Épée : Il peut libérer des décharges électriques de 15 000 volts. Il sous-estime souvent ses adversaires, quels qu’ils soient.

Bouclier : Son organe générant de l’électricité se trouve sur son torse. Quand il est actif, il émet un son semblable à celui d’une basse.

-

No. 849 : Salarsen, le Pokémon Punk (Forme Gigamax)

Épée : Sa surcharge électrique est son arme. La quantité d’énergie qu’il peut emmagasiner dépasse même celle d’un nuage de foudre.

Bouclier : Son poison lui monte au cerveau et il perd tout contrôle. À chaque excès de violence, il répand des gouttes de sueur toxiques qui polluent le sol.

-

No. 850 : Grillepattes, le Pokémon Calorifère

Épée : Il produit de la chaleur grâce au gaz inflammable qu’il emmagasine dans son corps. La partie jaune de son abdomen est particulièrement brûlante.

Bouclier : Il enserre fermement ses proies avec son corps brûlant et, quand elles sont bien grillées, il les dévore.

-

No. 851 : Scolocendre, le Pokémon Calorifère

Épée : Quand il génère de la chaleur, sa température est d’environ 800 °C. Il se sert de son corps comme d’un fouet pour sauter sur ses ennemis.

Bouclier : Il est de nature agressive. Non seulement son corps brûlant est dangereux, mais il possède en plus d’énormes crocs très pointus.

-

No. 851 : Scolocendre, le Pokémon Calorifère (Forme Gigamax)

Épée : Sous l’influence du Gigamax, sa température corporelle dépasse les 1 000 °C. Il libère des vagues de chaleur qui grillent ses ennemis.

Bouclier : Sous sa forme Gigamax, la chaleur émise par Scolocendre perturbe parfois les courants aériens au point de déclencher des tempêtes.

-

No. 852 : Poulpaf, le Pokémon Caprice

Épée : Il se rend sur la terre ferme pour se nourrir. Très curieux, son premier réflexe est de frapper tout ce qu’il voit avec ses tentacules.

Bouclier : Il a l’intelligence d’un enfant de trois ans. Il perd souvent ses tentacules, mais comme ils repoussent, il ne s’en soucie guère.

-

No. 853 : Krakos, le Pokémon Jujitsu

Épée : Son corps est un amas de muscles. La puissance des prises d’étranglement qu’il exécute avec ses tentacules est saisissante.

Bouclier : Mû par le besoin de tester la force de ses bras, il se rend sur la terre ferme pour trouver un adversaire. Il retourne à l’eau après le combat.

-

No. 854 : Théffroi, le Pokémon Thé Noir (Forme Authentique)

Épée : La spirale sur son corps est son point faible. Si on la touille, elle perd sa forme, ce qui lui donne des vertiges.

Bouclier : Il attend que quelqu’un le boive pour aspirer sa force vitale, mais il a si mauvais goût que sa victime le recrache aussitôt.

-

No. 854 : Théffroi, le Pokémon Thé Noir (Forme Contrefaçon)

Épée : On raconte que ce Pokémon est né lorsqu’une âme esseulée a plongé dans un reste de thé noir froid.

Bouclier : Il élit domicile dans des tasses de thé anciennes de grand renom. Parmi celles-ci se trouvent de nombreuses contrefaçons.

-

No. 855 : Polthégeist, le Pokémon Thé Noir (Forme Authentique)

Épée : Son goût et son parfum sont très particuliers. Seuls les Dresseurs en lesquels il a entièrement confiance sont autorisés à en boire une gorgée.

Bouclier : Quand il s’énerve, il se jette corps et thé dans la bouche de son ennemi. Si ce dernier l’avale, il sera pris de terribles tremblements.

-

No. 855 : Polthégeist, le Pokémon Thé Noir (Forme Contrefaçon)

Épée : Il élit domicile dans des théières antiques. La plupart sont des contrefaçons, mais il lui arrive dans de très rares cas de trouver des originaux.

Bouclier : Dès qu’il voit un reste de thé noir, il se verse dedans pour donner naissance à un Polthégeist.

-

No. 856 : Bibichut, le Pokémon Calme

Épée : La protubérance sur sa tête lui permet de percevoir les émotions des êtres vivants. Il n’accorde sa confiance qu’aux gens calmes.

Bouclier : Il aime les lieux inhabités. S’il perçoit des émotions trop fortes, il s’enfuit aussi vite que possible.

-

No. 857 : Chapotus, le Pokémon Serein

Épée : S’il ressent des émotions trop fortes, il en fera taire la source, quelle qu’elle soit, en utilisant des méthodes assez violentes.

Bouclier : Il frappe ses ennemis avec ses tresses pour les faire taire. Sa puissance est telle qu’il peut mettre K.O. un boxeur professionnel d’un seul coup.

-

No. 858 : Sorcilence, le Pokémon Silencieux

Épée : Il éloigne les autres êtres vivants en émettant des ondes psychiques pouvant donner des maux de tête épouvantables.

Bouclier : On l’appelle aussi la « sorcière de la forêt ». Ce Pokémon lacère quiconque fait trop de bruit avec les griffes de son tentacule.

-

No. 858 : Sorcilence, le Pokémon Silencieux (Forme Gigamax)

Épée : Il est capable de capter les émotions d’êtres vivants situés à une distance de 50 km. S’il ressent de l’animosité, il passe à l’attaque.

Bouclier : Surnommé la « déesse déchaînée », ce Pokémon fait tomber des rayons similaires à la foudre avec ses tentacules.

-

No. 859 : Grimalin, le Pokémon Malin

Épée : Pour se refaire une santé, il hume l’énergie négative que les humains et les Pokémon dégagent quand ils sont irrités.

Bouclier : Il se glisse dans les foyers pour commettre un larcin et en profite pour se nourrir de l’énergie négative des habitants contrariés.

-

No. 860 : Fourbelin, le Pokémon Scélérat

Épée : Sa technique de combat consiste à faire semblant de se prosterner devant son adversaire pour le transpercer avec ses cheveux aiguisés.

Bouclier : La nuit, il ruse pour attirer ses proies dans la forêt. On raconte qu’il a le pouvoir de faire pousser les cultures agricoles.

-

No. 861 : Angoliath, le Pokémon Gonflette

Épée : Il enroule ses cheveux autour de son corps pour augmenter sa masse musculaire, ce qui lui donne assez de force pour enserrer un Mackogneur.

Bouclier : Ses cheveux sont comme des muscles filandreux qu’il peut détacher pour saisir ses adversaires, tels des tentacules.

-

No. 861 : Angoliath, le Pokémon Gonflette (Forme Gigamax)

Épée : Il modifie la forme des poils de ses jambes et donne des coups de pied vrillés qui laissent des trous béants dans les plaines de Galar.

Bouclier : Grâce au pouvoir du Gigamax, son pelage s’est épaissi. Il peut désormais franchir d’un seul bond les plus hauts immeubles du monde.

-

No. 862 : Ixon, le Pokémon Barrage

Épée : Il possède une puissance vocale remarquable. On appelle Blocage sa technique qui consiste à intimider l’ennemi avec son cri guttural.

Bouclier : Il a évolué après avoir enchaîné de nombreux combats. Le cri qu’il pousse lorsqu’il fait un « X » avec ses bras ébranle n’importe quel ennemi.

-

No. 863 : Berserkatt, le Pokémon Viking

Épée : La fourrure sur sa tête s’est endurcie et a pris la forme d’un casque en fer. Il est de nature très bagarreuse.

Bouclier : Il s’est tant adonné au combat qu’il a évolué : il est désormais doté de griffes redoutables qui prennent la forme de dagues en s’allongeant.

-

No. 864 : Corayôme, le Pokémon Corail

Épée : Son énergie spectrale accrue s’est répandue hors de sa coquille. Il protège l’âme de son noyau avec son corps spirituel.

Bouclier : Ceux qui ont le malheur de toucher le corps spirituel qui protège son noyau se retrouveront immobilisés, comme changés en pierre.

-

No. 865 : Palarticho, le Pokémon Canard Fou

Épée : Seuls les Canarticho ayant survécu à de nombreux combats atteignent ce stade d’évolution. Si son poireau se flétrit, il se retire du champ de bataille.

Bouclier : Il pare les attaques avec le tranchant de son solide poireau, et contre-attaque avec la pointe de la tige. Son arme est également comestible.

-

No. 866 : M. Glaquette, le Pokémon Comédien

Épée : Véritable virtuose des claquettes, il se donne en spectacle en dansant d’un pas léger tout en jonglant avec sa canne de glace.

Bouclier : Ses gestes hilarants le rendent très populaire. Il peut libérer ses pouvoirs psychiques depuis le motif sur son ventre.

-

No. 867 : Tutétékri, le Pokémon Rancune

Épée : Les motifs antiques qui ont été gravés en y incorporant une puissante malédiction ont aspiré l’âme de Tutafeh avant de prendre vie.

Bouclier : Quiconque touchera son corps semblable à une ombre devra endurer la vision des souvenirs effroyables gravés dans ses motifs.

-

No. 868 : Crèmy, le Pokémon Crème

Épée : Son corps de crème s’est composé à partir de particules au parfum sucré flottant dans l’air.

Bouclier : Les pâtissiers connaissent tous ce vieil adage : Quand Crèmy apparaît, le succès est assuré.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Lait Vanille)

Épée : Il offre aux Dresseurs auxquels il accorde toute sa confiance des Baies décorées avec de la crème.

Bouclier : Quand il est heureux, la crème qu’il produit avec ses mains devient plus sucrée et plus onctueuse.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Lait Citron)

Épée : Au moment d’évoluer, les cellules de son corps ont été secouées, ce qui lui a donné une saveur acide.

Bouclier : Au moment d’évoluer, les cellules qui composent sa crème ont été secouées et lui ont donné une saveur acide.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Lait Matcha)

Épée : Au moment d’évoluer, les cellules de son corps ont été secouées, ce qui lui a donné une saveur parfumée.

Bouclier : Au moment d’évoluer, les cellules qui composent sa crème ont été secouées et lui ont donné une saveur parfumée.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Lait Menthe)

Épée : Au moment d’évoluer, les cellules de son corps ont été secouées, ce qui lui a donné une saveur rafraîchissante.

Bouclier : Au moment d’évoluer, les cellules qui composent sa crème ont été secouées et lui ont donné une saveur rafraîchissante.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Lait Ruby)

Épée : Au moment d’évoluer, les cellules de son corps ont été secouées, ce qui lui a donné une saveur aigre-douce.

Bouclier : Au moment d’évoluer, les cellules qui composent sa crème ont été secouées et lui ont donné une saveur aigre-douce.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Lait Salé)

Épée : Au moment d’évoluer, les cellules de son corps ont été secouées, ce qui lui a donné une saveur salée.

Bouclier : Au moment d’évoluer, les cellules qui composent sa crème ont été secouées et lui ont donné une saveur salée.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Mélange Caramel)

Épée : Au moment d’évoluer, les cellules de son corps ont été secouées, ce qui lui a donné une saveur amère.

Bouclier : Au moment d’évoluer, les cellules qui composent sa crème ont été secouées et lui ont donné une saveur amère.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Mélange Ruby)

Épée : Au moment d’évoluer, les cellules de son corps ont été secouées, ce qui lui a donné une saveur riche.

Bouclier : Au moment d’évoluer, les cellules qui composent sa crème ont été secouées et lui ont donné une saveur riche.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Mélange Tricolore)

Épée : Au moment d’évoluer, les cellules de son corps ont été secouées, ce qui lui a donné une saveur complexe.

Bouclier : Au moment d’évoluer, les cellules qui composent sa crème ont été secouées et lui ont donné une saveur complexe.

-

No. 869 : Charmilly, le Pokémon Crème (Forme Gigamax)

Épée : Plus on le frappe fort, plus son corps, qui dégouline toujours de crème, se raffermit.

Bouclier : Un seul tir de ses missiles à la crème ne contient pas moins de 100 000 kilocalories. Les ennemis touchés sont pris de vertige.

-

No. 870 : Hexadron, le Pokémon Escadron

Épée : C’est une entité unique composée d’un chef et de cinq cadets. Ces derniers obéissent sans sourciller à leur supérieur hiérarchique.

Bouclier : À six, ils représentent un Pokémon unique. Ils peuvent changer de formation et comptent sur leur travail d’équipe en combat.

-

No. 871 : Wattapik, le Pokémon Oursin

Épée : Il libère de l’électricité depuis la pointe de ses épines, et se nourrit des algues accrochées aux rochers en les arrachant avec ses dents aiguisées.

Bouclier : Chacune de ses épines est chargée en électricité. S’il en perd une, celle-ci continue d’émettre un courant électrique pendant trois heures.

-

No. 872 : Frissonille, le Pokémon Ver

Épée : Il crache un fil gelé qu’il utilise pour s’accrocher à une branche : il dort ainsi en imitant une stalactite.

Bouclier : Il se nourrit de la neige entassée sur le sol. Plus il en mange, plus les épines sur son dos grandissent.

-

No. 873 : Beldeneige, le Pokémon Mite Givre

Épée : La température de ses ailes est de - 180 °C. Quand il vole, ses écailles gelées tombent sur le paysage comme des flocons de neige.

Bouclier : Sans pitié pour les vandales, il bat ses ailes gelées pour provoquer des blizzards et punir quiconque ose souiller les champs et les collines.

-

No. 874 : Dolman, le Pokémon Mégalithe

Épée : Il se tient immobile au milieu des plaines et passe son temps à observer la course du soleil dans le ciel. Son jeu de jambes est phénoménal.

Bouclier : Tous les ans à la même date, ils arrivent de nulle part pour se réunir en cercle. C’est une de leurs coutumes.

-

No. 875 : Bekaglaçon, le Pokémon Pingouin (Tête de Gel)

Épée : Originaire d’une contrée polaire, ce Pokémon a débarqué dans la région ballotté par les flots. Il garde toujours la tête froide.

Bouclier : Ne supportant pas la chaleur, il se rafraîchit toujours la tête avec de la glace. Il pêche de quoi se nourrir à l’aide de son cheveu.

-

No. 875 : Bekaglaçon, le Pokémon Pingouin (Tête Dégel)

Épée : C’est son apparence lorsque la glace sur sa tête a fondu. Nombreux sont les gens qui sont captivés par son air tourmenté.

Bouclier : Le cheveu sur sa tête est directement relié à son cerveau. Quand il réfléchit, il répand de l’air glacial.

-

No. 876 : Wimessir, le Pokémon Émotion (Femelle)

Épée : Ce Pokémon très intelligent presse ses cornes contre celles de ses congénères pour échanger des informations.

Bouclier : Ils font l’impossible pour s’attirer la gratitude des humains et des Pokémon. Les femelles sont d’excellentes gardiennes d’enfants.

-

No. 876 : Wimessir, le Pokémon Émotion (Mâle)

Épée : Il peut sentir les émotions d’autrui avec ses cornes. Le mâle reste aux côtés de son Dresseur pour s’occuper de lui, à l’image d’un domestique.

Bouclier : Avec ses cornes, il peut percevoir les émotions des êtres vivants alentour. Celles qui sont positives lui servent de source d’énergie.

-

No. 877 : Morpeko, Pokémon Volt Face (Mode Rassasié)

Épée : Il a toujours un petit creux. Il grignote les graines qu’il a mises dans ses sortes de poches pour produire de l’électricité.

Bouclier : Il a beau manger, il a tout le temps faim. Il a toujours des graines grillées à l’électricité sur lui.

-

No. 877 : Morpeko, Pokémon Volt Face (Mode Affamé)

Épée : L’énergie électrique dans ses joues a adopté le type Ténèbres. Il a tellement faim qu’il en devient extrêmement violent.

Bouclier : Ses hormones de satiété ont modifié son comportement. Tant qu’il ne sera pas rassasié, il enchaînera les mauvais tours.

-

No. 878 : Charibari, Pokémon Pachycuivre

Épée : Ce Pokémon est assez costaud pour porter des charges de cinq tonnes sans problème. Il utilise sa trompe pour creuser le sol.

Bouclier : Les travaux physiques, c’est son affaire. Son corps de cuivre rouille sous la pluie et prend une vive couleur verte.

-

No. 879 : Pachyradjah, Pokémon Pachycuivre

Épée : Sa peau verte résiste bien à l’eau. Il s’est installé dans la région il y a longtemps et a travaillé en coopération avec les Hommes.

Bouclier : Ces Pokémon vivent en troupeau. L’étreinte de leur trompe est si forte qu’elle suffit à réduire un rocher en poussière.

-

No. 879 : Pachyradjah, Pokémon Pachycuivre (Mode Gigamax)

Épée : Lorsqu’il propulse l’énergie qu’il a accumulée dans sa trompe, les montagnes s’envolent, défigurant à jamais le paysage.

Bouclier : Lorsqu’il bénéficie de la puissance du Gigamax, il peut mettre en pièces de grands bâtiments d’un seul coup de son énorme trompe.

-

No. 880 : Galvagon, Pokémon Fossile

Épée : Jadis, la partie inférieure de son corps musclé le rendait invincible, mais il s’est éteint après avoir mangé toutes les plantes dont il se nourrissait.

Bouclier : Il envoie des décharges avec les muscles puissants de sa queue. La partie supérieure de son corps est trop petite par rapport à la partie inférieure.

-

No. 881 : Galvagla, Pokémon Fossile

Épée : Quand la partie supérieure de son corps, couverte de glace, frissonne, il produit de l’électricité. Il éprouve de grandes difficultés à marcher.

Bouclier : Autrefois, il vivait en bord de mer et conservait sa nourriture dans la glace de son corps, mais il s’est éteint, car il avait du mal à se déplacer.

-

No. 882 : Hydragon, Pokémon Fossile

Épée : La force de ses pattes et de ses mâchoires le rendait presque invincible, mais à trop chasser ses proies, celles-ci ont disparu, et lui avec.

Bouclier : Ses pattes robustes lui permettent de courir à plus de 60 km/h, mais en revanche, il ne peut respirer que sous l’eau.

-

No. 883 : Hydragla, Pokémon Fossile

Épée : Il gèle les alentours pour capturer ses proies, mais comme sa bouche est sur le dessus de sa tête, il a beaucoup de mal à les manger.

Bouclier : Aucune attaque ne pouvait égratigner la peau de son visage, mais il s’est éteint, car il avait du mal à respirer.

-

No. 884 : Duralugon, Pokémon Alliage

Épée : Son corps, semblable à du métal poli, allie légèreté et solidité. Malheureusement, il rouille facilement.

Bouclier : Son corps, composé d’un métal spécial, est léger et lui offre une excellente mobilité. Il est toutefois sensible à la pluie et vit donc dans les grottes.

-

No. 884 : Duralugon, Pokémon Alliage (Forme Gigamax)

Épée : Il est devenu aussi immense qu’un gratte-ciel. L’énergie qui afflue dans son corps le fait briller par endroits.

Bouclier : La solidité de sa structure cellulaire le classe parmi les Pokémon Acier les plus résistants : un séisme ne pourrait l’ébranler.

-

No. 885 : Fantyrm, Pokémon Âme Errante

Épée : Revenu à la vie sous forme de Pokémon Spectre, il erre au-dessus de la mer dans laquelle il vivait autrefois.

Bouclier : Seul, il est si faible qu’il ne saurait rivaliser avec un enfant, mais en coopérant avec ses semblables, il peut devenir assez fort pour évoluer.

-

No. 886 : Dispareptil, Pokémon Baby-sitter

Épée : Il vole à une vitesse de 200 km/h et se bat aux côtés d’un Fantyrm, dont il prend soin jusqu’à son évolution.

Bouclier : Il prend soin du Fantyrm sur sa tête. Quand ce dernier n’est plus là, il panique et tente de le remplacer par un autre Pokémon.

-

No. 887 : Lanssorien, Pokémon Furtif

Épée : Il vit en compagnie de Fantyrm qui logent dans les trous de ses cornes. Quand il passe à l’attaque, il les propulse à la vitesse du son.

Bouclier : Il paraît que les Fantyrm installés dans ses cornes attendent impatiemment le moment où ils seront propulsés à la vitesse du son.

-

No. 888 : Zacyan, Pokémon Valeureux (Héros Aguerri)

Épée : Également surnommé « héros légendaire », ce Pokémon absorbe du métal et se change en arme pour se battre.

Bouclier : On dit qu’il s’agit de la figure fraternelle et du rival de Zamazenta, un Pokémon plongé dans un long sommeil.

-

No. 888 : Zacyan, Pokémon Valeureux (Epée Suprême)

Épée : Il est équipé d’une arme antique avec laquelle il tranche d’un seul coup les Pokémon, même ceux qui disposent du pouvoir du Gigamax.

Bouclier : Craint et respecté de ses ennemis comme de ses alliés, il a reçu le nom de « lame du roi des fées », car rien ne peut résister à son tranchant.

-

No. 889 : Zamazenta, Pokémon Valeureux (Héros Aguerri)

Épée : Ce Pokémon sauva autrefois Galar en joignant ses forces à celles du roi des Hommes. Il absorbe du métal quand il passe au combat.

Bouclier : Ce Pokémon, changé en statue, est resté pétrifié si longtemps qu’il a failli tomber dans l’oubli.

-

No. 889 : Zamazenta, Pokémon Valeureux (Bouclier Suprême)

Épée : Craint et respecté de tous, il était surnommé le « bouclier du roi guerrier », car il pouvait repousser n’importe quelle attaque.

Bouclier : Il est équipé d’une protection parfaite pouvant aisément contrer toutes les attaques, même si son ennemi bénéficie de la force du Dynamax.

-

No. 890 : Éthernatos, Pokémon Giga

Épée : Il devient actif en absorbant l’énergie qui émerge du sol de Galar grâce au noyau situé sur sa poitrine.

Bouclier : Il se trouvait dans une météorite qui s’est écrasée il y a 20 000 ans. Il semble y avoir un lien entre ce Pokémon et le phénomène Dynamax.

-

No. 890 : Éthernatos, Pokémon Giga (Infinimax)

Épée : Par la faute de Shehroz, il a absorbé l’énergie de la région de Galar tout entière, et il est désormais en surcharge.

Bouclier : Désormais immense, son noyau émet un pouvoir infini qui déforme l’espace-temps autour de lui.


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 08/06/2020 à 15:51.

Vous avez remarqué une erreur, une quelconque faute d'orthographe ou autre sur cette page ? N'hésitez pas à nous en faire part ! :)

© Eternia v.11 « La VéOnze » - 2004–2020 - Tous droits réservés. Design par Angé - Moteur « Glouton by Eternia » par Guradon. Artworks © leurs auteurs respectifs.
© 2020 Pokémon. © 1995–2020 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK Inc. est une marque déposée par Nintendo.